Test : Serious Sam : Next Encounter

Serious Sam : Next Encounter - PS2

Genre : FPS timbré

Date de sortie : Avril 2004

Genre
FPS timbré
Date de sortie
Avril 2004 - France
Développé par
Climax UK
Edité par
Gathering Of Developers
Disponible sur
Gamecube, PS2

Qui ne connaît pas Serious Sam ? Mais si, rappelez-vous, c'est lui-même qui réduisait à l'état de poussière tout ce qu'il rencontrait, y compris les innocents. Après avoir décroché le statut de jeu mythique sur PC, le voilà qui vient sur PS2 et NGC pour assouvir la folie meurtrière de quelques joueurs a la frontière de l'irrémédiable démence. Mais, si ça peut vous rassurer, tout le monde a plus ou moins apprécié Serious Sam, même mon père, neurochirurgien, c'est pour vous dire…Voyons si le portage a été fait en bonne et due forme.

C'est sous le nom de Next Encounter que Sam et son humour déjanté refont surface alors que tout le monde attendait Halo 2, Doom 3 ou Half-Life 3 pour satisfaire leur envie de frénésie destructrice. Certains doivent se demander quel est le principe de ce jeu qui a tant marqué sur PC. Il est simple : tuer le plus d'ennemis, si possible de manière bourrine, aidé par un arsenal digne de ce cher gouverneur d'origine autrichien dont le nom m'a échappé. Le tout est accompagné par un humour bizarre, très proche du second degré. Seulement, si la recette fait mouche sur PC, un parasite s'est incrusté sur NGC et PS2 pour rendre le jeu moyen, indigne de son grand frère. Quand on voit l'original, on ne peut que s'en mordre les doigts.

Premier facteur qui fache : le rendu graphique

Oula, mais c'est pas possible. Des développeurs peu connus mais néanmoins brillants ne peuvent nous pondre un tel jeu. Climax devra veiller à être plus tempéré à l'avenir (pose blague du test) parce que, pour faire ce qu'ils ont fait, il faut avoir, au mieux, un niveau de plombier (c'est pour la comparaison, je respecte évidemment les plombiers). Les graphismes sont d'une navrante pauvreté et sont apparemment directement nés de la PSOne : c'est clairement le même niveau graphique. Les couleurs collent cependant à l'ambiance, déantée, mais il aurait été pertinent de proposer des niveaux enrichis, avec plus de détails, plus de fun en fait ! Enfin, s'ils ont attaché si peu d'importance aux graphismes, c'est peut-être parce qu'ils avaient d'autres sources d'intérêt, comme le fun.

Amusant mais trop rébarbatif

Le problème avec les jeux bourrins, c'est que l'action, même si elle est omniprésente, est souvent répétitive. Je concède qu'il y en a qui aiment ça, mais question variété, c'est pas le mieux. Dans Serious Sam, un double problème se pose. En plus de la volonté de rendre le jeu bourrin (armes…), même si c'est la marque de fabrique de la série, les développeurs ont enlevé à ce principe tout son charme. Parce que, le vrai problème, ce sont les ennemis. Ils sont très peu, ce qui empêche de tester ses armes. On s'ennuie hélas un peu trop lorsqu'on se promène et que l'on rencontre, quelquefois, par-ci par-là, des méchants sans un vraie attaque massive de leur part.
Un nouveauté accompagne la sortie du jeu : la possibilité de conduire un 4x4 américain, le célèbre Humvee. Grâce à lui, on peut envoyer des missiles pour faire un joli carton. Mais la pauvreté des lieux empêche une belle destruction comme on aurait souhaité.

Une gameplay novateur, mais sans plus

Le problème avec SS, c'est son manque de punch : on s'ennuie, on ne sait trop que faire. De plus, les ennemis, en plus d'être peu nombreux, sont peu résistants. De ce fait, on se tourne du côté où ils apparaissent, et là, il suffit d'appuyer sur le bouton de tir pour les éradiquer. La nouveauté sympa du titre reflète dans la possibilité de réalisation de combo. Lors d'un bon vieux massacre, une option entre en jeu ; son nom : folie meurtrière qui, dès qu'elle est activée, dote Sam de pouvoirs plus élargis : plus rapide, plus fort, plus bourrin ! Malgré tout, ce mode a la fâcheuse tendance à s'activer lorsque tous les ennemis sont au tapis. Dire qu'on ne peut même pas en profiter en toute quiétude. C'est dommage de constater que SS a des capacités, mais n'a su les exploiter. Selon mon humble avis, plus d'intensité aurait soutenu l'action, et aurait propulsé SS au rang de hit, successeur de TimeSplitters 2 et autres.

Petite remarque : Malgré tous les défauts énumérés, SS possède une durée de vie plutôt convenable. La campagne solo est correcte, tandis que le multijoueurs vous initie à des missions en coopération voire à des joutes en ligne. Il est important de noter que les modes conservent naturellement les options, et donc les défauts, du jeu un joueur.

Article rédigé par n0nam , le

Que dire ? Serious Sam : Next Encounter déçoit. Je pensais, comme bon nombre d'entre vous, que ce jeu allait être un bijou d'humour et de bourrinage, mais, en lieu et place de nos souhaits passés, on se trouve avec un jeu moyen. La durée de vie est certes convenable, mais on s'ennuie souvent dans les niveaux, et les graphismes sont indignes de ces consoles nouvelle génération. Il me laisse une impression mitigée, comme il le fera avec vous, si vous décidez de l'acquérir ce qui, en soi, ne serait pas une faute. Car, à défaut d'être très bon, il jouit d'un avantage qui ferait pâlir tout le monde : un prix réduit. C'est à prendre ou à laisser (oups, je deviens comme Arthur, sapristi).

Points positifs

  • Durée de vie
  • Humour.. parfois

Points négatifs

  • Très laid graphiquement
  • Pas très jouable
  • Intérêt mitigé

Commentaires