Test : MotoGP : Ultimate Racing Technology 3

MotoGP : Ultimate Racing Technology 3 - PC

Genre : Course

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Course
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
Climax Entertainment
Edité par
THQ
Disponible sur
PC, Xbox
Parfois appelé
MotoGP, Moto GP : Ultimate Racing Technology 3
Site officiel
Site officiel

Vous en connaissez beaucoup des jeux de motos sur PC ? Non ? C’est normal, il y en a que trop peu. Seulement 2 séries. Celle des Moto Racer qui est déjà morte et enterrée, et celle des Moto GP URT qui elle, en est à son troisième opus. Ca tombe bien car chez GameHope on l’a testé. Voici donc nos impressions.

 
 
Les fans de moto seront ravis. Enfin un nouveau jeu de moto sur PC ! On prend ce qu’on a. Moto GP Ultimate Racing Technology 3 (encore un nom à rallonge) se pointe donc sur PC. Pour notre plus grand bonheur ? Pas sûr. Car si le jeu s’avère complet et recherché, on se rend vite compte qu’il n’est qu’une pâle conversion Xbox. Il a cependant des avantages indéniables qui raviront les fans.
 

Jamais deux sans trois

Déjà le troisième volet de Moto GP URT et pas de gros changements à noter. Le jeu est résolument orienté arcade, mais il a l’avantage de conférer une prise en main quasi immédiate. A moins d’être un manche, on parvient vite à faire de jolis virages et de belles pointes d’accélération. Les sensations sont bonnes, les sorties de routes sont souvent fatales et la chute de moto est inévitable. On voit alors son pilote s’encastrer dans le décor, ce qui ne l’empêchera pas de remonter aussitôt sur sa bécane bien entendu. Les courses ne sont pas spécialement passionnantes, et on dépasse sans peine ses concurrents, quel que soit le niveau de difficulté. Et si vous ne savez pas faire la différence entre accélérer et freiner, il y a un tutorial qui vous guidera précieusement.
 

De l’amusement avec modération

Le fun et l’éclate dans Moto GP URT 3 sont modérés, voire trop. On ne s’amuse pas à faire une course, on veut juste dépasser ses adversaires pour avoir une bonne place. On constate que l'on ne ressent aucune émotion pendant une course. Le mode carrière est complet sans l’être, il n’a que le strict minimum. Vous pourrez créer votre pilote, choisir sa tenue, et de même pour votre moto. Vous pouvez effectuer quelques réglages sur votre engin et ensuite vous passez au stand pour les essais, les qualifs et la course. Une fois la course terminée, on passe à la suivante. Le mode course vous offre un choix de pilotes réels tels Rossi, Giberneau, Biaggi, Capirossi, etc. ainsi que tous les vrais circuits. Le climat varie du beau à la pluie, en passant par le temps maussade, le tout accompagné de quatre niveaux de difficulté. Si les modes course et Carrière sont assez intéressants, le mode Extreme est lui ultra fun. Il vous permettra de vous manger de jolis murs en décor urbain. Mais bon, toute bonne chose a une fin et ce mode fait office de bonus et la réalité du jeu est implacable.
 

La liste noire

Le jeu est parfois fun et parfois très agaçant. Les défauts sont là et gâchent le plaisir de jouer. Les graphismes ont au moins l’avantage de ne pas faire souffrir votre carte graphique, mais un effort aurait sans doute pu être fait. Jouer avec un pad est plus que recommandé, sous peine d’arracher les touches de votre clavier une par une. Le jeu est orienté 100% arcade, mais les courses arrivent à être barbantes. On les finit parce qu’il le faut et c’est tout. Le mode multi s’avère sympathique cependant, à condition de trouver des joueurs avec qui jouer. Etant donné qu’il n’y a que ce jeu de moto à l’heure actuelle ou presque, il faut faire avec.
 

Article rédigé par Robinsoldier , le

Pour conclure ce test, on retiendra de Moto GP URT 3 les licences complètes, la prise en main immédiate et le fameux mode Extreme décalé. A part ça, les possesseurs de clavier grinceront des dents, les graphismes sont moyens et les décors sont vides. Sans oublier que les courses sont ennuyeuses et tristounettes. Les fans se contenteront de ça, mais les autres auront vite fait de passer à autre chose.

Points positifs

  • Prise en main parfaite
  • Les modes Extreme et multijoueur
  • Parfaitement fluide

Points négatifs

  • Graphiquement à la ramasse
  • Des courses monotones
  • Avoir un pad est indispensable

Commentaires