Les légendes [brutales] ne meurent jamais !

Les légendes [brutales] ne meurent jamais !

Dans Evénement , par Vivian Darkbloom le 06 novembre 2007 à 23h01

Tim Schafer, le concepteur de Monkey Island, Day of the Tentacle, Full Throttle et Psychonauts, a donné une très longue interview à Patch Kolan du site IGN. Au cours de la discussion, il a été longuement question d’un projet que l’homme médite et prépare depuis longtemps et qui devrait arriver à terme dans le courant de l’année 2008 sous la forme du très attendu Brutal Legend. L’idée de Schafer, grand amateur d’organes stridulants et de guitares éventrées, était de réaliser un jeu d’action/aventure se déroulant dans un univers inspiré par les excentricités survoltées qui eurent jadis coutume de barioler les couvertures de disques des plus grands groupes de Metal : crânes, goules, dragons, grands rais de foudre cisaillant l’immense brasier d’un ciel de pandémonium. L’exégète dit lui-même : « du grotesque au plus-que-grotesque. » Accordons lui ce signe ostentatoire de très bon goût. Et l’arrière plan scénaristique de Brutal Legend tel que le présente Tim ne paraît effectivement pas manquer d’incongruités. L’humanité réduite en esclavage par les démons attend depuis des siècles l’élu qui la délivrera. Cet homme, cet évangéliste, c’est Eddie, cuir lustré-clouté et tignasse graisseuse, a man who doesn't know anything about modern warfare, but he knows how to put on a good Rock Show. Groovy ! Le Metal dont Eddie a pénétré les arcanes vibratoires fut inventé par une très ancienne race des Titans qui vécu sur terre avant l’avènement des démons. En quittant la place, ces derniers ont néanmoins laissé derrière eux tout ce qu’il fallait à l’humanité pour bâtir la nef de sa salvation : a god-damn-good-HOTROD ! Full-block rutilant à fleur de terre et arbres taillés dans la gomme à bitume ! Aux hommes de redécouvrir les secrets oubliés du Metal ! Que nous promet donc Tim Schafer sur la base avinée de cet improbable Black-Sabbathean Scenario ? Un Hack & Slash sous acide au cours duquel Eddie devra lentement affranchir et convertir, à coups de hache et de médiator, les incrédules asservis afin de lentement constituer une armée et de s’en aller occire les légions du Tartare. A chaque mission, Eddie tranchera de nouvelles longes et brisera de nouveaux jougs. Les affranchis, nourris aux sonorités salvatrices de l’Eden perdu, rejoindront ensuite les rangs de l’armée qui combattra aux côtés du lumber-rockeur lors de l’escarmouche suivante. Un système d’ordre simplifié devrait permettre à Eddie de diriger ses comparses lors des affrontements et surtout d’interagir avec eux en vue de réaliser toutes sortes d’actions combinées [certainement dévastatrices et farfelues]. D’autres légendes inoubliables du Metal viendront prêter leur voix et leur vitalité à la sarabande des missionnaires. Ajoutons d’ailleurs que le jeu a été pensé Online depuis le départ. On ne sait pas encore (Tim non plus d’ailleurs) quel rôle sera offert à la musique dans les mécanismes de jeu régissant ce tonitruant tohu-bohu. Ni si Kyle Glass sera finalement de la partie… Mais la bande son, à laquelle les plus grands noms du Metal auront participé, promet d’être grandiose ! Une dernière anecdote : lorsque le journaliste lui demande s’il faudra être amateur de Metal pour apprécier pleinement Brutal Legend, Tim Schafer répond en demandant à son tour au journaliste s’il fallait avoir fait carrière dans la piraterie pour apprécier Monkey Island… Cet homme mérite définitivement d'être fréquenté...

Commentaires

A propos de...

Brütal Legend

Brütal Legend - PS3
Supports
Genre
Opéra Rock Déjanté
Date de sortie
15 octobre 2009 - France
Développé par
Double Fine
Edité par
Electronic Arts
Voir la fiche