Test : Les Fourmis

Les Fourmis - PC

Genre : STR/Gestion

Date de sortie : Avril 2000

Genre
STR/Gestion
Date de sortie
Avril 2000 - France
Développé par
Microïds
Edité par
Microïds
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Voici un nouveau jeu de stratégie s'inspirant d'un cadre très intéressant : le monde des fourmis. D'ailleurs, ce jeu est adapté d'un roman.

La plupart des jeux de stratégie a été annoncée lors de l'E3, mais en voici un autre en test : Les Fourmis. L'introduction est symptahique et bien réalisée. La compression est bonne et c'est fluide. La musique qui accompagne le tout est remarquable. Bref, un bon point pour le jeu.

Le tutorial

Avant de commencer, je me dis qu'un bon p'tit tutorial, ça n'a jamais fait de mal à personne. Alors je commence : on m'en propose deux, celui en extérieur et un autre se déroulant dans la fourmillière.
Dans ce premier tutorial, vous apprenez à déplacer la caméra, à diriger des troupes, à zoomer, effectuer des rotations, bref : tout ce qui est nécessaire pour bien jouer.
Dans le second tutorial, vous devez d'abord suivre une fourmi qui vous explique les principes de la fourmillière : construction de salles, comment gérer ses ressources, comment se déplacer d'étages en étages, etc. La fourmillière est en fait votre "base" et les ouvrières devront faire sans arrêt la navette entre le monde extérieur pour la collecte de ressources -les matériaux, tels que le bois, et la nourriture, tels que les glands-.

Design

Le design du jeu est très correct : c'est beau, ça va vite. La végétation, les herbes, les arbres sont vraiment bien modélisés. C'est fin, c'est précis. Idem en ce qui concerne le sol, les textures sont cohérentes et c'est là-aussi très joli. Les fourmis et les autres animaux sont bien animés et bénéficient du même niveau de détail. C'est vraiment du beau travail. Les sons sont corrects, eux aussi. Mais le bémol vient de la fourmillière : là, c'est vraiment pas terrible. Les textures sont très pauvres, les bâtiments décevants et il n'y a que les fourmis qui sont relativement jolies. C'est dommage que la qualité du graphisme soit aussi irrégulière.

La campagne

Vous appartenez à une colonie de fourmis : les Rousses. Vous avez un principal ennemi qui sont les fourmis Rouges. Mais aussi, il existe d'autres prédateurs comme les phasmes, les mantes religieuses, etc. Question reconstitution animalière, le jeu ne se défend pas mal. Et toujours pour renforcer ce niveau de travail, vous pouvez même accéder à une encyclopédie décrivant toutes les activités des fourmis, leur vie en société, etc. Mais on s'éloigne un peu du sujet. Dans votre campagne, vous devrez remplir des missions, mais vous pouvez disposer d'un temp limité en années. Eh oui, régulièrement, le jeu s'assombrit et ainsi, le jeu a avancé d'un jour. Question objectifs de missions, vous devez, par exemple, collecter un quota de ressources ou bien tuer une bestiole particulière. Vous devrez aussi anéantir une colonie de fourmis, par exemple les Rouges.

Points sombres

Ce jeu n'est pas parfait. Pour commencer, l'interface n'est pas la plus ergonomique jamais vue. Pour sélectionner une troupe, il faut cliquer sur l'icône de l'unité principale. Pour collecter des ressources, il faut sélectionner les bonnes troupes et cliquer sur l'icône de nourriture. C'est vraiment peu pratique. Sinon, c'est correct, c'est assez intéressant, original. Si vous êtes un biologiste amateur de jeux vidéo, ce jeu vous surprendra pour son réalisme et son habile mélange de fiction et de réalité.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Ce jeu plaira aux amateurs de jeu de STR et aux fous de fourmis. Sinon, c'est pas la peine, d'autant plus que l'interface n'est pas des plus conviviales.

Points positifs

  • Graphisme en extérieur
  • Habile mélange de réalisme et de fiction
  • L'encyclopédie

Points négatifs

  • Le graphisme de la fourmillière
  • L'interface

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires