[From Dust] Interview d'Eric Chahi

[From Dust] Interview d'Eric Chahi

Dans GameHope , par JoKeR le 29 mars 2011 à 20h43

Hier, Ubisoft nous a invité SiMouth et moi à découvrir quelques jeux Xbox Live Arcade dans les locaux de Microsoft. Nous y avons découvert From Dust, un titre atypique, un vrai god game aux allures enchanteresses et lyriques. Notre preview du jeu est ici. Et la cerise sur le gâteau : le légendaire et pourtant si humble Eric Chahi (Another World, Heart of Darkness) était là pour nous en faire le commentaire lui-même. Après une présentation passionnée, celui-ci a bien voulu répondre à quelques questions pour GameHope. En attendant notre preview du jeu, voici donc l'interview d'Eric Chahi. GameHope: Le concept de faire intervenir toutes les forces de la nature dans un god game et de nous y mettre aux commandes est à la fois simple et génial, à se demander pourquoi il n'existait pas avant. Comment t'est venue cette idée ? Eric Chahi : En fait, c'est parce que j'y ai été confronté tout simplement. Je suis allé sur des volcans en activité et c'était une véritable expérience personnelle. Une montagne c'est une chose impressionnante, mais lorsque celle-ci vit littéralement, avec ses explosions, ses panaches de sang qui montent... Voir une coulée de lave de près, avec toute la complexité et la beauté qui s'en dégagent, cela donne une autre perspective. On se rend compte à quel point la terre peut être en mouvement et à quel point elle l'est totalement sur des millions d'années. Du coup, j'avais envie de créer un jeu avec des éléments géologiques forts, où l'on peut appréhender tout ce qui nous est habituellement imperceptible dans notre quotidien. Et puis ce thème de l'érosion me fascinait, le passage du temps, la relation avec la vie, la mort, le temps qui passe quoi ; d'où cette thématique d'un monde qui bouge en permanence et dans lequel on doit s'adapter. GameHope: From Dust n'est pas qu'un God Game, il y a aussi une trame derrière non ? Eric Chahi : Oui oui, bien sûr. L'histoire est en filigrane, délivrée par petites touches car il y a beaucoup de mystères dans cet univers. Elle est délivrée par la voix off du shaman au début de chaque territoire, mais il y a aussi ce que racontent les lieux par leur dynamisme géologique. Il y a des lieux désertiques, des endroits où les marées sont énormes... Et puis les vestiges qui sont là pour témoigner du passé de ces peuples, tout comme les contes et légendes écrites qui donnent des informations sur l'univers. C'est comme une mosaïque d'histoires qui viennent brosser un ensemble. GameHope: On apprendra aussi pourquoi ils vivent masqués ? Eric Chahi: Oui oui, tout à fait ! (Il montre l'écran de présentation du jeu). Tu vois ici, il y a écrit "mémoires tribales", et dedans il y a des articles, ou plutôt les contes et légendes dont je te parlais à l'instant. Ils écrivent des contes dans une perspective animiste et effectivement on apprendra pourquoi ils portent des masques. GameHope: Toi qui a une vision d'ensemble dans le jeu vidéo pour avoir littéralement participé à ses balbutiements jusqu'à aujourd'hui, est-ce que ces nouvelles technologies, Kinect, 3DS, Move, etc. t'inspirent ? Eric Chahi: Est-ce qu'elles m'inspirent, je ne sais pas, je t'avoue que je ne me suis pas penché dessus plus que cela, mais je les trouve intéressantes. Il y a certainement de bonnes choses à faire avec Kinect ou le Move parce qu'on passe dans l'interactivité, on fait disparaître peu à peu la physique. Mais généralement, lorsque je fais un jeu, j'essaie de rester concentré sur celui-ci. On a pensé From Dust au pad à la base. Nous nous sommes bien sûr posé la question de l'aspect Kinect, Move, mais il fonctionne très bien à la manette et on a préféré concentrer nos efforts sur le contenu. Je crois que le piège est de vouloir adapter une interface pensée d'une certaine manière, vers une autre inadaptée. C'est là que le risque réside je pense, et cela peut donner des résultats pas forcément très heureux... GameHope: En tout cas ils n'ont pas encore inspiré de nouveaux concepts chez toi ? Eric Chahi: Pas pour le moment, non. GameHope: Des visions de ce que tu aimerais faire après ce projet ? Eric Chahi: (long heuuuu) Ouais ! Partiellement, et c'est encore assez flou, mais j'aime bien tout ce qui est procédural, j'ai envie de continuer dans cette voie-là. GameHope:On en saura pas plus ? Eric Chahi: Hé hé, non ! GameHope: De notre côté, on attend fortement un remake HD de Heart of Darkness. Est-ce prévu prochainement ? Eric Chahi: Non (rires d'Eric devant notre mine dépitée). Désolé ! Mais il y aura prochainement Another World sur Ipad . GameHope: Quand j'ai demandé à quelques amis ce qu'ils demanderaient à Eric Chahi s'ils pouvaient lui poser une question, beaucoup m'ont dit "demande-lui s'il recherche pas un graphiste/game designer/homme à tout faire (rayer les mentions inutiles). Alors j'en arrive à cette question, que faut-il pour travailler avec Eric Chahi ? Eric Chahi: (Rires). Et bien postuler au bon moment je crois... From Dust ce n'est pas que moi, c'est surtout le travail de toute une équipe et celle-ci se constitue petit à petit, au moment où on en a besoin. Je n'ai pas de recette miracle, je pense que c'est surtout une question de timing... GameHope: Quand tu ne crées pas, à quel jeu joues-tu ? Eric Chahi: Hmmm... dernièrement j'ai beaucoup aimé Pixel Junk Shooter. Et puis très récemment, j'ai joué à Swords and Sorcery sur Ipad, sorti il y a quelques jours. C'est vraiment un très beau jeu sur cette machine, un univers très immersif, vraiment original et atypique. GameHope: Convaincu par Ipad ? Eric Chahi: Heuuuuuuuuuuuuuuuuu.... Hmmm... Bin oui. Au delà du prix, c'est une super machine. Je trouve ça vraiment cool de pouvoir interagir avec une si grande surface. (Grand sourire) Moi j'aime bien ! GameHope: Revenons donc à From Dust. La bande-son semble être un élément important du jeu, non ? Eric Chahi: C'est une facette effectivement très forte de l'univers du jeu. Ca aurait pu être juste une tribu classique, qui vit dans son environnement mais ça bouge tellement dans le jeu que je ne concevais pas les hommes en train de faire de la culture, chasser, etc. Je voulais rester à un niveau vraiment symbolique et que ça puisse exprimer la vie. C'est tout de même un environnement qui pourrait être pesant, avec ses éruptions volcaniques, ses tsunamis... Alors la musique est là pour exprimer le côté vivant et joyeux de la tribu, et c'est surtout un moyen poétique de communiquer avec la nature, de contrôler l'environnement et le voir bouger au rythme de la musique. La démarche pour créer cette musique a été assez différente de ce qu'on peut faire habituellement. D'habitude, les musiques illustrent le jeu simplement, un peu comme pour les films, alors que là ce sont les hommes du jeu qui la jouent. Cette musique, elle est brute, elle est tribale, elle est roots, elle vient de la terre. Elle est presque rituelle, elle est là pour communiquer et n'a pas une volonté purement esthétique, c'est un langage pour ces hommes. Du coup, le compositeur Tom Salta, qui finalement avait jusque-là composé plutôt du classique, a travaillé avec un percussionniste qui s'appelle Bachiri Johnson. Lui, c'est un une grosse pointure et un mec de la scène, du live et de l'improvisation. Il a bossé sur scène avec Miles Davis, Madonna, Michael Jackson... et toujours sur scène. Il a des centaines d'instruments chez lui, des simples djembés, tambours, mais aussi des percussions en terre cuite sans peau, qui frappées d'une certaine manière donnent des sons très particuliers... Et du coup, la façon dont s'est composée la musique était très particulière. Nous étions chez Bachiri avec Tom Salta et il sortait ses instruments au fur et à mesure qu'on lui donnait un thème. "Bon alors là, on va devoir repousser une coulée de lave !" Mais c'est quoi le son pour repousser une coulée de lave ?... Alors on y allait progressivement, couche musicale après couche musicale. On s'est retrouvés avec peut-être une centaine de couches différentes et Tom a fait des choix, les a structurés, arrangés, et ça a donné la musique de From Dust. GameHope: D'ailleurs, le langage narratif est particulier, d'où vient-il ? Eric Chahi: Rires. Alors le langage, c'est un mélange entre du Swahili et du Malaisien. Bien sûr, on avait envie d'avoir notre propre langage, mais on voulait qu'il ressemble à un langage existant. Il a été expérimenté aussi par un acteur Tchadien, qui y a ajouté son propre accent pour brouiller les pistes. On l'appelle le Swahlésien du coup ! (rires). GameHope: En tout cas, il semble vraiment redéfinir les bases du god game non ? Eric Chahi: J'ai vu Peter Molyneux (ndlr, créateur, entre autres, de Populous ou encore Black & White)en fin d'année, et je lui ai montré le jeu. Ce qu'il m'a dit : "c'est le premier god game auquel je joue". Alors ça, de la part du créateur des god games, je peux vous dire que ça fait plaisir ! GameHope: Tu crois qu'il était jaloux ? Eric Chahi: Rires. En fait je ne sais pas si vous avez vu mais dans une interview donnée à IGMag, on lui a demandé s'il avait entendu parlé de From Dust, et il a répondu: "Ouais, et ça me donne sérieusement envie de refaire un god game !". Un grand merci à Ubisoft pour cette entrevue et à Eric Chahi pour le temps qu'il a bien voulu nous consacrer. C'était une bien belle rencontre.

Images de From Dust - Xbox 360

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires

A propos de...

From Dust

From Dust - Xbox 360
Supports
Genre
God Game
Date de sortie
27 juillet 2011 - France
Développé par
Ubisoft Montpellier
Edité par
Ubisoft
Voir la fiche