Test : Pirates des Caraïbes

Pirates des Caraïbes - PC

Genre : RPG

Date de sortie : Août 2003

Genre
RPG
Date de sortie
Août 2003 - France
Développé par
Akella
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
PC, Xbox
Parfois appelé
Pirates of the Caribbean

« Oyez Oyez Moussaillons ! Une récompense de 3000 pièces d’or est offerte pour la capture du Black pearl et son capitaine Jack Sparrow…. » Voilà un beau Soft dans la lignée de Dogs of War ou Seadogs qui s’inscrit dans l’univers du film de Walt disney et dévéloppé par Bethesda Softwork, les auteurs de Morrowind...

 
 
Ce petit soft qui sent bon la copie de Morrowind sans toutefois être décevant nous transpose dans l'univers du film de Walt Disney. Il existe de nombreuses possibilités pour évoluer dans l'aventure si tant est que vous la suiviez ou que vous préfériez écouler quelques marchandises à la barbe des autorités histoire d'acheter ce mousquet magnifique que vous avez repéré au Brocanteur du coin. Mais, seraît il plus simple de loger un plomb dans la tête de ce marchand ?
 

Non bis in idem

D'un point de vue Gameplay, Pirates des Caraïbes s'adresse à un public averti ou déjà connaisseur du genre. Les premières minutes sont assez déconcertantes. Pas évident de manoeuvrer son navire ou encore son Personnage quand on passe de ville en ville à pied. Deux modes sont disponibles : un arcade, un autre plus simulation. En gros, pour passer de l'un à l'autre il faudra compter quelques nuits blanches allégrement arrosées de caféïne pour y arriver, mais le jeu en vaut la chandelle. Somme toute, le jeu se manie fort bien une fois les 10 premières heures de jeu passées même si malgré l'experience du jeu, une simple erreur de navigation ou de parade peut mener bien vite au trépas. La difficulté est horriblement trop élevée et en découragera plus d'un vu l'absence d'un mode multijoueur. Difficile donc d'évoluer au tout début quand on ne possède que 6 canons et qu'on croise un gentil pirate qui en possèdent le triple... Il est donc dommage, (encore une fois) malgré les claques sur les doigts données à Bethesda Softwork, de retrouver exactement les mêmes défauts que leurs précédents jeux. On prend vraiment le public pour des vaches à lait ! Autant sortir une énième extension de Morrowind qui se serait appellée Pirates... Ah mais là, plus de license Walt Disney, Plus de sous... Un dernier mot pour les combats sur le plancher des vaches : Le systême est vraiment trop peu varié. Je vous délivre même l'astuce suprême : Mettez vous en mode Parade et attendez que votre adversaire ait donné un coup et là il sera vulnérable. Avec cette technique on peut facilement s'occuper de 4 voire 5 ennemis simultanément pour peu que vous ayez des officiers a pieds qui vous suivent. Parlons un peu de l'IA. Les officiers qui vous suivent attaqueront la premiere cible qu'il verront et continueront jusqu'à sa/leur mort, de même pour vos ennemis. Ainsi, il suffit de se ruer au corps à corps, de parer les coups et de laisser vos officiers faire le sale boulot. Encore une fois une grosse deception qui nous fait vraiment penser aux tares de Morrowind... A partir de maintenant je ne cite plus ce jeu !
 

Le point de vue scénaristique

Le scénario est assez difficile à cerner. Comme dans Morrowind (désolé), on peut reprocher au soft de donner trop de liberté au joueur et ainsi le décourager rapidement. Pourtant, le début de la quête vous force (à vous de voir) à aider la flotte Anglaise dans ses affrontements contre les Français dans les caraïbes. Et oui, le scénario n'a absolument rien à voir avec le film de Walt disney mais le Black Pearl (le vaisseau phare du film) est rencontrable et fait partie du scénario. Le jeu ne s'axant seulement pas sur son scénario, vous pourrez incarner soit un pirate, un marchand, un contrebandier, un gigolo (derniere news: cette option vient d'être retirée par Bethesda)... A vous de choisir ! Pourtant, le fait qu'on ne puisse pas personnaliser totalement son personnage est un poil frustrant et altère un peu la partie Jeu de rôle du soft. Dommage. Par contre, il faudra compter une bonne quarantaine d'heures pour finir la quête principale. Rajoutez le triple et vous serez peut être arrivés a bout des quêtes secondaires... L'acquisition d'expérience pour votre personnage se faisant principalement par les quêtes secondaires, je pense qu'il est presque impossible d'uniquement s'attacher a la trame, ne serait-ce que pour l'équipement de vos navires et du personnage qui en auront rudement besoins à la fin du jeu.
 

Un peu de technique

Graphiquement, le jeu tient la route malgré une mer parfois trop calme même lors de tempête et des ennemis qui se ressemblent un peu trop. Il est d'ailleurs possible de le faire tourner sur des machines de 1 GHz et 256 Mo de Ram tout en bénéficiant de son moteur graphique. Le charme des graphismes anguleux mais nets de Morrowind est d'ailleurs présent (et amélioré). La bande-son est sympathique, la musique colle bien à l'ambiance mais son déclenchement trop systématique lors des combats ou des scènes tendues fait perdre sa fraicheur au jeu. Toutefois, les heureux détenteurs d'un Dolby surround 5.1 seront heureux de constater que le soft est entièrement compatible avec cette technologie. Un dernier point : Les Bugs. Comme dans tout jeu qui se respecte il ya des bugs, des vilains, des écrans noirs et des bugs de son... non résolus par les MAJ! On pourrait même le rattacher à Sacred vu le nombre de bugs présents. D'ailleurs, juste pour pallier à la propagande de l'éditeur qui clamait haut et fort que le moteur de gestion du climat était basé sur le hasard, sauvegardez une partie, observez le temps et chargez la partie... Vous reverrez les même évènements au même moment. Tiens... Comme dans Morrowind !
 

De mal en pis...

L'absence d'un mode multijoueur manque cruellement au jeu et décourage les Néophytes du genre et qui ne supporte pas de devoir recommencer une partie toutes les cinq minutes vu la difficulté du jeu. De plus la ressemblance avec Morrowind est tellement évidente qu'on éprouve un certain dégoût à y jouer... Mais on y trouve un plaisir indéniable pendant les batailles navales, musique à fond, et Boulets qui explosent dans les mâts... Mon dieu ! Que de plaisir !

Article rédigé par Razhiel , le

Peut être qu'une mise à jour bien juteuse saura relever ce jeu dans l'estime des fans de Seadogs malgré un soft très fun et ouvert pour un nombre de possibilités ahurissant. En attente toujours de cette MAJ, le jeu est à recommander aux fans et connaisseurs du genre... Sinon à éviter.

Points positifs

  • Les graphismes assez plaisants
  • Les batailles navales en mode Arcade bien funs, en mode simulation pour de vrai !

Points négatifs

  • Comme dans Morrowind
  • Aucun guidage au début du jeu

Commentaires