Test : Flight Simulator 2002

Flight Simulator 2002 - PC

Genre : Simulation aérienne

Date de sortie : Novembre 2001

Genre
Simulation aérienne
Date de sortie
Novembre 2001 - France
Développé par
Microsoft Games
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Rien qu'à entendre son nom, on pense "succès", "réussite", et tant d'autres mots dans ce genre. (Roulements de tambour) j'annonce... Flight Simulator 2002 !

 
 
C'est bien beau, tout ça, mais qu'en est-il vraiment ? Car après tout, il existe des jeux qui s'annoncent super bien, puis on s'aperçoit qu'en fait, ce ne sont que des pétards mouillés. Mais je vous rassure tout de suite : ce n'est pas le cas de Flight 2002. Bien qu'on ne puisse pas parler de véritable hit, il est plus plaisant que son prédécesseur Flight 2000. Et encore plus que Flight 98, etc. C'est peut-être normal, après tout. La principale innovation réside dans l'ATC (Air Trafic Control, ou Contrôle du Traffic Aérien) qui donne une autre dimension au jeu et qui augmente l'immersion. Mais je vous décrirai tout ça plus en détail et plus tard.
 

Plus tard :

L'ATC est donc la principale nouveauté dans Flight 2002 : il permet de s'y croire pour de bon ! Mais en quoi cela consiste-t-il ? Tout simplement à intégrer le traffic aérien au jeu. Cela permet de rendre le jeu plus réaliste : maintenant, pour décoller, on devra d'abord demander l'autorisation de rouler sur les pistes de roulage, puis de se placer sur la piste, puis de décoller. Une fois en l'air, vous pourrez également vous informer pour savoir si vous pouvez atterrir à tel aéroport, sur telle piste, etc. Une fois arrêté sur la piste, vous devrez la dégager aussi vite que possible pour permettre aux autres avions de se poser. Il faudra aussi vous garer dans un endroit spécifique que l'on vous aura indiqué par radio, puis vous pourrez à nouveau décoller si vous le voulez, ou arrêter. En revanche, si vous voulez simplement vous poser temporairement, pour faire le plein par exemple (si vous avez désactivé le carburant illimté), ou une simple escale. Pas mal, non ?
 

Le design

Voilà autre chose qui a pas mal évolué par rapport à la précédente version : les graphismes sont tout de même meilleurs : Maintenant, les bâtiments sont plus détaillés, l'anti-aliasing est disponibles pour avoir des contours nets, bref, c'est mieux. Les vitres des bâtiments sont mieux faites, l'avion aussi, les nuages idem. Tous les joueurs de Flight 2000 se souviennent des effets de fumées qui étaient disponibles à partir d'une certaine altitude, ce qui était laid et baveux : ça faisait des traits gris unis, bref, c'était moche. Mais maintenant, c'est beau : on dirait vraiment de la fumée : c'est gris plus clair, avec des variations de tons, ça fait comme des longs nuages fins, bref, comme en réalité. Mais n'allez pas me faire dire ce que je n'ai pas dit : Flight 2002 n'est pas encore super beau : ça reste un simulateur de vol, et qui dit simulateur de vol dit pas très beau. Quand les développeurs arriveront-t-ils à faire un simulateur de vol où les graphismes seraient vraiment réalistes, tout en 3D ? Car Flight 2002 n'est pas entièrement en 3D : le tableau de bord reste comme avant, un peu plus net peut-être, les arbres aussi, etc. En revanche, les détails sont plus importants qu'avant : plus d'arbres, plus de bâtiments. Et ça fait toute la différence, même au niveau de la config, docteur Zourzil ? Oui, car il faut tout de même un P III 800 et une carte graphique 16 Mo pour que ça tourne correctement. En tout cas, sur mon P III 1 GHz avec GeForce 2 MX et 256 de Ram, tous détails à fond, anti-aliasing, en 1024*768 en 32 bits, c'est fluide. Donc, si bonne machine, aucun souci.
 

De nouveaux vols

Qui dit nouvelle version dit nouveaux vols pré-enregistrés. Vous trouverez tous les anciens vols de Flight 2000 plus beaucoup de nouveaux fort intéressants qui vous emmèneront voir les plus beaux sites de la planète tels que le Grand Canyon, les chutes du Niagara, etc. Quel plaisir de zigzaguer entre les pics rocheux du Grand Canyon en Extra 300S, sur le dos ! Etant donné que l'ATC a fait son apparition, il faut instruire les joueurs à ce nouveau système : c'est pourquoi de nouvelles leçons de vols à ce sujet sont désormais disponibles. car sinon, c'est le bordel, on ne comprend rien et on n'arrive même plus à passer le Brevet de Pilote Privé qui s'est enrichi de cette nouvelle chose qu'est l'ATC. En parlant de brevets, Flight 2002 vous conseillera sur les brevets à avoir pour pouvoir effectuer sans encombres les vols pré-enregistrés. Essayez une mission très difficile dès le début, et vous verrez que quand vous devrez faire atterrir un Boeing 747 par temps de brouillard avec une visibilté quasi-nulle, il vaut mieux avoir le brevet de pilote professionnel si on ne veut pas s'écraser lamentablement par terre. A propos de crash, il sont maintenant mieux faits : ça ne fait plus des bugs visuels comme ça faisait avant : l'avion qui tournoie sur votre écran en laissant des traces, c'est assez laid.
 

De nouveaux avions

Qui dit nouvelle version dit nouveaux avions. La gamme s'est enrichie d'un hydravion, qui permet de se poser n'importe où, sur terre ou sur mer, ce qui agrandi l'intérêt du jeu. Elle s'est également vue ajouter un Boieng 747. On trouve l'ancienne gamme au complet : le Bell, l'hélicoptère qui vous permettait de relever de nouveaux défis, le planeur, les Boeing 737 et 777, avions de ligne par excellence, ainsi que les Cessna 182S et 182RG, plus les nouveaux arrivants tels que l'hydravion et quelques autres modèles. Mais je vois qu'il manque quelqu'un à l'appel ! Où est passé le Concorde ? Il a tout simplement disparu. Argh ! Le seul supersonique du jeu n'est plus là ! Voilà un point bien négatif qui ouvre la liste des "-". espérons qu'on pourra le télécharger sur le net sous peu, car c'était un superbe défi à relever que de le faire décoller, lui faire passer mach 2, puis le faire atterrir. Dommage ! Mais bon !
 

La jouabilité

Elle reste égale à elle-même, c'est-à-dire assez difficile, surtout au début où elle est repoussante, mais il y a un petit hic pour les non-possesseurs de joystick : on ne peut plus se servir de la souris en mode "volant", ou plus simplement, on ne pourra plus diriger son avion avec la souris, mais avec son clavier, ce qui est bien plus daubique : la sensibilité est bien trop forte au début, et c'est chiant à régler. Bref, si vous avez l'intention d'acheter Flight 2002, achetez-vous un joystick si vous n'en avez pas. Et si vous oubliez, le soft se chargera de vous le rappeler pendant l'installation avec une magnifique publicité Microsoft pour le Force Feedback 2. A part ça, ça va. C'est jouable et il existe de nombreux vols qui s'adaptent à tous les niveaux et qui vous permettent de progresser en douceur.
 

Article rédigé par Colonel Zourzil , le

Flight Simulator 2002 ne décevra pas les fans des précédentes versions, bien au contraire. Petite recommandation néanmoins : le joystick est presque indispensable !

Points positifs

  • Design amélioré
  • Plus d'avions et de vols
  • Contrôle du Traffic Aérien
  • Mieux !

Points négatifs

  • Design pas encore super
  • Bécane presque de la NASA
  • Jouabilité sans joystick

Commentaires