Greenpeace accuse la pollution Next Gen

Greenpeace accuse la pollution Next Gen

Dans Actu , par Razhiel le 20 mai 2008 à 21h30

Dans un nouveau rapport incendiaire, l'association Greenpeace - qui partage étonnamment ses couleurs avec le Hamas - met à pied les fabricants de consoles Next Gen qui se révèlent battre des records en matière de produits toxiques au cours de leur fabrication. Le rapport, maliceusement baptisé "Playing Dirty", revient sur les produits chimiques qui interviennent dans cette même fabrication. Une étude détaillée du processus en usine a de fait mis en avant la présence de brome, responsable selon eux de troubles de la mémoire et de l'apprentissage sur le long terme ; de phthalates dont la présence aurait des répercussions sur le développement des organes génitaux (et qui est de surcroît scandaleusement imprononçable) ; de béryllium, potentiellement dangereux... Les mauvais points sont distribués à la pelle : Nintendo, Microsoft et Sony en prennent pour leurs grades à parts égales. Et si la fin de la guerre des Next Gen, c'était la pollution de masse ? Réponse à la publication du prochain brûlot de Greenpeace.

Commentaires