Test : Evil Twin

Evil Twin - PS2

Genre : Plate-formes

Date de sortie : En 2002

Genre
Plate-formes
Date de sortie
En 2002 - France
Développé par
In Utero
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
Dreamcast, PC, PS2
Site officiel
Site officiel

Après avoir testé la version PC de Evil Twin, nous nous devions de vous présenter le test de la version PS2 du jeu de plate-formes édité par Ubi Soft.

Evil Twin est un jeu à l'ambiance féérique où vous vous trouvez dans la peau d'un gamin qui se retrouve dans son propre rêve : Le Cyprien tel est son non. Cyprien rêvait souvent qu'il était un super héros qui s'appelait Super-Cyp, mais un jour, il apparut dans un monde irréel où une sorte de créature lui demanda de l'aider, et il expliqua au Cyprien qu'il pouvait se transformer en super héros. C'est là que l'histoire débute car Cyprien devra sauver le monde de ses rêves.
Quand vous lancez le jeu, vous vous retrouvez dans une sorte de niveau d'aide où on vous apprendra comment vous déplacer ou comment attaquer. Comme vous n'êtes qu'un gamin doté de pouvoirs magiques, vous ne pourrez vous servir que d'un lance-pierre ou de la faculté d'écraser les ennemis. Mais vous pourrez prendre une sorte de bonus qui vous permettra de vous transformer en Super-Cyp, mais ce n'est que limité car la jauge qui vous montre le temps de transformation se vide petit à petit que vous vous serviez de vos pouvoir ou pas.
Vous aurez des sortes de missions dans lesquelles vous devrez venir en aide à une araignée, ou d'autre personnages en vous battant contre des ennemis : mantes religieuses entre autres.

La maniabilité

La maniabilité d'Evil Twin n'est malheureusement pas au top, elle se dirige avec le stick de la manette et quelques défauts sont à préciser dans les mouvements : quand vous faites un saut, dès que vous lâchez le stick, votre personnage tombe à la verticale. On aurait préféré comme dans les jeux de plate-forme habituels, que les sauts se continuent même après avoir lâché les boutons, ce qui est quand même plus logique.

Les caméras

Qui dit maniement au stick dit caméra spéciale. Eh oui le stick gauche pour permet de bouger votre personnage et le stick de droite vous permet de faire pivoter l'angle de vue autour du personnages, mais il arrive que quelques fois quand vous êtes proche d'un mur la vue soit stable, ce qui rend le jeu plus difficile car vous aurez moins de précisions quand vous devrez sauter d'une plate-forme à l'autre.

En vrac

Comme certains jeux, vous ne pourrez pas sauvegarder quand bon vous semblera. Vous devrez tout d'abord trouver un appareil photo et aller voir un personnage pour qu'il vous prenne en photo... n'oublions pas que c'est un jeu féerique avec un gamin pour personnage principal. En tout cas, vous remarquerez la similitude avec le premier Rayman où vous deviez vous faire prendre en photo pour sauvegarder (si mes souvenir sont bons).
Côté graphismes, Le Cyprien est très bien fait, pas un pixel et d'une netteté irréprochable. Sinon les graphismes du jeu en général n'exploitent pas toutes les compétences de la Play 2 mais le jeu reste plutôt beau et très fluide.

Article rédigé par The Gremlin , le

Evil Twin est un bon jeu de plate-formes avec certes quelques défauts mais qui va certainement plaire aux grands fans de ce genre de jeu quel que soit leur âge même si c'est un jeu féerique de gamin.

Points positifs

  • La transformation en Super-Cyp est originale
  • L'aide au premier niveau

Points négatifs

  • La caméra par très pratique à certains moments
  • Les sauts
  • Un grand nombre de longs téléchargements

Commentaires