Test : Loco Mania

Loco Mania - PC

Genre : Simulation de trains

Date de sortie : Mars 2006

Genre
Simulation de trains
Date de sortie
Mars 2006 - France
Développé par
7FX
Edité par
Nobilis
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Vous pensiez à un jeu de gestion ennuyeux ? Que nenni ! Loco Mania est un peu le casse-tête chinois de la « se ne ce fe ». Si vous n’avez pas peur de vous faire taper dessus par les usagers mécontents de vous, lancez-vous…

 
 
Sans vouloir raconter ma vie, je me souviens récemment d’une mésaventure personnelle. J’étais tranquillement installé dans un train en gare de Besançon, quand soudain nous entendîmes moi et mes compagnons d’infortune au haut parleur : « En raison d’un problème d’aiguillage, notre train est bloqué en gare pour une durée indéterminée, merci de votre compréhension ». Evidemment, j’ai eu la réaction de l’usager de base en m’esclaffant que ces employés fonctionnaires, quelle bande de brêles quand même ! Aujourd’hui les personnes sus-citées vont pouvoir prendre leur revanche puisque avec Loco Mania, c’est à mon tour de prendre le rôle délicat d’aiguilleur de trains sans peur et sans reproches pour sauver la veuve et l’orphelin…..bon peut-être pas, mais faire arriver les gentils gens à destination sera déjà pas mal.
 

A droite…non à gauche…..non STOOOOOOOP

Dans le jeu, aucune gestion ingrate à se farcir telle qu’une construction de gare, de trains, ou déterminer le prix du billet. La seule chose dont vous avez à vous soucier c’est le chemin qui va permettre à tous vos trains d’arriver en temps et en heure malgré la saturation du réseau. C’est largement suffisant pour perdre déjà pas mal de cheveux. Chaque carte sera plus ou moins complexe avec un des bouts de circuits s’entrelaçant les uns les autres, un ou plusieurs points d’arrivée et de sortie des trains, et éventuellement des gares d’arrêts. Chaque train débarquant dans la portion qui est à votre charge comportera une feuille de route clairement visible par un système d’icônes bien pensé pour une bonne rapidité d’action. Cette route pourra être composé d’un ou plusieurs points. A coups d’aiguilleurs et de panneaux de signalisation, les trains vous obéiront donc au doigt et à l’œil, de manière presque aveugle, puisqu’ils s’arrêteront d’eux même au dernier moment pour éviter toute collision (et heureusement sans quoi le nombre de mort vous ferait facilement faire chaque soir la une du journal de Patrick Poivre d’Arvor). Vous pourrez également ordonner aux trains d’inverser leur sens de marche.
 

Tchou-Tchou

Maintenant je vous vois venir, vous vous dîtes qu’il suffit de faire avancer les trains un à un en modifiant leur route ? Mais non, le jeu est basé sur un système de points et de temps (suivant le mode de jeu choisi, l’un sera privilégié par rapport à l’autre pour réussir la carte et ses objectifs). Lorsqu’un train est immobilisé, son icône de statut passera du vert, à l’orange, puis au rouge si l’attente se fait insoutenable (et on imagine alors aisément le malheureux contrôleur de tickets en train de se faire houspiller par les voyageurs), faisant plonger vos scores vers le négatif. Les points positifs attribués, eux, se feront sur l’atteinte des différents points de la feuille de route et la sortie réussie d’un train de votre portion de réseau. Du coup si vous gagnez quelques misérables points d’un côté, mais que vous en perdez deux fois plus de l’autre, vous aurez du mal à atteindre votre but.
 

Pas très fashion

Graphiquement le jeu ne paie pas de mine. Sans être laid, le design est très old-school avec des effets limités à leur plus simple appareil. Mais de toute façon la concentration optimale que nécessite le jeu ne vous laissera pas trop de quoi admirer le paysages. Les effets environnementaux et climatiques sont gérés et plusieurs décors de jeu se succèdent. L’interface HUD est particulièrement bien pensée puisqu’on accède très facilement au zoom sur tel ou tel train, avec la possibilité de connaître le parcours qu’il va emprunter dans l’état actuel etc… Seul véritable bémol, la gestion de la caméra fortement douteuse, pas très intuitive, et même limite handicapante. Enfin le jeu bien que croissant de difficulté est beaucoup trop court.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Un jeu plutôt modeste mais qui pour seulement 20 euros sera incontournable pour tout grand amateur de jeu de réflexion. Très prenant et amusant, il est dommage qu’il soit aussi court.

Points positifs

  • Sympa et original

Points négatifs

  • Mauvaise gestion de la caméra
  • Durée de vie très limitée

Commentaires