Test : Civilization III

Civilization III - PC

Genre : Stratégie tour par tour/Gestion

Date de sortie : Avril 2002

Genre
Stratégie tour par tour/Gestion
Date de sortie
Avril 2002 - France
Développé par
Firaxis
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
PC
Parfois appelé
Sid Meier's Civilization III, Sid Meier's
Site officiel
Site officiel

Le monde du jeu stratégique et notamment tour par tour peut se réjouir : Sid Meier est de retour !

 
 
Il y eu, dans l'univers ludique, bien peu de jeux qui eurent un goût aussi épique que la série des Sid Meier's Civilization. Depuis les premiers balbutiements de l'homme préhistorique jusqu'à la colonisation de lointaines planètes, Sid Meier's Civilization 3 vous propose d'accéder graduellement à tous les savoirs, éléments moteurs de toute évolution. Vous avez une totale liberté pour diriger votre civilisation, ce qui permet un incroyable nombre d'évolutions différentes selon les motivations et projets de votre communauté. C'est cet aspect qui a été largement renforcé dans le dernier opus de Sid Meier, à la fois excitant et frustrant. Sid Meier's Civilization 3 est, comme ses deux prédécesseurs, basé sur un fort accent stratégique. "Comme ses DEUX prédécesseurs", j'entends par là que j'exclus totalement les deux volets suivant : Call to Power 1 et 2 et Alpha Centauri, titres non réalisés par Sid Meier et qui sont selon moi sans grand intérêt car entre autre sans évolution notable. Avant même l'analyse du jeu, on peut d'ores et déjà saluer Infogrames qui, malgré des difficultés financières croissantes, nous offre un nouveau chef d'œuvre du maître Sid.
 

Attention ! Jeu en "Tour par Tour" !

Vous contrôlez dans ce jeu une civilisation que vous avez auparavant choisie selon ses "capacités" : chaque civilisation est prédisposée soit à la guerre, au commerce, à la production industrielle, etc. Une partie se déroule depuis l'an 4000 avant JC jusqu'à l'an 2050 après JC. Vous avez la possibilité d'aller au-delà de 2050 si vous le désirez mais par pur plaisir : vos scores ne seront alors plus pris en compte pour la partie en cours.
Vous commencez la partie avec un minuscule village duquel vous devez faire naître un puissant empire, capable de remplir les différentes conditions de victoire.
Les fans du volet précédent se sentiront comme chez eux, même si le gameplay a légèrement été modifié. L'une des plus grandes différences réside dans les différentes possibilités de remporter la partie. Cela permet de suivre de nouvelles logiques d'évolution, de nouvelles façons de jouer. Ainsi, vous n'avez plus désormais à obligatoirement passer par des actions militaires pour conquérir vos voisins ou encore de parvenir à lancer un vaisseau vers Alpha du Centaure pour la coloniser. Vous pouvez également gagner en étant élu secrétaire général des Nations Unies ou encore grâce à votre puissance culturelle.
Au fil du temps, vous ferez certes la guerre, la paix, établirez des échanges commerciaux avec les nombreuses autres cultures et contrôlerez tous les facteurs en rapport avec votre peuple, depuis les avancées scientifiques qu'il poursuit jusqu'aux ressources qu'il récolte. Aussi complexe que cela puisse paraître, l'une des raisons de l'impressionnante popularité du jeu est son habilité à proposer au joueur des combinaisons infinies, une multitude de démarches et comportements, etc. qui paraissent, grâce à une interface de grande qualité, si simple à réaliser que vous les apprendrez sûrement intuitivement. Je pense notamment à l'utilisation de vos adviseurs et vos gouverneurs des nouvelles cités qui vous aideront à subvenir au management des petites structures.
 

Une interface intuitive et un tutorial travaillé.

Le jeu inclut un mode tutorial et un écrasant manuel d'instruction (235 pages) qui inclut d'une part une section "débutants" et une section constituée de captures d'écrans qui résument les assommants chapitres pour ceux dont le courage se sera arrêté à ouvrir le manuel. L'avantage de Civ3, c'est qu'il est très facile d'apprendre à y jouer, d'autant plus qu'il est construit sur une base historique et qu'il utilise un mode que l'on rencontre de plus en plus rarement : le tour par tour. Les graphismes sont "faciles" mais tout de même agréables à l'œil. Ne vous attendez surtout pas ici à de terribles explosions et des démos de combats sanguinaires, le jeu en est dépouillé... ou plutôt en est-il dépourvu. Comme tous les jeux Sid Meier's Civilization. Comme je vous le disais tout à l'heure, les efforts se sont concentrés sur l'interface qui se veut des plus utiles et des plus simples, très claire et intuitive. L'adéquation des graphismes et des sons peut surprendre (chaque unité a un son particulier qui se veut représentatif). Le plus étonnant, c'est qu'entre les deux derniers volets de cette trilogie, un aspect du jeu est resté intact malgré les changements, malgré le temps et les avancées des autres jeu : l'atmosphère, l'ambiance du jeu,
parfaitement restituées. De nombreuses années se sont écoulées mais je ressens toujours la même magie du jeu.
 

Des défauts négligeables

Certes, il y a toujours de mauvais côtés, bien que dans le cas de Sid Meier's Civilization 3, je les trouve négligeables. L'un des plus marquants, mais qui est commun à toute la série Civ, c'est qu'il faut des heures et des heures de jeu pour terminer ne serait-ce qu'une partie. Heureusement, vous avez la possibilité permanente de sauvegarder. En plus de ceci, on peut remarquer que le jeu ne possède aucun mode histoire (snif).
A méditer... Bien qu'en "contrepartie", vous avez la possibilité de télécharger via Internet des scénarios variés.
Enfin, j'aimerai revenir sur une critique que j'ai beaucoup entendue : "il n'y a pas de mode multijoueur sur Sid Meier's Civilization 3 !". A cela, je réponds, c'est VRAI. Mais je pose ensuite la question : les deux premiers volets en possédaient ils un lors de leur sortie ? Réponse : NON !!!
Second argument, les dires des développeurs eux-mêmes. Je me suis rendu sur un site afin d'y trouver des infos sur la sortie du mode multijoueur. C'est dans la FAQ que j'ai trouvé la réponse : Civ3, comme ses prédécesseurs, ne possède aucunement un esprit multijoueur mais a bien été développé dans l'optique d'un jeu solo et d'un jeu solo uniquement. Les patchs éventuels étant de purs gadgets. Une extension multijoueur est tout de même prévue et est en cours de développement. Aucune date n'est communiquée, mais on peut penser que si cette sortie tarde quelques peu, on pourrait trouver très prochainement des patches "amateurs" sur Internet. Reste à savoir si l'extension officielle sera gratuite ou pas.
En lieu et place de ce reproche, on peut avancer que le moteur du jeu est un peu lourdaud ce qui renforce la longueur des parties. En effet, si vous développez un empire puissant et étendu, vous pouvez rencontrer des tours durant plus de 5 minutes sans que vous n'ayez rien à faire ! Les mouvements, productions et autres paramètres étant désormais en grande partie automatisées (au choix du joueur), ces phénomènes sont favorisés.

En conclusion

Il y a tout juste 10 ans qu'avait été édité le premier titre de la série des Sid Meier's Civilization. En 10 années, le gameplay n'a pas vraiment changé et je pense que c'est l'un de ses attraits. A vous de forger vos stratégie en vous fiant à votre instinct en espérant que vous n'alliez pas jusqu'à celui de survie, signe que vous avez fait des erreurs. Les fans de la série s'y retrouveront parfaitement mais le jeu intéressera les plus novices. Le calcul est simple : 100 % des gamers à qui je l'ai proposé, tous niveaux, tous styles et tous sexes confondus passent des semaines à y jouer. Enfin bref, Civ 3 est ce que j'appelle un classique de ludothèque. Autrement dit : à essayer absolument !

Article rédigé par Duke_&_Duke , le

Civilization 3 est un excellent jeu que tout gamer digne de ce nom se doit de posséder. Et si votre bourse n'est pas en mesure de vous offrir la possibilité d'acquérir ce produit, essayez-le chez un ami, vous ne le regretterez pas !

Points positifs

  • Si vous voulez un peu changer des jeux gavés d'action et accéder à des jeux tout de même bien plus élaborés, commencez par Civ3, c'est LE classique du genre.

Points négatifs

  • Vous ne gagnerez pas tout de suite, le jeu étant somme toute assez difficile, mais il reste pourtant largement accessible à tous.
  • Moteur un peu lourd

Commentaires