[E3 2017] PES 2018 sous toutes ses coutures

[E3 2017] PES 2018 sous toutes ses coutures

Dans Actu , par JohnM le 18 juin 2017 à 12h24

Cette année encore, Konami et son Pro Evolution Soccer vont tenter un énième coup d'état pour reprendre le fauteuil de leader d'un football virtuel dominé par la concurrence. Pourtant, le roi FIFA n'a jamais semblé aussi fébrile que ces dernières années. L'édition 2017 m'avait exaspéré dans son jeu (une fois l'Aventure bouclée je n'y ai plus vraiment retouché) alors que le PES 2017, plus séduisant dans ses joutes, finissait par ennuyer sur la longueur. Au final, la saison 2016/2017 fut une année blanche. S'il est encore trop tôt pour juger FIFA 18 après notre premier contact (la période de la GamesCom est bien plus intéressante pour ça), ce PES 2018 s'annonce comme un concurrent redoutable. Nous n'avons pas encore posé les mains dessus mais la fidélité visuelle ainsi que les animations entièrement retravaillées donnent une impression de "présence physique" assez impressionnante. L'offre s'améliore aussi avec enfin la présence d'un co-op jusqu'à 3 vs 3 pour les matchs en ligne sans compter les divers bonus, comme la présence de Maradona ou Usain Bolt (WTF !) pour votre MyClub. 

Prévu pour le 14 septembre, on espère tripoter ce PES 2018 prochainement pour vous faire un premier retour et commencer à se faire une idée de la bataille qui se prépare. Quoi qu'il en soit, voici un match complet ainsi que le trailer E3 du titre, sans oublier un aperçu de la modélisation des faciès.




A propos de l'auteur

JohnM

JohnM

27 ans | Expert de la technique ancestrale du L1 + Triangle

Définition même du saltimbanque tombé dans la marmite quand il était petit, le John sauvage est un geek en puissance. Bercé par la culture japonaise dans sa plus tendre enfance, il gardera à jamais cette sensibilité pour les animés en tous genres, JRPG ou encore l’esthétique manga et toutes les sauces qu’elle comprend. Plus tard, il sera ensorcelé par les sonorités californiennes d'un docteur non pratiquant avant de se promettre d’au moins mettre une fois les pieds à l’E3. Il était loin de se douter qu’il s’en enfilerait quatre d’affilés en plus d’un passage au magazine officiel Xbox. Mission accomplie. Maintenant, il file un coup de main aux petits gars (et filles !) de GameHope dans l’espoir d’en tirer gloire et profit. Inutile de préciser que c’est mal barré.

Contacter

Commentaires