Test : Voyage au Coeur de la Lune - Jules Verne

Voyage au Coeur de la Lune - Jules Verne - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Aventure
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
Kheops Studio
Edité par
The Adventure Company (Dreamcatcher)
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Quelques temps après le premier opus, s'installant comme une digne suite, Voyage au cœur de la lune continue dans l'adaptation des oeuvres de Jules Verne, qui a les même initiales que moi, c'est pour dire comme il est bien ce type. Prétextant une sortie pour le centième anniversaire de la mort de J.V. (non pas moi), le soft débarque dans nos contrées, mais se démarque-t-il dans le monde des Point and Click récents ?

 
 
Edité par The Adventure Compagny et suite de Retour sur l'île mystérieuse qui exploitait déjà le filon de l'auteur, ce jeu d'aventure adapté des romans "De la Terre à la Lune" et "Autour de la Lune", continue dans le nouveau souffle des jeux d'aventure/énigme qui pullulent désormais sur PC. Adoptant un héros du début du siècle (dernier) dans un univers d'époque visuellement haut en couleur, ainsi qu'un scénario "s'inspirant librement de Jules Verne" (comme dit le boîtier), le jeu reste malheureusement trop près de ses adversaires, comme Sybéria. Quelques détails tout de suite.
 

Une histoire vraiment fausse

Dans le sens où l'histoire introduisant le scénario du jeu est tout simplement celle du roman, vous incarnez Michel Ardan (invention de Jules Verne en détournant le nom du célèbre Nadar), un aventurier français qui a entrepris, avec deux collègues scientifiques, de réaliser un pari fou : accoster sur la Lune et la visiter. Mais voilà, vous vous réveillez au début du jeu, dans votre capsule, et vous remarquez que vous êtes le seul réveillé. L'oxygène se fait rare et vous ne vous rappelez pas de ce qui s'est passé après la propulsion. Il vous faut maintenant rassembler vos souvenirs, vous restaurer un peu et surtout : survivre. L'alunissage est prévu dans quelques minutes et vous n'avez encore rien préparé ! Le jeu vous fait explorer plus que l'imagination de Verne n'a écrit. En effet, alors que son histoire s'arrêtait à une observation en orbite de la Lune, dans le jeu, Ardan va se poser sur sa surface et explorer l'astre.
 

La partie aventure

Bon, c'est bien joli tout ça, mais au bout d'un moment, on veut de l'action ! Bien que la première demi-heure de jeu mette fichtrement bien dans l'ambiance, entre l'angoisse de se retrouver projeté dans le vide et la peur de s'écraser comme une galette de scientifique sur la surface de la Lune, il arrive un moment où Ardan se retrouve parmi les contrées sauvages (Oui, sur la Lune, on respire normalement, sacré Jules Verne). Alors voilà, vous participez à une vaste exploration du satellite et vous trouvez rapidement des indigènes qui ne parlent pas votre langue. A vous donc de déchiffrer au fur et à mesure les dires des autochtones, grâce à votre petit calepin Clairefontaine. Vous allez aussi devoir apprendre à vous servir de leurs modes de transport, de leurs nourritures, ou de leurs conventions, jusqu'à même parler avec leur grand chef, si si. Bref, il va falloir vous intégrer car, jusqu'à preuve du contraire, vous ne savez pas comment retourner chez vous. Alors, à travers de longs tableaux, très vastes, dans un décor parfaitement bien réalisé, il faudra pointer et cliquer (bah oui, c'est un Point and Click) sur de multiples objets afin de progresser, et de gagner des points d'expérience lunaire (ah, on retrouve la marque de fabrique des jeux d'énigmes). Dans l'inventaire de notre Michel préféré, vous avez une dizaine de pages pour ranger vos items, mais également un tapis de caisse de Super U, où vous pouvez déposer divers objets afin de les combiner et de créer d'autres items. Mais ce tapis vous permet également de faire la cuisine, grâce aux plantes récoltées, à votre poêle à frire, et aux sources de chaleur que vous rencontrerez sur la Lune (hey, ils sont civilisés les gens de là-bas, même plus que nous ! D'ailleurs, ils parlent en chantant, eux).
 

Parlons technique

Au niveau de l'ambiance, c'est très plaisant comme dit plus haut, on est rapidement immergé et le design est de bonne facture, avec de vastes décors, mais un brin dépouillé de temps à autre. Pour ce qui est des aliens, ils sont moches, mais ce n'est pas de leur faute, hein. Maintenant, question jouabilité, c'est encore mieux que le premier opus, tout en restant dans un style aventure/énigme somme toute assez classique. L'inventaire est fourni et les énigmes ne sont pas trop dures, mais fichtrement répétitives. Vous vous lasserez vite de faire quarante fois la même mixture à base de plantes rouges et vertes pour les donner à certains aliens ou certaines machines. Mais le principe de combinaison d'objets mis en avant est assez large pour tenter des expériences bizarres. Enfin, le niveau sonore est excellent en ce qui concerne le doublage de Michel Ardan, et même toutes les voix en général. On se prend souvent à rire par les intonations et les réflexions que fait l'aventurier, et on peut dire que la localisation française est réussie. Mais le fond sonore reste assez pauvre, mais cela ne m'étonne pas pour un jeu d'aventure/énigme. Le seul point ridicule est le langage des indigènes, méchamment pompé de "Rencontre du troisième type", arf.
 

Article rédigé par Jivé , le

En bref, Voyage au cœur de la Lune est un bon jeu d'aventure, bien comme on les aime, alliant des énigmes pas trop dures mais qui augmentent la durée de vie, à des phases d'explorations et de découvertes souvent marrantes. Malgré tout, le jeu ne suffit pas à concurrencer les blockbusters dans le genre, puisqu'il est assez limité au niveau de la réalisation et que le scénario n'est qu'une libre adaptation. Visez l'originalité et la nouveauté que diable !

Points positifs

  • Une bonne ambiance
  • Durée de vie honnête
  • Un personnage attachant

Points négatifs

  • Réalisation tout juste bonne
  • Techniquement un peu dépassé
  • Fond sonore pauvre

Commentaires