Test : Hazumi

Hazumi - 3DS

Genre : Casse-briques

Date de sortie : 22 janvier 2015

Genre
Casse-briques
Date de sortie
22 janvier 2015 - France
Développé par
Gamelion Studios
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Nintendo eShop

Les jeux de type casse-tête / puzzle, ce n'est pas ce qui manque dans nos consoles, et plus particulièrement sur les consoles portables (sans compter les smartphones), ce genre de softs s'adaptant particulièrement bien à un mode de vie nomade. Il n'est donc pas étonnant de voir encore arriver un énième casse-briques sur l'eShop de la 3DS. Hazumi, car tel est son nom, parvient-il à se démarquer de la concurrence ?

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
Comme précisé dans l'intro, Hazumi est donc un casse-briques. Pour ceux qui sortent d'une grotte, le but du jeu est de détruire toutes les briques d'un niveau grâce à un projectile, bien souvent une bille que l'on ne contrôle pas mais que l'on doit tenter de diriger en la faisant rebondir sur une plate-forme mouvante. Ici, le système est quelque peu différent puisque le joueur contrôle bel et bien la bille : il est en effet possible de la diriger, mais seulement horizontalement. Afin de pouvoir se rendre en hauteur, par exemple, il s'agit de faire rebondir le projectile sur le sol. Car, là encore, à la différence d'un casse-briques normal, Hazumi propose des niveaux carrés et fermés, grouillant de murs et de passages dans lesquels il faut passer. Il est donc impossible de mourir en tombant dans le vide, seuls des pièges parfois présents dans les niveaux viendront à bout de la petite balle. Quant au système de jeu en lui-même, il est simplissime : détruire tous les blocs colorés, sachant que le projectile ne peut supprimer que les blocs de la même couleur que lui.
 

Un jeu qui casse pas des briques ? (Ahah. Hum.)

En effet, si en début de partie une seule couleur est proposée, le tout se corse rapidement avec deux ou trois couleurs, voire plus. Il faut donc envoyer sa petite bille sur des éléments spécifiques destinés à lui donner une teinte différente. Ce n'est évidemment pas tout, car Hazumi devient rapidement plus complexe, avec par exemple des briques qui ne se brisent pas mais qu'il s'agit de pousser pour libérer le passage en faisant bien attention à ne pas se bloquer quelque part, ou encore des téléporteurs. Au total, le titre propose une centaine de niveaux à la difficulté progressive... Tout du moins sur le papier. Car en réalité, la courbe de difficulté est extrêmement mal gérée et le joueur se retrouve rapidement avec des niveaux compliqués à appréhender alors que les niveaux d'avant était une promenade de santé. Le problème vient en premier lieu des pièges – qui prennent la forme de rouages – qui détruisent la bille d'un seul coup, obligeant à recommencer tout le niveau. Rien de bien dramatique, certes, mais extrêmement frustrant lorsqu'il ne restait qu'un bloc à détruire et que la gravité est faite de telle sorte que l'on ne sait jamais vraiment si le projectile touchera un rouage. L'autre problème concerne les étoiles à obtenir, à savoir trois par niveau. Une question de scoring ? Que nenni, car ces fameuses étoiles sont obligatoires pour débloquer les niveaux supérieurs, et le timing devient rapidement très serré.
 
 
A côté de ces niveaux de base, Hazumi propose un éditeur de niveaux plutôt bien fichu et assez complet. Il est en revanche dommage de voir qu'aucun partage en ligne n'a été inclus, ce qui limite grandement l'intérêt de ce mode, d'autant plus que pouvoir télécharger les créations de la communauté aurait pu augmenter la durée de vie (même si cette dernière est par ailleurs convaincante avec sa centaine de casse-têtes). Quant à sa réalisation, elle se montre globalement réussie. Si les musiques et bruitages sont rapidement oubliables, les graphismes colorés en style pixel-art sont vraiment plaisants. En revanche, et cela semble être devenu une habitude sur la machine portable de Nintendo, la 3D stéréoscopique de la console ne sert pas à grand chose, malheureusement. Enfin, précisons que les puzzles s’enchaînent très rapidement, sans aucun temps de chargement et ça, c'est toujours agréable.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Malgré sa courbe de difficulté mal gérée et son manque de partage en ligne, Hazumi saura convaincre les adeptes de casse-briques, avec des niveaux courts qui s'adaptent à merveille à une console portable. Avec en plus un gameplay efficace, une réalisation globalement réussie et un éditeur de niveaux venant rallonger une durée de vie déjà solide avec une centaine de casse-têtes, il serait dommage de passer à côté, d'autant plus que le soft est vendu à peine 3,99 euros sur l'eShop de la 3DS.

Points positifs

  • Gameplay carré et efficace
  • Visuellement charmant
  • Une centaine de niveaux
  • Prix tout doux (même pas 4 euros)
  • Un éditeur de niveaux...

Points négatifs

  • ...Mais aucun partage en ligne
  • Courbe de difficulté vraiment mal gérée
  • Ambiance sonore oubliable

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires