Test : The King of Fighters 2002

The King of Fighters 2002 - PS2

Genre : Combat

Date de sortie : Septembre 2005

Genre
Combat
Date de sortie
Septembre 2005 - France
Développé par
SNK Playmore
Edité par
Ignition Entertainment
Disponible sur
PS2, Xbox
Parfois appelé
KOF 2002

An de grâce 2005... et quel jeu nous arrive là ? The King of Fighters 2002, il y avait un piège oui. Intitulé aussi "Be the fighter !", la suite de la série de jeux de baston de SNK Playmore revient sur PS2 avec un opus bien rétro, limite old-school. Vous aussi, "devenez LE combattant" !

 
 
The King of Fighters, traduisible par "le roi des combattants" (comme quoi, savoir l'anglais, ça sert dans la vie) n'est plus vraiment jeune, avec sa multitude d'opus que ce soit en arcade, sur SNES, Néo Géo, Dreamcast, GBA, Playstation, XBox et j'en passe. Et après une compilation sobrement intitulée KOF 2000/2001 (je vais écrire KOF maintenant, si ça ne te dérange pas, lecteur... on se tutoie ok ?), voici l'opus 2002 qui présente du neuf et du beau pour les yeux.
 

Du neuf avec de l'ancien

Bien plus intuitif et rompant un peu avec ses prédécesseurs (selon mes amis, je ne suis pas un spécialiste de cette série), KOF 2002 reste dans la gamme des jeux de baston 2D façon oldies, avec moultes combattants sélectionnables et panoplie de combos pour chacun. Orphelin de son mode histoire, ce qui est plutôt une bonne nouvelle, le jeu mise surtout sur l'action, la vraie, celle pour les mâles qui en ont dans le slip et dans les bras. Le menu, dénué de tout acte graphique, propose des jeux solo ou multi, en équipe ou en "versus". Le jeu par équipe est toujours en 3 contre 3, avec une sélection ("pick up ya partners !") parmi la liste de 39 persos plus 5 cachés au départ. Dans le reste du menu, vous pouvez aussi accéder à un challenge, une galerie d'artworks ou encore un mode entraînement (practice) : bref, toute la soupe habituelle d'un bon jeu de combat japonais. Comme dis plus haut, la bataille est plus spectaculaire grâce aux nombreux combattants, ainsi qu'à leur gamme de combos progressant plus ou moins vites selon leur ordre de sélection (pour les 3 vs 3) avant le combat. Des jauges situées en bas de l'écran permettent d'augmenter la puissance des personnages, au fur et à mesure qu'ils distribuent des mandales. La partie devient intense lorsque le chargeur MAX est activé (au-dessus d'une barre de combo, vous pouvez l'utiliser par un simple bouton de la tranche), ce chargeur étant le mode "fury" en quelques sortes, de KOF.
 

Petits détails sur la barre MAX

Inventée par Jean-Francis Max en 1924, la barre MAX permet de... hum non. La fameuse barre se remplie au fur et à mesure du combat, grâce aux combos que vous effectuerez. Allant de 0 (barre vide) à 5 barres pleines (Max à fond), elles permettent d'enchaîner des combos dévastateurs expliqués dans les menus de techniques de votre perso, accessibles avec la touche select de votre manette. Des Special Moves s'effectuent avec activation du MAX (ce qui fait clignoter votre perso comme un arbre de Noël) et vous devez placer un combo dans le temps imparti. Les MAX Super Special Moves, elles, demandent le maximum des barres, et permettent de faire une prise spéciale qui anéantira votre adversaire et vous remettra automatiquement au stade normal (normal, ça use de l'énergie ces choses-là !). Une deuxième technique nommé Max 2 permettra quant à elle, en dernier recours, de balancer une attaque à pleine puissance, lorsque tout semble fini et qu'il ne vous reste que peu de vie. Toutes ces joyeusetés s'effectueront grâce à des combos de boutons assez divers et quelques fois durs à placer, mais le résultat en vaut la chandelle.

Côté technique

Au niveau du gameplay donc, c'est intuitif, c'est rapide, des fois c'est même nerveux, youpi. Un jeu de baston fait dans les règles de l'art, et ça, on aime bien. Par contre, au niveau des graphismes. Je veux bien que ce soit fait pour les fans et qu'il faut montrer que KOF est vieux, qu'il est très "arcade" et très old-school, mais bon les gars, c'est une PS2 quand même ! Depuis les derniers épisodes sur PSone, le jeu semble n'avoir effectué aucun lifting, restant dans la 2D plate. Par contre, certains effets très bien rendus sont enfin en 3D assez sympa, ce qui apporte un petit changement au jeu. Dommage, un bon petit cel-shading aurait fait plaisir aux yeux. Et puis un titre en "Budokai". Hum, je m'égare. Au niveau de la durée de vie, pareil. Un jeu de baston dans les règles avec des modes re-faisables à l'infini, jusqu'à ce qu'on s'épuise. Pour avoir vraiment du boulot, essayez de connaître par cœur tous les combos de tous les combattants, et faites-vous le mode challenge. Enfin, le côté sonore du jeu est de bonne facture, avec un petit cri pour les attaques et une voix japonaise parlant anglais comme une vache espagnole (Lédy ? Fay-teuh), ainsi que toute la gamme de personnages qui se la pètent avec postures et petits phrases en VO pour se foutre de la tronche de leurs adversaires au tapis.

Article rédigé par Jivé , le

Plein de fun, avec un rythme à en faire pâlir Street Fighter, ce KOF 2002 réjouira les fans de bastons et également ceux de la série qui jubileront devant le côté oldies et les combos dévastateurs. KOF 02 est la petite surprise de fin d'année, qui s'adresse surtout aux amateurs du genre. On regrettera seulement la réalisation trop kitsch.

Points positifs

  • Nombre de personnage
  • Intuitif
  • Les barres MAX
  • Rapide et furieux

Points négatifs

  • Pour les fans
  • Graphismes oldies

Commentaires