Test : Donkey Kong Country Returns 3D

Donkey Kong Country Returns 3D - 3DS

Genre : Plates-formes et bananes

Date de sortie : 24 mai 2013

Genre
Plates-formes et bananes
Date de sortie
24 mai 2013 - France
24 mai 2013 - USA
Développé par
Retro Studios
Edité par
Nintendo
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 3 ans

Sorti fin 2010 sur Wii, Donkey Kong Country Returns reprend du service sur 3DS dans Donkey Kong Country Returns 3D. Et oui, les titres de portages, ce n’est pas bien compliqué. Toujours est-il que ce DKCR 3D part sur de bonnes bases puisque le jeu Wii est une tuerie et le passage à la 3DS ne change pas cet état de fait. Loin de là.

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
Mario sauve la princesse Peach, Donkey Kong sauve… ses bananes. Chacun ses priorités. En même temps, Peach, c’est un nom de fruit, donc... Et ce Donkey Kong Country Returns 3D adapté du jeu Wii sorti fin 2010 ne déroge pas à la règle. Donkey Kong se réveille vénère car les tikis tikis ont chourré son butin de bananes et ont hypnotisé tous les animaux de l’île afin qu’ils attaquent le gros singe. Un scénario Nintendo comme on les aime mais on ne saurait trop leur en vouloir, tant Retro Games a pondu un gameplay excellent pour son jeu de plates-formes.
 

Donkey cogne

Le principal intérêt de ce portage, c’est de permettre de jouer à Donkey Kong Country Returns à ceux qui n’ont pas pu profiter du jeu sur Wii. Pour ceux-là, on va faire un petit tour du propriétaire pour leur expliquer en quoi ce jeu il envoie de la banane. C'est un jeu qui reprend toutes les bases du gameplay des Donkey Kong Country de la SNES et, rien que ça, c’est un gage de qualité. On retrouve l’ambiance des jeux originaux, les spécificités des jeux originaux (les niveaux dans les chariots, le rhinocéros, les tonneaux qui nous projettent) toujours très bien utilisées dans ce jeu et plein d’idées bien connues des jeux de plates-formes mais utilisées à bon escient. Cependant, Retro studios ne s’est pas contenté de reprendre les bases pour les appliquer (de fort belle manière) mais a aussi apporté de nouvelles idées comme les tonneaux fusées qui sont plutôt cool. Il transcende aussi les classiques de Donkey Kong Country comme les passages en chariot en proposant des niveaux qui se détruisent sous nos yeux et où l’on se retrouve, par exemple, à rouler sur une coquille d’œuf qui roule sur le sol. Bref, le game design est toujours aux petits oignons.
 

La tactique du Tiki

Diddy Kong aussi joue un rôle différent. Ici, vous ne pouvez pas l’incarner en solo. Il permet à Donkey Kong de planer quelques temps dans les airs grâce à une fusée dans son dos et il aide le gros singe à faire une roulade aussi longtemps que le joueur le souhaite afin d’éjecter les ennemis du chemin. Bref, c’est triste de ne pouvoir jouer avec Diddy en solo mais les ajouts au gameplay qui vont avec sont cool. On notera enfin les interactions avec le décor. Donkey peut souffler sur des éléments pour révéler des pièces, bananes ou pièces de puzzle cachées. Il peut aussi frapper contre le sol pour enclencher des mécanismes en tout genres et révéler les mêmes choses qu’en soufflant. Une bonne idée pour que le joueur fasse attention au décor qui l’entoure, des décors qui sont fort jolis par ailleurs. Enfin, le jeu dispose d’une durée de vie conséquente sans qu’aucune baisse de régime ne se fasse sentir. Finir le jeu sans les à-côtés prendra déjà quelques temps mais le finir avec les bonus (les pièces de puzzles, les lettres KONG…) rajoute des heures de plaisir simiesque. On vous invite d’ailleurs à lire notre test complet de l’époque.
 

Des bananes en 3D

Mais venons en au fait : cette version 3DS, elle vaut quoi ? Et bien, elle est plutôt bien gérée. Le jeu est fluide graphiquement et les décors foisonnants n’ont pas à rougir en version portable : c’est toujours très beau. La 3D n’apporte rien du point de vue du gameplay mais elle est jolie car elle profite des décors sur plusieurs niveaux de profondeur. Donkey et Diddy vont souvent être projetés dans le fond des niveaux et là, en revanche, c’est un peu moins la fête. Tout est très petit et sur la portable c’est dur de discerner le tout, surtout si vous n’avez pas de 3DS XL. Mais cela reste jouable, il faut juste se concentrer un peu plus.
 

Wii ou non

Le portage profite aussi de quelques ajouts bien sympathiques. Le jeu sur Wii était connu pour un niveau de difficulté plutôt sévère mais juste. Histoire de ne pas traumatiser les plus jeunes où les novices en plates-formes, Nintendo propose ici deux modes de jeu. Un normal qui reprend le jeu Wii tel quel avec la difficulté qui va avec et un facile qui rend les choses plus abordables. Ce deuxième ajoute un cœur de vie à Donkey Kong et à Diddy Kong et permet d’avoir des items différents dans la boutique de Cranky Kong comme, par exemple, un tonneau de Diddy Kong pour commencer le niveau directement avec le petit singe, un ballon vert pour survivre à une chute n’importe où dans le niveau ou un cœur bleu pour empêcher Donkey Kong de passer l’arme à gauche dès qu’il se fait toucher dans les niveaux en chariot ou en tonneau-fusée. Force est de constater que ce n’est pas du gros cheat qui tâche vu le challenge des niveaux qui sont restés intacts, il s’agit juste d’une marge de manœuvre plus grande. En plus, en donnant le choix du mode de jeu au joueur, Nintendo a tout bon.
 

Du bonus pour les singes

On compte aussi un ajout de taille. Un nouveau tableau composé de 8 niveaux. Sachant la taille des niveaux de Donkey Kong, c’est un ajout loin d’être négligeable et bien cool. D’ailleurs, ceux que le motion gaming irrite devraient être heureux ici car il n'y a pas besoin de secouer ses manettes, la version 3DS se joue entièrement avec les jolis boutons à l’ancienne. Un avantage incontestable. On regrettera juste que les niveaux soient un peu longs pour une portable. Ils sont aussi difficiles donc vous y passerez du temps. Un rythme de jeu qui est moins adapté à une utilisation nomade. Vous pouvez certes fermer la console pour reprendre où vous vous êtes arrêté plus tard mais la coupure fait clairement sortir du jeu et fait perdre les automatismes pris pour passer les obstacles du niveau. On notera enfin qu'il est possible de jouer à deux mais seulement avec quelqu'un qui a le jeu.
 

Article rédigé par Neo , le

Bref, Donkey Kong Country Returns 3D est un beau portage. Ceux qui l’ont déjà fait auront droit à la même expérience que sur Wii si cela leur dit (ils pourront profiter des huit niveaux en plus). Les autres ont enfin l’occasion de découvrir un jeu de plates-formes excellent au gameplay et au game-design aux petits oignons. Un jeu en forme de petite madeleine pour ceux qui avaient joué à Donkey Kong Country sur SNES. Les apports de la version 3DS sont sympas avec en tête un tableau composé de huit nouveaux niveaux. On notera aussi qu’il existe un mode plus facile pour ceux effrayés par la difficulté en milieu tropical. Un mode qui ne s’impose pas puisqu’il est possible de sélectionner le mode du jeu équivalent à la difficulté sur Wii.

Points positifs

  • Toujours un gameplay et un game design de fou
  • Des décors toujours aussi beau...
  • ... même un peu embellis par la 3D
  • Plus besoin de secouer des wiimotes
  • 8 niveaux en plus
  • Le choix entre le mode Wii et le mode plus facile

Points négatifs

  • Les passages où Donkey passe au second plan et est trop petit
  • Un jeu pas trop adapté au jeu nomade avec des niveaux plutôt longs
  • Le multi seulement avec quelqu'un qui a le jeu

A propos de l'auteur

Neo

Neo

29 ans | L'élu des gamers

Après avoir détruit la matrice, Neo s'est dit « Pourquoi pas bosser sur GameHope ? ». Un nouveau défi pour l'élu. Après sa victoire incontestable, le monde réel lui paraissait fade et il est retourné dans le virtuel. Il est d'ailleurs en permanence branché à une PS3 en intraveineuse. Egalement passionné de cinéma, on le reconnait à ses yeux injectés de sang à force de passer des heures devant les écrans. Il a malgré tout réussi à apprendre à écrire et, afin de devenir le prochain Victor Hugo, expose sa prose sur GameHope.

Contacter

Commentaires