Test : Mad Tracks

Mad Tracks - PC

Genre : Course de pettes voitures

Date de sortie : Février 2006

Genre
Course de pettes voitures
Date de sortie
Février 2006 - France
Développé par
Load Inc
Edité par
Micro Application
Disponible sur
PC, Wii, Xbox 360
Site officiel
Site officiel

Mad Tracks tente de surfer sur la vague des petites tutures en circuit, dernièrement relancées par Trackmania. Quid de l’originalité de ce titre qui s’est fait plutôt discret pendant son développement…

 
 
Le jeu se compose principalement du mode solo nommé « aventure ». Comme d’habitude, votre progression vous permettra de débloquer de nouveaux challenges, ensuite accessibles pour être rejoués seul ou à plusieurs en mode arcade, mais elle ne sera pas linéaire puisque le tableau d’évolution ressemble à une sorte de jeu de l’oie aux chemins multiples. Certains passages critiques nécessitent un résultat spécifique (première place à la course par exemple). Vous avez à votre disposition plusieurs types de véhicules avec chacun sa particularité, principalement en terme de maniabilité / tenue de route et de comportement physique. Un type vous sera automatiquement imposé pour chaque course. Vous pourrez également récolter des armes et bonus, histoire de pimenter un peu la chose. Ceux-ci n’ont pour la plupart rien de singulier : flaque d’huile, missile, colis piège, etc…
Le jeu, s’il s’était contenté de simples courses, serait dénué de tout intérêt. Heureusement, la richesse du titre tient dans le fait que pour quasiment chaque épreuve, un nouveau mode de jeu est proposé. Ces mini-jeux sont tellement nombreux qu’il serait bien trop long de les énumérer, mais cela va d’une sorte de concours de fléchette, à un capture the flag, en passant par le baby foot. Tout ça toujours à bord de votre petit moyen de locomotion. La plupart font réellement leur petit effet distrayant. Le mode aventure est plutôt court, et sans réelle difficulté. L’IA, sans être mauvaise, n’a aucune saveur et se farcir le mode solo tient pratiquement de la corvée.
 

Un jeu Revolt-é

L’ambiance est très kitch et très colorée. Les graphismes sont plutôt passés de date, mais ça n’empêche pas le jeu de se payer le luxe de quelques ralentissements gênants in-game. Les connaisseurs auront la nette sensation d’être replongés dans l’univers de Revolt, qui certes à son époque faisait mouche, mais qui aujourd’hui est plutôt à l’ouest. La maniabilité des véhicules est des plus simplistes, le frein vous sera généralement inutile, mais étant donné que le jeu n’est plus vraiment un jeu de course comme on l’entend classiquement, c’est loin d’être un défaut. Vous disposez également d’une sorte de jauge de surchauffe de votre moteur. Celle-ci n’a pas vraiment sa place dans le jeu, à part peut-être pour vous éviter un assoupissement en relâchant de temps en temps la touche d’accélération en course. Quelques rares modes de jeu où ladite jauge devient un élément important à prendre en compte pour la victoire font toutefois exception.
Vous pourrez jouer jusqu’à 4 sur le même ordinateur en écran splitté. Bon, si vous n’avez qu’un simple clavier, il faudra un peu vous monter dessus, mais pour peu que quelques manettes soient à votre disposition, vous pourrez donner à votre bécane des allures de Gamecube. Jouer à plusieurs à tous ces petits jeux est réellement plaisant. Vous pourrez également faire de même en mode LAN ou online, toutefois à condition de connaître directement les joueurs. En effet, aucun serveur dédié ne permet de parcourir les parties créées. Vous devrez rentrer l’adresse du serveur à la mano. C’est assez dommage, car même si on peut comprendre l’absence de serveur de parties dédié, un simple server browser n’aurait pas coûté tellement plus cher.
 

Article rédigé par DjiZ , le

Un titre qu’on vous aurait habituellement recommandé d’éviter. Heureusement, il vous est proposé au prix attractif de 30 euros, ce qui en fait un jeu potable pour vous amuser et passer quelques bonnes soirées. Mais pas plus.

Points positifs

  • Un tas de mini-jeux sympas
  • Marrant à plusieurs

Points négatifs

  • Plutôt laid
  • Peu d'intérêt en solo

Commentaires