Test : Magical Starsign

Magical Starsign - DS

Genre : A RPG

Date de sortie : 09 février 2007

Genre
A RPG
Date de sortie
09 février 2007 - France
Développé par
Brownie Brown
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS
Parfois appelé
Magical Vacation 5tsu no Hoshi ga narabu Toki
Site officiel
Site officiel

Un nouveau A-RPG sur DS ? Intéressant. De quoi combler la durée de vie de mes autres jeux sur la portable (Dr Kawashima me saoûle) ? En plus, ça sent le Sword of Mana.

Magical Starsign ne vous dit peut-être rien, et je le comprendrais facilement. Plutôt inconnu ici, il nous est pourtant arrivé il y a quelques jours, et promet de bonnes tranches d’action et de rigolade.

Harry Potter et Garcimore

Magical Starsign n’a rien a envier à Harry Potter. Nous sommes ici aussi dans une école à la Poudlard. Nos héros sont d’ailleurs des élèves de cette école pour magiciens, tous dotés de pouvoirs bien impressionnant. Dans l’équipe, un élémentaliste de l’eau, de l’air, de la terre, du feu et du bois, plus votre personnage, choisi au départ entre quatre possibilités (homme ou femme, jour ou nuit) qui représente un astre (les ténèbres ou le soleil, donc). Tout ceci donne un bon cocktail de puissances magiques diverses qui seront très importantes dans la suite du jeu. Autour de ceci, une histoire assez comique et très simpliste. Le puissant magicien Chu Krout (ahahah), ancien élève de votre école (l’école d’Edgar Simor, re-ahahah) s’apprête à tout faire péter dans l’univers. Du coup, la maîtresse de cette bande d’élèves prodiges décide de partir dans l’espace pour se battre contre le vilain. Ne revenant pas au bout de quelques semaines, nos héros décident de chercher la fusée cachée dans l’établissement et de partir eux aussi en quête sidérale. Wow, Michael Bay serait passé par là ?

Moi, je suis Chameau ascendant Huitre

Se jouant intégralement au stylet sur l’écran tactile de la console, Magical Starsign possède un menu contextuel bien utile, qui vous permet de connaître, comme dans tous RPG, le contenu de votre groupe, les inventaires et les capacités et points de vie de l’équipe. Mais, nouveauté inhérente à l’histoire, vous avez également la possibilité de voir des cartes célestes. Une première carte montre l’alignement des planètes avec des zodiaques. Si votre planète est dans son décan (la planète du feu, de la terre, ou de l’air dans le décan rouge, brun ou bleu par exemple), vos pouvoirs magiques sont démultipliés. Même chose pour la symboliques des forces dans le zodiaque chinois : le feu est plus fort que le bois, l’eau plus fort que le feu etc. Du coup, un personnage de l’eau jetant un sort sur un personnage du feu est grandement avantagé et double ses points de dégâts. Bref, de quoi faire quelques petits calculs rapides avant de jouer du stylet.

Un Sword of Mana dans l’espace

Voyageant de planètes en planètes, votre équipe découvrira des amis, en intégrera dans le groupe, augmentera ses compétences grâce aux points d’expérience (6 attaques normales et 6 sorts par personnage). Le mode multijoueur dispose également d’une particularité bien sympathique. En plus du mode combat et des échanges jusqu’à 6 en wireless, vous avez la possibilité d’activer le mode Contact. A chaque fois que vous passez à côté de la DS de quelqu’un qui a aussi activé la fonction, vous échangez des objets automatiquement (plus ou moins importants selon votre niveau), mais également des Œufs. Les œufs peuvent faire naître de nouveaux héros qui pourront s’ajouter à votre groupe. Pour que l’œuf éclose, il faut le mettre dans l’incubateur du jeu, puis rencontrer un maximum d’amis. Sinon, un mode Donjon Amis, permet d’affronter vos amis dans une quête aux XP qui vous donneront accès à de nouveaux items. Pour le reste et dans l’ensemble, Magical Starsign ressemble à un Sword of Mana cosmique, d'ailleurs développé par Brownie Brown, développeur de la série des Mana sur portables.

Article rédigé par Jivé , le

Un A-RPG satisfaisant, où les néophytes apprécieront le jeu au stylet intuitif et l’histoire très simpliste. Magical Starsign est résolument grand public, rempli de bonnes idées, qui ne déplaira qu’aux fans d’A-RPG purement complexes et longs.

Points positifs

  • Les cartographies
  • Les pouvoirs
  • Le groupe de héros
  • Adieu les gobs, bonjours les extra-terrestres

Points négatifs

  • Facile et rapide pour les experts
  • Une scène d'intro de 20 minutes

Commentaires