Test : de sang froid

de sang froid - PC

Genre : Aventure psychédélique

Date de sortie : Octobre 2000

Genre
Aventure psychédélique
Date de sortie
Octobre 2000 - France
Développé par
Revolution Software
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC
Parfois appelé
In Cold Blood

In Cold Blood, appelé De Sang Froid en français, est un jeu d'espionnage/aventure/action créé par les développeurs des Chevaliers et Baphomet et des Boucliers de Quetzalcoatl.

 
 
Les deux anciens jeux d'aventure de la société Revolution furent incontestablement des hits. Seulement, il faut bien s'adapter au progrès et ils ont décidé de créer un jeu d'aventure saupoudré d'action et d'espionnage, le tout dans un univers 3D.
L'histoire est relativement simple : vous, c'est John Cord et vous êtes un espion qui va en ex-URSS enquêter sur les activités d'une corporation de méchants pas beaux, en Volgia. Vous vous êtes fait capturé et vous êtes torturé par le grand gourou. Le scénario se déroule en flashback et vous découvrirez petit à petit ce qui vous est arrivé.
 

Tout en 3D

Le jeu se veut à la fois un jeu d'aventure et d'action. Tout se déroule en précalculé avec des persos en 3D "scotchés" dessus. Tout se passerait bien si la maniabilité avait été à la hauteur... ce qui n'a pas été réussi. Les angles de vue sont assez réussis pour nous plonger dans l'ambiance, mais cela s'est fait au détriment de la jouabilité : bien des fois on voit le héros de face et il faut donc inverser les commandes pour le déplacer. Si le personnage heurte un objet, il se peut que la collision soit mal gérée et que John Cord passe à travers la caisse. Le pire, c'est que si vous êtes poursuivis, vous aurez du mal à vous cacher ou encore à tuer votre ennemi.
Sinon, les graphismes sont très fins, de nombreuses parties du décor sont animées, les lieux sont variés, bref, c'est bien fait. Question personnages, tout cela est nettement moins réussi, à cause du développement du jeu pour PlayStation, qui nécessite un allègement des polygones. Résultat, les personnages sont très moches, les visages sont très laids, les membres sont déformés, etc.
 

Gadgets

Pour mener à bien vos diverses missions, vous pourrez utiliser de nombreux gadgets, comme le Remora, qui sert à la fois à détecter les ennemis dans les environnements, à déverrouiller les portes fermées, à recevoir des mails, etc. Tous ces gadgets vous serviront à résoudre des énigmes. D'ailleurs, parlons-en : elles sont de qualité irrégulière, il y en a qui sont très simples, d'autres qui le sont beaucoup moins. De toute façon, le jeu est linéaire et vous ne vous perdrez pas car les objets interactifs sont bien signalés (un peu trop d'ailleurs).
Mais vous aurez aussi d'autres objets comme le medikit, le briquet et des armes, d'ailleurs ces dernières sont classiques et cela ne vaut pas la peine de vous les citer (allez, juste une : vous pourrez vous combattre au pistolet).
 

Bref

En conclusion, de sang froid aurait pu être un jeu très sympa si sa maniabilité avait été à la hauteur, que les personnages avaient été plus fins et si l'IA était plus maligne. De plus, le jeu est assez difficile dans l'ensemble, donc il n'a recommander qu'aux férus d'espionnage à la James Bond qui, peut-être, passeront un bon moment.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

De Sang Froid est loin d'être un hit, toutefois, son ambiance oppressante, son scénario intéressant et ses gadgets pourront séduire les joueurs les plus courageux.

Points positifs

  • Décors très fins
  • Gadgets
  • Scénario plutôt cool

Points négatifs

  • Modélisation 3D
  • Difficile
  • Jouabilité

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires