Preview : Fantasy Life

Fantasy Life - 3DS

Genre : RPG simulation de vie

Date de sortie : 26 septembre 2014

Genre
RPG simulation de vie
Date de sortie
26 septembre 2014 - France
27 décembre 2012 - Japon
Développé par
Level 5
Edité par
Brownie Brown
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Je vais être lourd à force de répéter la même chose mais Level 5 était vraiment au top pour ce salon. Parmi tous les petits bijoux que l’éditeur proposait, on pouvait apercevoir un jeu au concept hybride, mélange entre RPG et Animal Crossing : Fantasy Life. Un mélange peu commun et pourtant ô combien efficace.

 
 
La démo ne durait malheureusement que très peu de temps, ce qui est dommage pour un jeu qui vous propose de vivre une vie alternative, un peu comme le très célèbre Dobutsu no mori (Animal Crossing de par chez nous) où vous devez tout simplement vivre dans un village, cohabiter avec vos voisins et essayer de mener votre train-train quotidien en toute quiétude. Imaginez la même chose mais avec une composante RPG en plus et un univers qui tend vers l’Heroic Fantasy, et vous obtenez un concept qui peut avoir l’effet d’une bombe !
 
 
Le jeu commence par une discussion avec celui qui semble gérer la ville. Après quelques explications et la création de votre personnage (assez maigre en choix de personnalisation) on vous propose de choisir une classe. Les classes se divisent en deux catégories, celles qui tiennent la pelle et … euh non, je veux dire celles qui sont offensives et celles qui sont « de gestion ». Cela veut dire que dans les catégories offensives vous retrouvez les classiques guerrier, mage, voleur, etc, alors que pour les classes gestion vous pourrez incarner un pêcheur, un bucheron et autres classes de récoltes et de marchands. On voit déjà une petite différence par rapport aux RPG classiques : ces classes de gestion ne seraient que peu jouables dans un jeu où l’on progresse par des combats. Dans une simulation de vie, par contre, le concept est tout à fait crédible !
 
 
Une fois votre classe choisie, on vous propose d’aller rejoindre votre maître de classe, ce qui vous donne l’opportunité d’aller vous promener un peu dans la ville. L’écran d’en bas affiche la carte, et vous vous déplacez sur l’écran du haut. Le jeu est très joli et utilise des couleurs pastels très agréables pour l’œil. Une fois votre maître trouvé, celui-ci va vous donner une quête pour apprendre à jouer avec votre classe. Étant très original, j’ai choisi de jouer un mage. Le gameplay de celui-ci était très facile et rapide à prendre en main. Il y avait deux boutons pour les attaques faibles ou fortes, et avec les croix directionnelles on choisissait le type de magie comme le feu, le vent ou l'eau. Cela ressemble beaucoup à du Hack & Slash au niveau du gameplay. La mission est simple : aller buter le monstre du coin.
 
 
Une fois la mission terminée, le maître de classe vous explique que vous allez devoir effectuer les taches liées à votre classe pour aider le village, et qu’ainsi ce dernier pourra survivre. A comprendre que Fantay Life demandera aux joueurs de faire dans la diversité. Tout le monde ne pourra pas choisir un mage, il faudra par exemple des charpentiers pour construire mais, pour cela, il leur faudra des bucherons pour récolter le bois. Nous sommes réellement curieux de voir ce que cela donnera en pratique. Le concept est intéressant sur le papier, mais est-ce qu’il marchera en réalité ? A quelle fréquence le joueur devra-t-il se connecter pour que cela ait un sens ? Le jeu ne sera-t-il pas trop exigeant quant au choix des classes ? L’équilibre de l’écosystème sera-t-il facile à obtenir ? Pour l’instant, le jeu n’est annoncé qu’au Japon, et il y a peu de chance qu’il arrive par chez nous. Nous verrons donc de loin ce qu’il en est réellement.
 

Article rédigé par Wildchoc , le

Le concept de Fantasy Life est réellement intéressant et nous rappelle un peu ce que nous avons déjà chez nous : Wakfu. Reste à voir si la sauce va prendre et si les joueurs ne vont pas rapidement s’ennuyer. Le jeu en lui même est très bien fait et le gameplay, bien que très simpliste, est efficace. Un bon jeu en devenir.

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

31 ans | Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires