Preview : No Man's Sky

No Man's Sky - PC

Genre : Exploration Spatiale

Date de sortie : 12 août 2016

Genre
Exploration Spatiale
Date de sortie
12 août 2016 - France
09 août 2016 - USA
Développé par
Hello Games
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
PC, PS4
Modes de distribution
Boutique

Dévoilé lors du dernier E3, l'exclusivité PlayStation 4 No Man's Sky a su marquer les esprits malgré une vidéo de présentation assez courte. Les équipes d'Hello Games étaient présentes lors de la Gamescom pour parler un peu plus de leur dernier bébé et en montrer un peu plus... du moins en théorie.

 
 
Car en pratique, nous n'en avons pas vraiment vu plus que lors de l'E3. Le ton a été donné dès la présentation commencée : le développeur a avoué que la vidéo qui allait suivre était grosso-modo la même que celle que tous les joueurs avaient déjà vu auparavant, la seule différence étant que cette fois-ci elle était jouée. Nous avons donc assisté à une courte phase de gameplay pendant laquelle le joueur évoluait sur une planète remplie de sympathiques dinosaures, grimpait dans son vaisseau simplement en fonçant dessus, échappait à une bataille (à laquelle il aurait pu participer s'il le voulait) que se livraient plusieurs vaisseaux et atterrissait sur une autre planète en compagnie de trois autres vaisseaux, ses alliés. Bref, rien de franchement neuf, malheureusement. Pendant quasiment une heure, l'homme nous a un peu raconté sa vie, expliquant pourquoi l'équipe avait décidé de se lancer dans ce projet (l'idée étant de faire un jeu de science-fiction qui ne soit ni avec des zombies, ni avec des guerres futuristes), et que le tout ne semblait pas avancer spécialement vite au vu de l'équipe extrêmement réduite bossant sur No Man's Sky (7 à l'heure actuelle et seulement 4 au tout début). Bien qu'étant accueillis par un développeur sympathique et n'hésitant pas à lâcher quelques blagues, impossible de dire que nous n'avons pas été déçus de ne pas en voir un peu plus.
 

Can I touch the sky ?

En revanche, l'homme a donné quelques détails quant à la manière dont le titre était fait. Ainsi, si l'univers de No Man's Sky ne sera pas infini (impossible), il faudrait des siècles avant que toutes les planètes soient explorées de fond en comble, ces dernières se comptant en milliards de milliards, ce qui est tout de même plutôt vaste. La galaxie sera d'ailleurs la même pour tous les joueurs, et il leur suffira de connecter de temps à autres leur console (le titre peut être joué online ou offline, au choix) pour savoir quelle planète a été découverte ou non lorsqu'ils s'en approcheront à bord de leur vaisseau. Le but avoué de ce titre étant de faire passer l'émotion de la découverte, que l'on se dise « Je suis le premier a voir ce que je suis en train de voir ». Mais quid du scénario dans ce cas ? Il a été précisé qu'il ne fallait pas s'attendre à quelque chose d'hyper scripté et il n'y aura d'ailleurs pas de mission. Il semblerait qu'il s'agisse plutôt d'une balade poétique qui suivrait tout de même un petit fil rouge. Les améliorations seront aussi de la partie pour le vaisseau, car celui du départ sera, dixit, « le pire de la galaxie ». Pour ce faire, il faudra gagner de l'argent, car ces améliorations devront être achetées. Le joueur aura là plusieurs possibilités : travailler honnêtement en tant que trader, devenir un pirate... Il pourra aussi vendre des ressources qu'il aura trouvé grâce à un scanner spécifique.
 
 
Et pour le background du titre, c'est tout ce qui a été dit lors de cette présentation Gamescom. Il faudra donc prendre son mal en patience afin d'en savoir un peu plus sur tous les moyens permettant de gagner de l'argent, sur les races que l'on pourra rencontrer ou encore sur les interactions entre joueurs en online. Il a été aussi question de formules mathématiques permettant de créer des milliers de bestioles différentes, grâce à un système mixant au hasard différents éléments (têtes, pattes, queues, couleurs, etc.) et qui fonctionne aussi avec les vaisseaux. Enfin, concernant l'aspect graphique, le développeur nous a dit après avoir joué que « le jeu ne ressemble plus vraiment à ça, il n'est plus aussi moche ! », sans pour autant nous montrer ne serait-ce qu'une ébauche du nouveau style graphique.

Article rédigé par Shauni Chan , le

Difficile de ne pas être déçus après cette présentation qui ne nous a pas vraiment permis d'en voir ou apprendre plus concernant ce No Man's Sky. Si l'on a certes appris que les vaisseaux seront customisables, qu'il faudra gagner de l'argent et que le tout laisserait le joueur entièrement libre de ses mouvements, on aurait quand même aimé voir au moins une planète différente de celles montrées à l'E3. Il faudra donc attendre pour en savoir un peu plus car, à l'heure actuelle, il est impossible de dire si le titre d'Hello Games vaudra le coup ou pas. Tout juste sait-on que les joueurs habitués aux titres ultra scriptés ne devraient pas vraiment apprécier, là où ceux préférant les balades et misant sur l'émotion de la découverte pourraient y trouver leur compte.

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires