Test : SingStar Legends

SingStar Legends - PS2

Genre : Karaoké

Date de sortie : 29 novembre 2006

« It’s one for the money, two for the show… » Ah, cette bonne époque où Elvis Presley n’était que le King, et non le VRP de Burger King.

 
 
Une intro concise pour un jeu rythmé aux courts clips de Blue Suede Shoes et autres légendes du rock ou d’autres genres de musiques. Singstar Legends, c’est le Singstar qui plaira enfin aux vrais amateurs de musique, qui en avaient marre des jeux à thèmes (Singstar Rocks et sa tracklist pop, Singstar Grindcore et sa tracklist musette. Oui, je sais, j’ai déjà fait cette vanne dans une news). Et en plus, y’a pas Kyo dedans pour une fois !
 

With the lights out, it's less dangerous

De Nirvana (« Smell Like Teen Spirits ») à Aretha Franklin (« Respect »), en passant par David Bowie, Madonna, John Lennon ou encore les Rolling Stones, on arrive enfin à une tracklist qui vaut le coup d’œil ou plutôt d’oreille. Après la déception de Singstar Rocks qui voulait faire croire aux mélomanes qu’une teneur rock se cachait dans la galette, Singstar Legends propose des tubes de légendes, avec leur clip, dans un seul DVD. Et en plus, on chante dessus. Car oui, le concept ne change bien évidemment pas. Avec les deux micros (dispo dans un pack à 60€) branchés à la place des manettes, vous pouvez charcuter les chansons en tentant de reproduire à la perfection la voix de ces artistes de talent. Un karaoké à tester seul avec le mode solo pour s’entraîner tout seul sans entendre les ricanements de sa famille ; ou à plusieurs, en faisant des battle ou des duos. A noter que 8 joueurs pourront se refiler le micro pour une supère bataille de la mort qui tue, et qui pourra évaluer le meilleur chanteur.
 

Tracklist de légende, mais pas ultime pour autant

En effet, selon moi, quelques titres sont justifiés, quelques autres moins, et certains sont oubliés. Dans cet opus, la liste d’origine (comprendre : chez les ricains) est la même que celle en France. Pas de Sinclair pour une fois (quel dommage, « Ensemble » ou « Si C’est bon comme ça » aurait eu sa place), mais un seul changement : Hélène Ségara pour illustrer la France, avec « Trop de gens qui t’aiment ». Je ne peux m’empêcher de me demander si un accord a été conclu pour croire à ce titre comme légende incontestée française ? Déjà, c’est assez récent par rapport à « Blue Suede Shoes », « The first, the last, my everything » ou « Enjoy the silence », et ensuite, beaucoup d’autres artistes français (non, pas Kyo) auraient pu décrocher le pompon. Mais bref, tant pis, on se rattrape sur le reste. Le reste, intégralement anglophones et qui ravira un peu tous les adeptes du rock’n’roll, du glam rock, de la soul, du funk ou encore de la pop. Bien sûr, certains verront des erreurs dans le casting en fonction de leurs goûts musicaux (Pet Shop Boys, Johnny Cage et The Jackson Five dans un même disque ?), et trouveront même des manques cruels (Michael Jackson il est où ? Earth Wind and Fire ? The Who ? The Pixies ? Pink Flowd ?? etc).
 

Un paragraphe qui fait office de fourre-tout

Au pire, si vous ne savez pas chanter anglais, vous pouvez toujours chanter le yaourt, du moment que la petite barre rouge ou bleue (selon votre équipe) reste sur la ligne dessinée à l’écran (ce qui signifie que vous chantez juste). Voilà ce qu’on trouvera à redire de ce Singstar Legends. J’ai également du mal à comprendre le choix de « Vertigo » pour U2, vue le nombre de hits avant 2004, année de sortie du titre. Côté interface : les fans de la série ne seront pas perdus, ça n’a pas changé d’un poil depuis le premier opus. Par contre, les clips sont toujours aussi jouissifs et tout aussi variés que les choix musicaux de la playlist. En bref : un bon cadeau pour Noël, je me suis moi-même fait ce petit plaisir, et j’en profiterais pour affronter un autre membre de l’équipe très prochainement.
 

Article rédigé par Jivé , le

Singstar Legends ou le Singstar qui pourrait mettre tout le monde d’accord, avec une vaste gamme de légendes du rock et de ses dérivés. Seul quelques groupes oubliés et certains présents pas vraiment justifiés, mais dans l’ensemble, c’est du tout bon, pour les amateurs ou les pros du karaoké.

Points positifs

  • 30 tubes de légendes
  • La gloire quand on chante juste
  • A plusieurs, c'est fun
  • Les clips old school
  • Vaste gamme de rock
  • Le jeu sans micros : pas cher

Points négatifs

  • Hélène Ségara
  • Vertigo de U2
  • Quelques groupes essentiels mais absents
  • La honte quand on chante faux

Commentaires