[Paris Games Week] Bilan du salon

[Paris Games Week] Bilan du salon

Dans Article , par Wanda le 03 novembre 2014 à 19h20

Suite à une édition 2013 largement critiquée pour des choix d'organisation douteux, et un manque d'espace oppressant, le SELL a décidé de corriger le tir cette année et a sorti les grands moyens : autrefois limitée à 25 000 m², la surface d'exposition a doublé pour cette édition 2014 avec pas moins de 50 000 m². Ainsi, il était bien plus aisé de circuler dans les allées, et la foule bien qu'encore plus massive que les années passées s'est avérée moins oppressante. Un vrai progrès qui, accompagné de nouvelles mesures d'organisation (notamment au niveau des files d'attente), a permis au salon de réussir l'une de ses meilleures éditions. Un effort qui a toutefois entraîné l'augmentation du prix des billets, avec un tarif généralisé de 16€ le Samedi. Compréhensible, mais probablement rebutant pour certains. Le programme vidéoludique n'était pas en reste, avec certaines grosses exclusivités sur le sol français. En effet, de gros titres tels que Far Cry 4, The Order 1886, LittleBigPlanet 3, Halo Masterchief Collection et l'habituel nouveau Call Of Duty étaient jouables pour la première fois en France. C'était également la première fois dans le monde que des joueurs pouvaient s'essayer publiquement à Assassin's Creed Unity, qui n'était jouable ni à l'E3, ni à la GamesCom. Rajoutons à ce panel des titres prometteurs comme BloodBorne, Dead Island 2 et The Crew ainsi que des jeux non-jouables mais présentés dans l'intimité, The Witcher 3 en tête, autant dire qu'il y avait de quoi s'occuper ! Malgré des files d'attente en apparence interminables, l'accès aux jeux les plus sollicités se faisait parfois en moins d'une heure. Ici et là, les scènes des principaux éditeurs animaient avec engouement des audiences captivées, tandis que l'ESWC (Coupe du Monde des Jeux Vidéo) faisait rage dans le hall le plus reculé, aux côtés du stand Oculus Rift lui aussi fortement convoité. Nous avons par ailleurs constaté une présence accrue des cosplays, et pour cause, le salon leur dédiait cette année un vestiaire dédié et certains éditeurs organisaient eux-même sur leur scène des concours et défilés. Mention spéciale aux superbes assassin(e)s chez Ubisoft ! Pour la première fois, la Paris Games Week était reliée à la Games Connection, un grand salon européen professionnel durant lequel la presse et les acteurs de l'industrie vidéoludique peuvent se rencontrer et partager des conférences, interviews, et autres exclusivités. La scène française était elle aussi représentée, tout comme les diverses écoles françaises du jeu vidéo. Un programme aux contenus riches, variés et intéressants, en somme. Avec une fréquentation record de 272 000 visiteurs (contre 245 000 l'année précédente), le salon national du jeu vidéo semble avoir de nouveau conquis les foules et s'est imposé cette année avec une organisation et un programme de grande qualité. Figurant désormais dans le top 5 mondial des salons dédiés au loisir vidéoludique et ne cessant de croître chaque année, la Paris Games Week peut être fière d'offrir à la France le grand salon des loisirs numériques interactifs qu'elle mérite.

Images de Paris Games Week - Evénement

Commentaires

A propos de...

Paris Games Week

Paris Games Week - Evénement
Genre
Salon grand public et professionnels (Paris, France)
Voir la fiche