Preview : Ankh : Une Aventure Egyptienne

Ankh : Une Aventure Egyptienne - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Janvier 2006

Genre
Aventure
Date de sortie
Janvier 2006 - France
Développé par
Deck13
Edité par
Micro Application
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

L’aventure c’est bien, le point & click aussi, mais au bout d’un moment, c’est chiant. Ankh vient ajouter son humour à ce genre trop sérieux, et on en redemande ! Un jeu d’aventure dans un univers loufoque et égyptien, voici donc ce qui vous attend. Premières impressions.

 
 
L’univers d’Ankh est donc l’Egypte ancienne, à l’époque des Pharaons. Comme vous pouvez le deviner, vous n’incarnez pas Ankh mais Assil, un petit gamin qui s’est introduit dans la Grande Pyramide, a réveillé une momie et héberge désormais un beau tatouage en guise de malédiction sur la main droite. Fortement réprimandé par son père quand il rentre à la maison, Assil est consigné dans sa chambre. Alors que vous étiez prêt à vous morfondre dans des regrets, une fenêtre en hauteur se brise. Quelle aubaine, il va falloir trouver un moyen de s’échapper à tout prix !
 

Ca va bien ? Oui, imhotep

Bon, on va devoir trouver un moyen habile pour se barrer. L’interface est intuitive et fonctionne à la manière des Chevaliers de Baphomet, en glissant la flèche en haut de l’écran, la liste des objets apparaît, on peut les combiner et tenter de les utiliser un peu partout dans le décor. La manière d’évoluer est simple : un clic pour marcher ou regarder un objet, deux clics (ou le clic droit) pour interagir avec les objets et personnes et pour courir. Rien d’autre ! Une fois échappé grâce à des vêtements liés les uns aux autres je me retrouve enfin libre, dehors quoi. Pour éviter de la jouer spoiler, je me contenterai de raconter quelques trucs en vrac.
 

On lève l’Ankh

Mais qu’est-ce que l’Ankh au fait ? Il s’agit d’une amulette mystérieuse que la momie a mis autour du cou d’Assil, un autre des mystères du jeu à découvrir, en plus de la marque mystérieuse qu’il possède. Vos premiers pas vous mèneront au souk du coin, au Grand Palais, et à plein d’autres endroits. Chaque dialogue avec chaque personnage peut aboutir à quelque chose, ou pas. C’est ainsi que vous obtiendrez des objets, en combinerez d’autres, pour accomplir diverses quêtes pour différents personnages. Et tout est lié : un brigand vous volera votre pièce d’or, il veut à manger en échange, et pour avoir à manger, vous devez faire telle chose, pour rentrer dans le Grand Palais parler au Pharaon, il faut passer les gardes, qui ont peur des crocodiles, mais sur le Nil, il y en a ! Pour y aller, vous allez voir le passeur sur son bâteau, qui lui vous demande une pièce d’or pour vous emmener. Les énigmes à résoudre sont plus ou moins faciles et évidentes, et c’est parfois par hasard que l’on en résout une. Hormis ce détail, on a droit à des graphismes sympas et travaillés, des dialogues hilarants, le choix des réponses est surprenant et très drôle.
 

Article rédigé par Robinsoldier , le

Pour une version terminée à 90%, on est plutôt satisfait. Tout est en français, ça tourne sans problème, on apprécie l’humour et l’univers proposés, bref, Ankh peut se révéler une bonne surprise et un nouveau souffle dans le point & click que Myst survole largement.

Commentaires