Test : Sensible Soccer 2006

Sensible Soccer 2006 - PC

Genre : Foot

Date de sortie : Juin 2006

Genre
Foot
Date de sortie
Juin 2006 - France
Développé par
Kuju Entertainment
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PC, PS2, Xbox

Ah, des jeux de foot après une coupe du monde, qu’est-ce que c’est sympa. On essaye de refaire les mêmes scénarios ou au contraire, de changer la tournure des match pour ses besoins personnels. Après la frustrante finale que nous, français, avons subis, il fallait se concentrer sur une simulation de foot pour moins souffrir. Il ne reste pas beaucoup de choix : PES ou le tout récent Sensible Soccer. Ayant laissé le premier de côté pour un moment, voilà que je m’attache à des gars qui ont déjà chopé la grosse tête.

 
 
J’ai fait exprès de jouer à Sensible Soccer après la coupe du monde. Bon, je ne vais pas vous mentir, j’ai touché la démo pendant l’évènement en Allemagne (ah ja, ich bin der Uwe !) et ça m’a bien amusé. Maintenant que la coupe du monde est terminée, et que les coups de boules se sont expliqués, et que les clubs italiens ont été relégués, je peux attaquer mon petit Sensible Soccer 2006.
 

Il a chopé la grosse tête

ZZ, un emblème du football français, et du football en général. A tel point qu’on n’entend parler que de lui ces derniers temps. Tout ça parce que notre bon vieux et gentil Zizou a donné un coup de boule. Et voilà que dans Sensible Soccer, il a déjà une grosse tête pré équipée pour mettre des coups de boules. Dommage que les développeurs n’y aient pas pensé, comme c’est le cas des développeurs de SC : Agent Double. Mais il n’est pas le seul à avoir une grosse tête, Zizou. Tous les autres joueurs l’ont cette grosse tête. Cette caricature des joueurs est un rappel pour ceux qui ne connaissent pas la série, que le jeu ne se prend pas au sérieux du tout et qu’il n’est pas à comparer avec les prouesses d’un PES. Et non, ils ne jouent pas dans le même bac à sable.
 

Tir enrobé

La principale classe du jeu est de pouvoir jouer rapidement, sans réfléchir, sans même penser à créer du jeu, seulement se diriger vers les buts et en marquer le plus. Ne vous étonnez donc pas qu’il n’y ait qu’un seul bouton pour tirer, centrer et passer. Ne vous étonnez pas non plus de ne pas pouvoir effectuer plusieurs types de tacles, ou des contrôles de folie. Non, les développeurs ont privilégié le jeu simple et efficace. Enfin, efficace pas à tous les coups. L’IA par exemple. Rien de bien efficace là-dedans. On vous tacle un peu n’importe comment, n’importe quand et la plupart du temps c’est une faute qui n’est pas sifflée. En fait, l’arbitre ne siffle que lorsqu’il s’agit d’un tacle dangereux par derrière. Il vous suffit de tacler un peu sur le coté pour ne pas avoir à subir la faute. Pas de penalty non plus (enfin pour le temps que j’y ai joué, je n’ai eu aucune occasion). Et puis dernière critique sur l’IA, c’est le goal qui saute un peu n’importe comment et réussi à avoir toujours le ballon. Trop fort. Bon parfois, il est pas du tout sur la trajectoire et là on est content, sauf quand c’est les adversaires qui en tirent profit, forcément.
 

Aïe, aïe, aïe

Bon, j’ai gardé le pire pour la fin parce que c’est ce qu’il y a de plus « marrant » (mais non je ne suis pas sadique). En installant Sensible Soccer 2006, je me suis dit « chouette, il va y avoir un mode carrière super abouti et tout… ». Mais en fait, non. Pas du tout même. Vous pouvez choisir de faire un match amical, d’organiser une coupe du monde, ou un autre championnat et même de pouvoir créer ses propres équipes et joueurs, mais il n’est jamais question de mode carrière. C’est dommage, beaucoup même parce que c’est ce qui est le plus intéressant et c’est ce qui permet de faire durer le jeu. Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de mon jeu moi maintenant ? Bon, je vais quand même faire quelques parties, pour le fun. Et là on se rend vite compte que les bugs sont bel et bien là. Entre un gardien qui se la joue Flash sans les antennes, et un ballon qui se téléporte dans les bras du gardien alors qu’il partait vers la lucarne, je ne sais que choisir. S’ensuit des hors-jeux tirés par les cheveux et autres bugs moins embêtants. En tout cas, il est bien difficile de continuer à jouer dans ces conditions.
 

A la Djibril Cissé… euh Cossé pardon

Graphiquement le jeu est assez joli, globalement. Cela dit, il persiste néanmoins quelques soucis. Les supporters. Ca fait quand même beaucoup trop tâche de voir un public en 2D nom de dieu ! Et quelle 2D horrible. Même FIFA 99 faisait mieux. Mais, on va pas se chipoter pour ça. C’est surtout les bruits qu’ils émettent qui dérangent. On a un semblant de brouhaha itératif et lorsque l’action devient importante, le public semble se réveiller. Et si je vous raconte ça si bien et avec autant de détails c’est tout simplement parce que je n’entends que ça. Pas de commentateurs pour pimenter les actions et le match en général. Non, on entend juste le ballon qui se fait taper dessus (parce qu’avant le match, il a insulté Zidane me dit-on) et le public, et c’est tout. Dommage, parce qu’au bout d’un moment ça fait très vide et voire même désagréable.
 

Article rédigé par NKB , le

Sensible Soccer 2006 est un bon petit jeu de foot pour ceux qui le foot est plus marrant quand c’est caricatural que de l’ordre de la simulation pure. Bien évidemment, ce jeu ne remplacera en aucun cas un PES, ni même un FIFA mais permet de passer un bon moment sans se prendre la tête sur les choix tactiques, entre autres. Malheureusement, le jeu nous offre un joli bouquet de bugs et de moments forts désagréables qu’on aurait pu s’en passer. A vous de voir si vous aimez avoir un jeu fun et quelque peu buggé.

Points positifs

  • Fun
  • Dynamique
  • Rigolo

Points négatifs

  • Trop court
  • Lassant, à force
  • Buggé

Commentaires