Test : Ankh : Une Aventure Egyptienne

Ankh : Une Aventure Egyptienne - PC

Genre : Aventure

Date de sortie : Janvier 2006

Genre
Aventure
Date de sortie
Janvier 2006 - France
Développé par
Deck13
Edité par
Micro Application
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Quand des fans des point’n’clicks burlesques se lancent dans le développement d’un jeu d’aventure, ça nous promet un titre dans la plus pure tradition des sagas LucasArts comme les Monkey Island, ou les Maniac Mansion.

 
 
De prime abord, le nom de ce jeu pourrait nous faire penser à une aventure pompeuse à vertu historique et éducative. Heureusement pour nous (et pour les développeurs, dont le but est à priori de vendre des jeux), il n’en est rien. Ankh, est un jeu d’aventure qui prend ses racines dans le burlesque, entre anachronismes et évènements improbables.
 

Ankhore un matin

L’histoire se déroule donc en Égypte ancienne. Notre jeune héros, en pleine crise d’adolescence, a déjoué les instructions de son paternel. Il s’en est allé retrouver ses potes au coin d’un tombeau sacré et ingurgiter quelques bibines accompagnées de certaines substances illicites roulées en cône. Un jeune homme moderne et tendance donc. Malheureusement, une chose en entraînant une autre, et les nuisances sonores étant difficilement acceptables pour une vieille momie rouillée placée en repos éternel, le jeune garçon se retrouve rapidement avec une malédiction sur les bras. Comme si la vie d’un ado à cette époque là n’était pas suffisamment compliquée, le voilà avec un nouveau problème qu’il va falloir solutionner rapidement.
 

Mais tu sais pas cliquer ! Comme ça, avec un doigt !

Le jeu ne révolutionne pas le genre et le gameplay est identique a tout point’n’click. Vous avancez dans les différents lieux à la recherche d’objets du bout de votre souris, vous faîtes des rencontres qui vous apportent de nouveaux éléments de l’intrigue, etc… Mais l’ambiance humoristique omniprésente dans les dialogues et dans les énigmes suffit à nous maintenir en éveil jusqu’au bout. Les graphismes, sans nous mettre sur le dos, sont d’une qualité visuelle très correcte. Ils offrent un univers artistique très coloré, dans un style un peu cartoon, contribuant parfaitement à l’atmosphère loufoque générale. Dans cet univers entièrement en 3D, tout se joue à la souris, y compris les déplacements, et les caméras sont habilement placées. Voilà qui devrait faire taire les nostalgiques de l’ère point’n’click 2D et qui se plaignaient, à juste titre, de défauts sur certains jeux d’aventure 3D précédant Ankh. On regrettera cependant un manque d’antialiasing et des petits problèmes d’enchaînements sur les animations des personnages.
 

Guïbrusha ?

La durée de vie est raisonnable pour ce type de jeu. Bien évidemment les habitués pourront trouver le soft un peu court et trop facile, d’autant que ce n’est pas le genre de jeu qui se rejoue plusieurs fois après l’avoir terminé. Les énigmes sont assez classiques, on est encore loin des combinaisons d’objets improbables d’un Monkey Island. Enfin, En tant que puriste et fan des aventures rocambolesques, je ne saurais que vous conseiller de prendre le temps d’essayer tous les dialogues disponibles pour un personnage, tant ceux-ci sont drôles et riches.
Les développeurs ont tout mis en œuvre pour immerger l’utilisateur. Ainsi le doublage est réalisé par les voix française de Jim Carrey (qui pour votre culture, est également celle de Chandler dans Friends et de Ben Stiller) et Jessica Alba. L’intrigue est peuplée de petites références que je vous laisse le soin de découvrir. Le titre regorge d’encore bien d’autres éléments positifs. Par exemple à un moment de l’aventure, vous devrez délaisser Assil, le jeune ado rebelle, et contrôler Thara, une de ses amies, compagnon d’infortune. Vous pourrez switcher entre les deux personnages pour que leurs actions se fassent en collaboration. Ceci nous rappellant vaguement l’excellent Day of the Tentacle.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Un jeu d’aventure cadencé à l’auto-dérision qui se veut rafraîchissant et qui sent bon le sable chaud. Ce jeu plaira aux aficionados du point’n’click sympathique mais aussi aux nouveaux venus. Sa durée de vie un peu faible est contrebalancée par un prix plus qu’attractif.

Points positifs

  • L'humour omniprésent
  • L'ambiance cartoon
  • Le scénario

Points négatifs

  • Durée de vie
  • Rien de bien nouveau

Commentaires