Test : Etrian Odyssey Untold : The Millenium Girl

Etrian Odyssey Untold : The Millenium Girl - 3DS

Genre : Donjon Crawler

Date de sortie : 02 mai 2014

Genre
Donjon Crawler
Date de sortie
02 mai 2014 - France
01 octobre 2013 - USA
27 juin 2013 - Japon
Développé par
Atlus
Edité par
Atlus
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Boutique

Etrian Odyssey, c’est un petit plaisir mignon. Une première gorgée de bière, une cigarette après le repas, le café du matin, et j’en passe. Il est plaisant de stresser à chaque pas effectués, dessiner sa petite carte pour ne pas se perdre ou encore faire des tableaux Excel pour optimiser son équipe au maximum. Alors quand Atlus annonce un remake du premier épisode qui est pour beaucoup le meilleur de la série, le temps s’arrête. Du moins jusqu’à aujourd’hui car le jeu est entre nos main et on va pouvoir en parler.

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
Pour ceux qui ne connaissent pas encore la licence, Etrian Odyssey est un Donjon Crawler. Le concept est simple: explorer un donjon de fond en comble et y découvrir tous les secrets possibles. Dans le cas de EO (pour les intimes) vous avez accès à une ville dans laquelle vous optimisez votre équipe d’aventuriers ainsi que votre équipement, et un donjon dans lequel on avance case par case tout en dessinant et annotant une carte au fur et à mesure de son avancée. Le jeu est grandement connu pour sa difficulté légendaire. Le moindre faux pas et on se retrouve terrassé par un ennemi de base. Ça, c’était le cas dans le premier épisode sur DS où l’on pouvait se faire one shot par un lapin ( mais c'est pas le même, il est pas anglais celui là). Dans le remake, c’est un peu différent.
 

Et riant, Odylle sait

Dès le début on peut observer du changement. Au moment de commencer la partie il est possible de choisir entre trois niveaux de difficulté, premier sacrilège pour le puriste. Il est ensuite possible de sélectionner le mode histoire ou le mode classique. Le mode classique vous proposera le même type de challenge que l’épisode DS. Il vous faudra construire votre équipe entièrement en choisissant entre les 6 archétypes possibles, plus une nouvelle classe pour l’occasion, puis il vous faudra explorer le labyrinthe par vous même avec un semblant de scénario comme background.
Le mode histoire lui est la petite nouveauté de ce remake. 5 héros vous seront imposés. Des scènes cinématiques d’animation ponctueront les moments importants du scénario. L’ensemble du jeu sera également beaucoup plus bavard. L’histoire reste tout de même basique. On vous demande de chercher les causes des récents tremblements de terre qui secouent Etrian. Durant votre recherche vous vous retrouverez nez à nez avec une jeune fille qui semble venir du futur et qui pourrait bien être la clef vous permettant de comprendre tous ces événements. Classique. En plus elle est amnésique, sinon ça serait pas marrant.
 

C’était mieux avang

Ce qui faisait plaisir dans la version originale c’est qu'au début de la partie on est une merde sans nom se faisant écraser par le moindre papillon. Il fallait donc monter en level, tournant en rond dans le même espace, pour devenir assez fort et ainsi s’enfoncer plus profondément dans le donjon. Certains aiment cela, d’autres non, mais c’est cette difficulté qui fait le charme d’un Etrian. Est-ce que je fais un pas de plus pour découvrir encore une parcelle du donjon au risque de mourir et de devoir perdre toute l’avancée depuis la dernière sauvegarde ? Ou dois je rentrer pour me reposer et sauvegarder mais devoir me retaper toute la dernière partie du donjon ? C’est cette épée de Damoclès qui caractérise ’un Etrian.
Dans le mode histoire vous serez accompagnés dès le début par 2 personnages importants que les fans reconnaîtront, ce qui fait que les premier pas dans le jeu sont d’une facilité déconcertante. Cela ne plaira pas à tout le monde. Autre point qui peut être considéré comme étant négatif, la téléportation. Dans le premier opus il était possible de trouver un point de se téléporter tous les 5 étages. Ainsi lorsque l’on se trouvait dans le 5e etage d’une tranche, si l’on rentrait à la ville il fallait se retaper les 4 étages précédents. Dans le remake il est possible de se téléporter sur chaque étage. La tension de l’exploration en prend un coup, et c'est bien dommage.
 

Du vieux avec du neuf

En contrepartie l’interface a été entièrement refaite sur le modèle des récents épisodes. Les annotations possibles sur la carte sont donc plus complètes que l’original, les arbres de compétences des personnages sont beaucoup plus lisibles. Lorsque l’on connait l’importance de chaque point à allouer, cette clarification est la bienvenue.
Les graphismes ont eux aussi été améliorés. La 3D est bien réalisée et sachant que l’on explore le donjon à la 3e personne elle permet de renforcer l’immersion, surtout qu’il est possible maintenant de regarder autour de soi. Les ennemis sont aussi passés à la 3D ce qui fait un peu bizarre. C'est un peu la même impression que de voir un Phoenix Wright ou un Professeur Layton en 3D.
Les arbres de talents des différentes classes ont été refait et une nouvelle mécanique ( à base de pierres, les "Grimoire Stone", récoltées durant les combats) vous permet d'ajouter des skills à vos avatars afin de modifier à souhait les classes existantes et créer des sortes d'hybrides. Le but étant toujours de combiner les skills de vos héros efficacement afin d’arrêter le viol de l’adversaire sur votre petite personne.
 

le kikoo des Etrian ?

La véritable question au final est : "est-ce que ce remake était nécessaire? “ . Tout d’abord, l’ajout d’une histoire, le scénario étant le dernier soucis d’un Etrian. S' il n’y avait aucuns impacts je ne dis pas, mais cela vous enlève la liberté de créer votre équipe comme vous l’entendez. Un comble. Ensuite les cartes à explorer qui sont identiques au premier opus et qui retirent au moins 50 % de l’intérêt de faire le jeu si vous l'avez déjà finit une fois; cela malgré les quelques bouts de donjons en plus, liés à l'histoire.
L’évolution des graphismes est plaisante et l'ajout de la 3D améliore l'immersion, mais diantre, si l'on joue à un Etrian Odyssey ce n'est pas pour ces points. Cela peut bien attirer un nouveau public mais il ne connaîtront pas la même torture que les joueurs de la première heure. Et la torture nous chez Gamehope, on aime ça .
 

Article rédigé par Wildchoc , le

Etrian Odyssey Untold : Millenium Girl est un bon jeu. Il est agréable, possède toutes les qualités qu'un donjons crawler doit avoir, et vous permet de vous plonger dans le monde merveilleux de la licence d'Atlus. Si vous voulez découvrir la série, ou si vous n'avez jamais fait le premier épisode, alors cet opus est fait pour vous. Au contraire, si vous avez retourné le premier, le pur sang comme diront les fans, alors passez votre chemin, vous n'y trouverez que très peu d’intérêt.

Points positifs

  • Oh ! Un scénario !
  • C'est plus beau !
  • La nouvelle interface pour les Skills

Points négatifs

  • Oh ! Un scénario ...
  • Mais c'est ... Facile ?! Berk
  • J'ai une impression de déjà vue ...

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

31 ans | Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires