Test : Destruction Derby Arenas

Destruction Derby Arenas - PS2

Genre : Course

Date de sortie : Janvier 2004

Genre
Course
Date de sortie
Janvier 2004 - France
Développé par
Studio 33
Edité par
Sony Computer Entertainment Europe
Disponible sur
PS2
Parfois appelé
Destruction Derby 4

En route ! Destruction Derby fait un retour fracassant sur Play 2, après trois épisodes sortis il y a un bail sur PlayStation One et sur PC. Aucun changement en perspective : c'est toujours de la course bourrine avec plein de voitures à dégommer. Mais le public sera-t-il toujours au rendez-vous ? Rien n'est moins sûr...

 
 
Pour les newbies, Destruction Derby est un jeu de course "à l'américaine". Ici, pas de règle bien particulière : votre unique objectif est de franchir la ligne d'arrivée, par tous les moyens, du moment que vous soyiez le plus spectaculaire possible. Ainsi, dégommer les concurrents, ramasser des bonus et effectuer diverses figures vous rapporteront des points qui pourront vous aider à gagner la course. Destruction Derby a aussi été l'un des premiers jeux à gérer et même modéliser les dégâts sur les caisses. Malgré une jouabilité très arcade et pas mal de petites lacunes, le jeu n'a pas eu de mal à s'imposer dans le monde vidéoludique de l'époque, tant et si bien que deux suites ont vu le jour, en attendant Destruction Derby Arenas sur PS2.
 

La nouveauté : le mode multijoueur

Destruction Derby Arenas arrive vraiment à point nommé pour tenter de lancer le multijoueur online sur PlayStation 2, qui a toujours du mal à convaincre les joueurs ne voulant s'adonner ni à Socom, ni à Fifa. Etant donné que les règles ont une forte tendance à être jouées en multi, on pouvait espérer le meilleur. Eh bien, même si le jeu se révèle très fun, la lassitude l'emporte rapidement. En effet, le jeu reste très arcade, les circuits sans grande originalité. Bref, on s'ennuie vite ! Et ce ne sont pas les différents modes (capture du trophée, voie express, dernier en piste, course de démolition, circuit de destruction et passer la bombe) qui vont relancer tout ça de manière durable... Pourquoi ? Parce que le gameplay et le graphisme embourbent ce qui auraient pu faire de Destruction Derby Arenas un bon jeu.
 

Rendez-vous sur le terrain pour une course avec Johnny !

"Mesdames et Messieurs bonsoir ! Tous les pilotes sont sur la ligne de départ et j'ai l'honneur d'accueillir Johnny Hallyday ce soir, qui apportera ses commentaires pendant la course. Bonsoir Johnny !
- BonjUr Tomate ! Les cUrses de Destruction Derby sont très rock'n'roll. Wooooooh !
- Mmmh bon. Je vous rappelle le principe du championnat : il se constitue de quatre séries de trois courses et une arène. A chaque fois qu'une série est franchie, les voitures sont améliorées et on recommence ! Le tout dure une journée à tout casser pour les bons pilotes. Ah le compte à rebours est lancé ! Trois ! Deux ! Un ! Goooooooooooooooooooooo !
- Woooooooooh ! Quel magnifique départ de la voiture dUze qui a failli s'embUrber dans un trU ! Ca me rappelle le Paris-Dakar quand...
- Heu non, Johnny voulait parler de la voiture 4, héhé... Les textures sont tellement floues qu'il est difficile de voir quelque chose dessus de toute façon...
- C'est ce que j'ai dit ! Les voitures elles glissent comme s'ils avaient mis du sable partUt sur la rUte !
- En effet, la jouabilité semble très très arcade. Vous remarquerez au passage que le moteur physique semble peu convaincant : ça rebondit de partout, les collisions ne font aucun mal si ce n'est déformer la carrosserie comme Destruction Derby le fait si bien depuis des années."
 

Et une page de pub ! Youpi tralala pouet pouet, visitez HardGamers.org !!

"Je suis de retour avec Johnny.
- RebonjUr !
- Ah ! Le pilote en tête de la course a chopé un bonus qui lui a fait gagner quelques points ! Maintenant les autres coureurs auront du mal à le rattraper, il est presque sûr d'être vainqueur !
- Woooooooh ! Regardez ! La voiture du numéro dUze a explosé dans une explosion ! Il avait Ublié de ralentir dans un virage très serré ! Le pilote numéro trois lui est rentré dedans et a gagné un méga bonus ! Rock'n'roll !
- Ah en effet, voilà qui va perturber le chemin tranquille du pilote en tête. Mais, Johnny cessez donc de voir des voitures douze partout ! Les bonus quand on fait exploser une voiture étant les plus forts, tout comme celui qui revient au coureur ayant franchi le premier la ligne d'arrivée. Quel suspense haletant ! Au passage, remarquez que les décors sont très insuffisants pour un jeu de 2004, tout comme les voitures carrées.
- Yeah, la cUrse est finie ! Allez, j'y vais, je dois allumer le feu à Saindni !
- Au revoir Johnny ! Finalement, le pilote numéro trois a raté un virage et n'a pas pu compenser les points manquants... Bon, je dois laisser l'antenne, Nikos a une info importante à vous communiquer sur la Star Academy !"
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Destruction Derby Arenas est, à l'image des autres titres de la série, franchement moyen. C'est moche, c'est beaucoup trop arcade et au final, sans réelle inspiration. La seule vraie nouveauté est le jeu en ligne, qui ne parvient pas à convaincre. A éviter.

Points positifs

  • Multijoueur en ligne
  • Très très fluide

Points négatifs

  • Moche
  • Trop arcade
  • Pas assez original

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires