Test : Dog's Life

Dog's Life - PS2

Genre : Simulation de chien

Date de sortie : En 2004

Genre
Simulation de chien
Date de sortie
En 2004 - France
Développé par
Frontier Development
Edité par
Sony Computer Entertainment Europe
Disponible sur
PS2
Site officiel
Site officiel

Après les Sims, qui nous faisait gérer une famille et 100% Star (quelle daube) où on pouvait décider de la carrière d’un groupe, voilà encore un concept innovant ! Et cette fois, les Nippons sont aux Japonais absents (Merci à Nelson Monfort, notre intervieweur national pour cette intro). C’est en effet les Anglais de Frontier Developement qui nous proposent leur dernière trouvaille : diriger un chien. Et même si quelques défauts sont présents, ce concept apporte du sang neuf au jeu vidéo.

 
 
Prendre le contrôle d’un chien, en voila une idée folle. Qui pourrait s’intéresser aux déboires d’un vulgaire canidé ? Oui mais voilà, quand la fiancée de ce chien, Daisy se fait kidnapper c’est toute une aventure que Jake, le héros va vivre. C’est moi qui vous le dis, il va en voir du pays !
 

Un long périple

En partant à la recherche de sa promise, Daisy, Jake s’engage dans une immense odyssée. Il va visiter pas moins de dix-huit environnements différents. Tout commencera à la ferme, où vous pourrez récupérer des nonosses afin de prendre des forces pour votre voyage. En accomplissant diverses tâches En parcourant les niveaux, vous accumulerez des renseignements sur les dognappeurs ( ce sont les kidnappeurs de clébards !) et les os vous serviront à rendre Jake plus résistant et moins sensibles aux attaques ! Car tout n’est pas rose dans ce monde canin !
 

Réalisation bancale…

C’est incontestablement le gros point faible du jeu. Là où une réalisation magnifique aurait pu finir de convaincre les derniers sceptiques… Ben non ! Au lieu de çà, Sony n’a visiblement pas accordé beaucoup d’importance et donc de budget à ce jeu. Les développeurs ont donc dû broder avec leurs bonnes idées et heureusement il y en a, la 3D a deux ans de retard, les animations font vraiment pitié et seul le design assez kitch parvient à sauver le jeu d’une débandade totale ! C’est réellement dommage et on peut dire sur ce coup-là que le jeu a subi un préjudice grave…
 

Jouabilité exemplaire

Jake réagit au doigt et à l’œil. Il saute, court, vole. Ah ? Un chien ne vole pas, bon OK. Mais la grande nouveauté de ce jeu est la présence du mode Odorama. En appuyant sur la touche triangle, vous pourrez visualiser des odeurs. En ramassant celles-ci, vous débloquerez certains mini-jeux et autres épreuves canines. Là, il y a un petit défaut. Si vous perdez l’épreuve il vous faudra ramasser toutes les odeurs une nouvelle fois pour pouvoir retenter celle-ci. Mais c’est dans ce gameplay que le jeu puise sa grande force. Vous pouvez voler, quémander, et même faire vos besoins. A ce propos, le jeu est doté d’un humour scato qui ne sera pas du goût de tout le monde. Les voix sont bien réalisées et c’est la voix de Gouvernator autrement dit Arnold Schwarzenegger qui s’est occupé de Jake. Du bon boulot de ce côté aussi ! Les musiques sont passables mais se font écouter sans gros problème pour le jeu. Dog’s Life : Une vie de chien mise tout sur sa jouabilité vraiment sympa qui reste le gros point fort de jeu pas comme les autres !
 

Article rédigé par Baba , le

Dog’s Life : Une vie de chien est un titre atypique qui séduira ceux qui arriveront à supporter ses graphismes pas très attractifs mais qui succomberont à un gameplay et à un concept assez extraterrestre. Mais, pour ma part, je me suis bien amusé !

Points positifs

  • Un nouveau concept
  • De bonnes idées

Points négatifs

  • Une réalisation horrible
  • Un jeu extraterrestre, il faudra s'accrocher !

Commentaires