Test : Tropico Paradise Island

Tropico Paradise Island - PC

Genre : Gestion paradisiaque

Date de sortie : Janvier 2002

Genre
Gestion paradisiaque
Date de sortie
Janvier 2002 - France
Développé par
BreakAway Games
Edité par
Take Two Interactive
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

En ces temps de crise, l'industrie du jeu vidéo vit une accalmie annuelle. (...) Hum, j'avoue que je ne sais pas comment en venir à l'extension de Tropico, étant donné que ce n'est pas lui qui va relancer les ventes de Février. J'aurai mieux fait de caser ces belles phrases dans le test de Medal of Honor, moi.

 
 
Allez hop, un nouvel add-on, étant donné que les débuts d'année, suite aux sorties massives de décembre, sont généralement les mois de sortie idéaux pour les extensions et les jeux budget. Tropico : Paradise Island, qu'il s'apelle (ça veut dire "Ile du Paradis", si si).
 

Après le "Queska-mangé-Bush-c'matin", voilè le "Keskia-d'nouveau-dans-tropico"

Oui, les sous-titres ont toujours fait souffrir aussi bien les rédacteurs que les lecteurs. La première qualité de l'extension est d'augmenter grandement la durée de vie du jeu. Les 8 missions initiales paraissaient en effet maigres malgré la qualité des Scénarii. Heureusement, 18 nouvelles missions vous feront voir la vie en rose. La majorité est orientée Commerce, mais les objectifs sont en général bien folkloriques. Et pour aider le joueur dans sa tâche, de nombreux nouveaux bâtiments viennent égayer l'Ile. Entre autres, Duty Free, Musée, voire Bungalow et autres fort colonial. Vous le voyez, le jeu est résolument orienté commerce, mais la gestion politique n'est pas non plus à oublier. Bon, il y a bien moins d'améliorations de ce point de vue, mais on avait déjà pas mal de possibilités, alors fermons les yeux. Pour se faire pardonner cette impasse, l'extension rajoute des intemperies, genre Ouragan. On peut régler leur fréquence, et l'ordinateur se débrouillera ensuite pour ne pas balancer 3 tempêtes à la suite. Ca permet de ne pas s'ennuyer lorsqu'on pense que notre Ile est enfin parfaite (qu'est ce qu'on se marre lorsque nos bâtiments centraux se mettent à voleter dans les airs et à s'écraser sur nos habitants...).
 

C'est tout ?

Voilà, il s'agit des principales améliorations de l'add-on. L'interface a elle-aussi subi un léger lifting, mais reste toujours aussi conséquente, tandis que l'on peut désormais tourner les batiments pour mieux les placer (aucune utilité, mais ça fait plus joli). Oui, c'est tout. Bon, avouez que le plus gros défaut de Tropico était sa durée de vie, et ce défaut est enfin supprimé.
 

Au final

Tropico : Paradise Island est un add-on qui relance définitivement l'intérêt de Tropico. Durée de vie conséquente, missions marrantes, nouveaux bâtiments, intempéries naturelles à la Sim City. On aurait bien aimé quelques changements au niveau gameplay, et des améliorations plus flagrantes concernant la politique, mais il faudra s'en passer. Paradis Island n'en reste pas moins très bon, même s'il est loin des grosses extensions de Blizzard. Mais ce dernier ne coûte que 15€, alors pourquoi se priver ?

Article rédigé par Rick28 , le

Une bonne extension qui relance l'intérêt du jeu, qui coûte pas cher, mais qui n'est pas aussi volumineuse que les extensions de Blizzard.

Points positifs

  • Les objectifs de mission
  • Les batiments
  • Les Intemperies

Points négatifs

  • C'est à peu près tout

Commentaires