Test : Zoo Tycoon

Zoo Tycoon - PC

Genre : Gestion

Il manquait au catalogue de Microsoft un jeu de gestion, ce qui est maintenant chose faite avec Zoo Tycoon, un jeu où vous devrez construire et gérer un zoo.

 
 
Gremlin : Tomate, j'ai un jeu pour toi ! (Heu... attendez, il y a un lapsus. Bon allez, je recommence ce dialogue)
Tomate : Gremlin, j'ai un jeu pour toi !
Lui : Kescekecé ?
Moi : Zoo Tycoon, un jeu de gestion.
Lui : Nan, j'ai déjà un Fifa à tester.
Moi : Ok, je le ferai moi-même alors.
On peut donc tirer deux choses de ce dialogue. Premièrement, il était bougrement passionnant et d'un humour douteux. En fait, je me demande pourquoi je l'ai fait. Ah oui, c'est parce que je n'avais pas d'idée pour l'introduction...
 

Qui a dit Rollercoaster Tycoon ?

Quand on joue à Zoo Tycoon pour la première fois, on est frappé par la ressemblance avec Rollercoaster Tycoon. D'ailleurs, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas du même développeur, ni du même éditeur, en fait, rien ne devrait lier Rollercoaster Tycoon et Zoo Tycoon, et pourtant, ce ne sont pas les ressemblances qui manquent : mécanismes à peu près similaires (satisfaire les visiteurs, gagner de l'argent et construire des attractions intéressantes), graphismes à peu près semblables, même si Zoo Tycoon est plus beau que Rollercoaster Tycoon (vous allez me dire que ce n'est pas difficile de dépasser le précédent cité et vous avez raison), etc. La liste est longue et je ne vais pas m'éterniser.
 

Il faut être partout à la fois

Comme vous l'aurez deviné, il faut non seulement bâtir votre parc, heu... votre zoo, et satisfaire vos visiteurs en leur proposant quelque chose à manger ou à boire (bien sûr, vous pourrez leur vendre toutes ces gâteries à des prix joyeusement prohibitifs), mais aussi satisfaire les besoins des animaux (leur donner a manger, nettoyer leurs cages, reconstituer au mieux leurs milieux naturels -j'en reparlerai plus tard-, etc.), et ce, tout en surveillant votre budget, qui s'épuise plus rapidement que dans Rollercoaster Tycoon. Croyez-moi, ce nouveau paramètre influence beaucoup le gameplay. Ainsi, vous devrez être partout à la fois (d'où le nom de l'intertitre), chaque animal n'étant bien sûr jamais content. Pour les satisfaire, vous devrez embaucher des soigneurs qui se préoccuperont de la santé des animaux et de nettoyer leurs cages. Ah oui, ils leur donneront aussi a manger (ce que je disais tout à l'heure dans ma parenthèse). Ben oui, c'est quand même utile d'avoir des employés, c'est un peu comme un webmaster avec ses esclaves, heu... ses testeurs, excusez-moi pour ce lapsus. Non, non, je ne pensais à personne. :) C'est quand même le troisième lapsus dans ce test, c'est très bizarre...
 

Il faut construire son zoo

Il va donc falloir aménager tout ça. Vous devrez construire les boutiques, comme je l'ai dit tout à l'heure, mais il faut également reconstituer les milieux naturels des animaux. Pour cela, vous aurez le choix entre une panoplie de terrains assez importante : des terrains tropicaux, européens, polaires, africains, etc. Rassurez-vous, pour compléter vos maigres connaissances en bio, vous aurez une petite encyclopédie et surtout l'avis du soigneur qui vous dira si le terrain convient bien à la bête. Ensuite, vous devrez acheter des arbres, des rochers, et bien sûr, installer la clôture adéquate : des hautes clôtures pour les singes, des clôtures solides pour les gros animaux, etc. Une fois que vous aurez fait tout ça, votre animal sera satisfait. Tenez, je vais vous donner un petit tip. Votre parc contiendra en général plusieurs types de terrains, alors installez vos enclos dans des endroits assez adaptés : s'il y a beaucoup de terre dans l'enclos, n'allez pas installer un animal qui déteste ça et remplacer tout ça par de la savane ! Il faut savoir économiser son pognon dans Zoo Tycoon ! Cet aspect rend le jeu beaucoup plus compliqué que Rollercoaster Tycoon, car on pouvait voir d'un simple coup d'oeil si la montagne russe allait plaire aux visiteurs ou non, ce qui n'est pas le cas ici.
 

Des animaux à gogo !

Vous aurez énormément d'animaux à votre disposition. Enfin, oui et non, en fait. En effet, vous n'aurez pas droit à tous les animaux dans les scénarios (surtout dans les premiers). De plus, vous devrez faire des dons pour avoir de nouveaux animaux (comme le département de recherche dans Rollercoaster Tycoon) et vous devrez investir pour avoir de nouveaux objets, comme des jouets qui améliorent le bien-être des animaux.
D'ailleurs, parlons des scénarios. Les objectifs sont très classiques : vous devrez avoir un certain taux de popularité, des bonnes notes d'adaptation, un zoo avec suffisamment d'enclos, etc. Cependant, il n'existe pas de scénario où vous devrez faire un certain bénéfice ou avoir un certain nombre de visiteurs. Ici, cela concerne uniquement le bien-être des animaux et des visiteurs. Parfois, on se demande d'ailleurs si on ne devrait pas mettre les visiteurs en cage et relâcher les animaux, car certains ont un QI du niveau de l'huître commune.

Ca bugge ou quoi ?

Mine de rien, ça a l'air un sacré bon jeu en lisant ce début de test et pourtant, on peut reprocher quelques failles à Zoo Tycoon. Déjà, on a du mal à sélectionner les animaux et les visiteurs quand on joue en une résolution supérieure au 800x600 et si on joue en 800x600, le jeu devient vite confus à cause des nombreuses fenêtres qui s'ouvrent dans tous les sens. Ca paraît idiot et pourtant, c'est un défaut qui n'était pas présent dans Rollercoaster Tycoon... Ensuite, l'ambiance sonore est ratée : attention, je ne veux pas dire que les bruitages sont mauvais, mais juste qu'on aurait aimé avoir davantage de sons. Dans un zoo, il y a du bruit et il n'y en a pas ici. Remarquez qu'il n'y a pas que dans des zoos où il y a du bruit, la rédac' en est la preuve (si vous entendiez les beuglements de Zourzil quand il s'énerve (NDRC : mais c‘est pour votre bien que je fais ça !)). Un défaut déjà présent dans Rollercoaster Tycoon est également dans le titre de Microsoft : il s'agit du temps d'attente après avoir fini un niveau. En effet, il faudra attendre une date déterminée pour finir le niveau et si on a déjà accompli les objectifs avant, il faudra s'efforcer de maintenir la barre. De plus, aucune option pour accélérer le temps n'est disponible. Enfin, la difficulté est bien plus élevée que dans Rollercoaster Tycoon : ici, l'argent ne devra pas être gaspillé, le prix des entrées devra être faible et vous ne ferez pas beaucoup de bénéfices car les animaux et les enclos sont très coûteux. En plus, un seul niveau d'annulation n'est possible et faire une erreur vous coûtera très cher. Cela augmente le réalisme, mais aussi la difficulté, malheureusement...

Faut-il pour autant cracher sur Zoo Tycoon ?

Eh bien oui et non. En fait, le jeu serait très bon s'il coûtait 199 F, ce qui n'est malheureusement pas le cas. Rollercoaster Tycoon lui reste supérieur en tous points, sauf au niveau du graphisme. La durée de vie est très bonne, mais il n'y a pas cette magie : on s'amuse à construire des montagnes russes toujours plus folles, mais il faut reconnaître que cela devient limité dès qu'il s'agit d'un zoo. Le jeu est donc destiné aux fanatiques de la gestion, qui n'ont pas peur de la difficulté, et également aux amateurs d'animaux, qui ne trouveront pas mieux comme simulation animalière. Ceux qui apprécient la gestion sans en être accros n'en auront pas pour leur argent. En gamme budget, peut-être...

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Zoo Tycoon s'avère un soft décevant, en dépit d'une certaine originalité. Sa difficulté, son interface plutôt moyenne et son ambiance sonore dégradent le jeu. Cependant, les amateurs de gestion apprécieront ce produit.

Points positifs

  • Nombreux animaux
  • Idée de départ
  • Réalisme

Points négatifs

  • Difficulté
  • Interface ratée
  • Ambiance sonore trop discrète

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires