Test : Far Gate

Far Gate - PC

Genre : Stratégie

Date de sortie : Décembre 2000

Genre
Stratégie
Date de sortie
Décembre 2000 - France
Développé par
Super X Studios
Edité par
Microïds
Disponible sur
PC

Far Gate est le premier clone de Homeworld, cependant, le jeu s'avère un peu décevant car il ne reprend pas tous les ingrédients qui ont fait le succès du jeu de Sierra... Explications.

 
 
Tiens, cela faisait quelques mois qu'on n'avait plus entendu parler de jeux de stratégie dans un univers spatial. Il faut dire que la folie Star Wars s'était calmée. On avait quand même eu Homeworld Cataclysm il n'y a pas si longtemps que ça, c'était un bon jeu d'ailleurs.
On avait entendu un peu parler de Far Gate, avec une démo jouable disponible en téléchargement. Le voilà donc sur mon bureau, je déchire l'enveloppe et j'installe le jeu. D'ailleurs, si vous avez joué à la démo, je vous signale qu'elle ne reflète en rien la qualité du produit, autrement supérieure que la démo vraiment bidon.
 

Un clone de Homeworld

Bon, passons un peu au jeu. Dans Far Gate, vous prendrez donc le contrôle d'un commandant qui devra diriger des vaisseaux spatiaux dans un univers interstellaire. Les missions prennent place dans des lieux gigantesque, de l'ordre de grandeur d'un système solaire entier en général, contrairement à Homeworld qui comprenait un "simple" petit espace. Vos missions seront relativement peu originales, du style de la navette à trouver et à récupérer, mais avant que les ennemis ne vous attaquent, ou encore prendre le contrôle de points stratégiques. Cependant, le scénario plaira à tout ceux qui aiment les univers spatiaux, comme Star Wars, avec bien évidemment la grande bataille finale, avec multiples rebondissements, le tout, illustré par des cinématiques utilisant le moteur 3D du jeu.
 

Une interface peu pratique

La principale différence au niveau des contrôles entre Far Gate et Homeworld est simple : là où la caméra est toujours focalisée sur un vaisseau dans Homeworld, elle se balade librement dans Far Gate, à moins de lui donner l'ordre de poursuivre un vaisseau. Cela pose des problèmes, car le jeu est bien moins pratique pour jouer. En plus, on ne peut pas focaliser plusieurs véhicules à la fois, sans que la caméra ne reste immobile. C'est d'autant plus rageant que d'autres idées facilitant l'utilisation du jeu ont été impantées, comme la gestion des mouvements, autrement plus pratique que dans Homeworld, ou encore la possiblité de passer d'une escouade à l'autre d'un simple clic, mais j'en reparlerais plus tard.
Du côté des combats, Far Gate vaut Homeworld, c'est-à-dire qu'il y a des explosions de partout, plein de vaisseaux qui se tirent dessus, mais c'est malheureusement aussi confus, heureusement que ce système d'escouade est inclus, comme je le disais un peu plus haut. Je m'explique : quand vous construisez un vaisseau, le jeu vous demandera à quel groupe vous voulez assigner ce vaisseau. Ensuite, une simple pression sur la touche correspondante ou en cliquant sur l'interface vous permettra de rappeler tous les vaisseaux assignés à la même escouade et leur donner des ordres.
 

Un design moyen

Le design de Far Gate est inégal : d'un côté on a des graphismes plutôt réussis et de l'autre une partie sonore décevante. Le graphisme est de qualité plutôt inégale, mais la moyenne est tout à fait correcte. Certaines missions, comme la quatrième, sont même vraiment magnifiques, avec un beau décor et des unités vraiment réussies, tout comme les explosions, mais d'autres comme la première sont plutôt moches.
Du côté des bruitages, tout est classique et sans surprise. Certains bruitages sont même médiocres, mais ils sont heureusement rares. Etant donné que j'ai reçu la version complète américaine, je vous peux vous affirmer que les voix sont bien jouées dans le dialecte de Shakespeare, tandis que les voix françaises sont, comme d'habitude, très décevantes et à la limite de l'insupportable (que j'ai pu écouter en installant la démo jouable). Enfin, la musique est de qualité très irrégulière, certaines sont réussies et les autres sont moyennes. Mais pourquoi ne pas avoir choisi un style Space Opera reposant comme dans Homeworld premier du nom ?
 

Tout n'est pas à jeter dans Far Gate

Bon allez, Far Gate n'est pas un jeu raté, même s'il ne sera pas au Panthéon des meilleurs jeux de stratégie. Comme je vous l'avais déjà dit, il y a quelques petites idées intéressantes dans l'interface, comme le panneau de contrôle. Le scénario vous réserve quelques petites surprises intéressantes et l'idée d'avoir un grand espace de jeu est enthousiasmante, pour avoir des batailles encore plus épiques que jamais. Cependant, difficile de ne pas regretter Homeworld en jouant à ce soft.
Enfin, l'idée d'avoir ajouté un éditeur de scénario n'est pas déplaisante. Les développeurs ont également eu l'idée d'intégrer un mode Démo où vous pouvez voir l'ordinateur jouer tout seul, pour vous aider à élaborer des stratégies et avoir un peu de spectacle.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Far Gate propose un bon scénario et sa mise en scène est réussie. Cependant, les défauts que comporte le jeu limitent ce dernier à un public accro de stratégie en temps réel dans un univers spatial. Les autres n'y verront qu'un jeu terne et sans surprise.

Points positifs

  • Quelques améliorations dans l'interface par rapport à Homeworld
  • Editeur de niveaux
  • Grande surface de jeu

Points négatifs

  • Gestion de la caméra
  • Inférieur à Homeworld
  • Réservé à un public amateur

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires