Interplay : ça sent le sapin

Interplay : ça sent le sapin

Dans Fourre-tout , par Mr PATAT le 26 décembre 2004 à 18h14

L’éditeur fête noël dignement, en préparant calmement son cerceuil. Virée de son siège social, ne pouvant payer ses employés depuis environ 5 mois, faisant face à des dettes un peu embarassantes (1,5 million de dollars pour un 918.000 dollars de chiffre d'affaires au troisième trimestre 2004), et voyant son actionnaire majoritaire (Titus, 62% de parts) placé sous tutelle judiciaire depuis juin, la dite société déclare : « Nous n'avons actuellement aucune réserve de trésorerie et ne pouvons assumer notre passif. La société ne peut poursuivre son activité sous sa forme actuelle sans obtenir de nouveaux financements » Ca sent l’sapin, ça sent l’sapin, quand on s’balade au bord des chemins.

Commentaires