Test : 3D Fantasy Zone : Opa-Opa Bros.

3D Fantasy Zone : Opa-Opa Bros. - 3DS

Genre : Shoot'em up à l'ancienne

Date de sortie : 12 février 2015

Genre
Shoot'em up à l'ancienne
Date de sortie
12 février 2015 - France
Edité par
Sega
Disponible sur
3DS
Modes de distribution
Nintendo eShop

Les fans de jeux Sega l'auront sans aucun doute remarqué : depuis quelques temps, certains des (très) vieux titres de la firme, qui ont fait le bonheur à l'époque des adeptes d'arcade ou les possesseurs de MegaDrive et / ou Master System, ressortent sur l'eShop de la 3DS. Le dernier en date est un certain Fantasy Zone, sorti à l'époque en 1986. Et oui, quand même. Ça nous rajeunit pas tout ça.

Test effectué à partir d'une version 3DS

 
 
Rebaptisé pour l'occasion 3D Fantasy Zone : Opa-Opa Bros., ce titre est un shoot'em up venant tout droit de la Master System (en tout cas en Europe puisqu'il fut disponible en arcade au Japon). Il se différencie cependant des autres titres du genre et ne proposant pas une progression linéaire : le joueur contrôle en effet un petit vaisseau en scrolling horizontal, mais dans des mondes prenant la forme de cercles fermés puisqu'il est possible d'aller à droite ou à gauche. Le but du jeu reste toutefois assez simple, à savoir détruire tout ce qui se présente. Plus précisément, chaque niveau impose de détruire dix vaisseaux ennemis d'un genre bien précis pour ensuite pouvoir débloquer le boss. Au départ plutôt aisé, le titre devient rapidement de plus en plus ardu avec de plus en plus d'ennemis à l'écran et de projectiles lancés par les boss. Sachant que le vaisseau du joueur dispose simplement de quelques grenades en plus des tirs de base, autant dire que la partie ne relève pas vraiment de la promenade de santé.
 

Pew Pew Effect

Mais il est fort heureusement possible de s'améliorer. Pour ce faire, il suffit de ramasser les pièces d'or laissées par les ennemis abattus (le vaisseau héros sort pour l'occasion de petites jambes trop choupies pour marcher) puis foncer dans le Magasin lorsqu'il est disponible. Il est alors possible d'acheter de nombreux items permettant de faciliter la vie du joueur pendant quelques instants : un boost, des armes plus puissantes, etc. Mais attention, chaque amélioration achetée subira au niveau d'après une petite augmentation de prix. De quoi aider à terminer – bien trop rapidement – les sept stages proposés, plus un niveau supplémentaire se concentrant essentiellement sur du combat de boss et permettant de voir la fin du titre. Car oui, il y a une histoire à suivre et même un twist de fin ! Une fois la chose faite, le joueur peut toujours se lancer dans le mode qui s'est débloqué et qui permet de jouer avec le frère d'Opa-Opa et donc de reparcourir le titre d'une manière bien différente.
 
 
Léger remake oblige, le titre de Sega propose de nouvelles features, tout comme 3D After Burner II. Il est ainsi possible dans les menus de réduire ou au contraire augmenter la difficulté, mais également disposer de plus ou moins de vies. Cette dernière option est sympathique, même si finalement peu intéressante lorsque l'on sait que l'on peut désormais sauvegarder à tout moment, de quoi aider ceux qui ne sont pas forcément à l'aise avec la difficulté « à l'ancienne ». Il est en revanche dommage de voir qu'aucun classement en ligne n'a été inclus, ce genre de titre se basant essentiellement sur le scoring. L'ambiance sonore est réussie, avec des musiques et bruitages très mignons et, visuellement, ce Fantasy Zone reste charmant même des années après. La patte graphique si spécifique, avec ses décors psychédéliques, ses ennemis étranges et ses couleurs pétantes a eu droit à un petit lifting bienvenu et, cerise sur le gâteau, la 3D est réussie et permet de mieux distinguer les différents plans des décors.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Déjà sympathique à l'époque, 3D Fantasy Zone : Opa-Opa Bros. est une bonne pioche sur 3DS pour tous les amateurs de shoot'em up, à l'ancienne ou non, grâce à une difficulté réglable qui conviendra à tous types de joueurs. Visuellement, le titre de Sega n'a pas perdu de sa superbe avec ses décors originaux et ses couleurs pétillantes, et le gameplay répond toujours au poil avec une prise en main immédiate. Il est simplement dommage de voir qu'aucun classement en ligne n'a été inclus et que le soft se termine bien vite avec ses huit petits niveaux. Heureusement, un mode supplémentaire se débloque une fois un premier run terminé et un titre de ce genre propose forcément une bonne rejouabilité.

Points positifs

  • Patte graphique mignonne
  • Gameplay au poil
  • L'aspect non linéaire des niveaux
  • Difficulté ajustable pour plaire à tous

Points négatifs

  • Un peu trop court
  • Pas de classement en ligne

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires