Test : Toca Race Driver

Toca Race Driver - PS2

Genre : Course de voitures

Date de sortie : Septembre 2002

Genre
Course de voitures
Date de sortie
Septembre 2002 - France
Développé par
Codemasters
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Après trois épisodes ayant plus ou moins marqué les esprits, voilà le quatrième volet d'une des séries cultes de Codemasters, j'ai nommé TOCA !

 
 
Après un premier volet qui n'était pas trop le top mais qui fut révolutionnaire en son temps, Toca 2 apparut et il fit le plus grand nombre de fan ! Toca 3 sortit un peu plus tard uniquement sur Playstation. Cet épisode n'a pas trop fait parler de lui mais demeurait néanmoins un excellent jeu ! C'est ainsi que Codemasters se devait de faire un tout nouveau Toca avec une technique plus évoluée et disponible sur plusieurs plate-formes : PS2, PC, Xbox. Il est important de noter que la version PS2 est la première à sortir sur le commerce.
 

Un excellent scénario

La grosse nouveauté de TOCA Race Driver par rapport aux autres jeux de course est la présence d'un scénario très travaillé et qui est le moteur même du jeu.
Vous êtes dans la peau de Ryan McKane (comme les frites McCain ?) un pilote automobile de grand tourisme qui 10 ans plus tôt a vu son père périr lors d'un accident en pleine course. Dès lors, il s'est juré de reprendre la ligné des McKane et de se faire un nom...
Bien entendu le scénario est disponible qu'en mode carrière et on aura l'occasion d'en reparler dans un autre paragraphe...
 

Une pléthore de véhicules

On dénombrera 42 véhicules tout aussi bien modélisés les uns des autres comme la Mitsubishi Lancer, la Toyota Supra, l'Audi TT, l'Alfa Roméo 146, la Subaru Impreza ou encore la Peugeot 406 toutes avec des moteurs de 2L gonflés à bloc, pour un puissance hors du commun. Les voitures ayant toutes des caractéristiques différentes comme la vitesse de pointe ou l'accélération de 0 à 100 km/h, cela donnera encore plus de réalisme à la simulation...
 

Le réalisme des accidents

Pour cela, l'équipe de Codemasters a créé un programme de crash exceptionnellement pour ce jeu... bon ne vous attendez pas à un truc extraordinaire quand même... certes les crashs sont plutôt réalistes, mais ceci étant, aucun jeu ne pourra un jour être comme dans la réalité, ce qui est normal, imaginez dans la réalité, si vous vous prenez un mur à 200 km/h, c'est impossible de repartir, or dans n'importe quel jeu y compris Toca, vous repartirez comme si ne rien était, avec quand même de nombreux dommage comme la transmission qui répond plus ou carrément plus de roue à l'avant... (ND Tomate : Il y a des jeux où les accidents sont complètement gérés comme dans F1 2002 : si tu prends un mur, tu ne pourras plus repartir... Dans le cas de TOCA, c'est parce que le jeu est orienté arcade.).
Bon, la déformation des véhicules est quand même impressionnante... on peut perdre les pare-chocs avant et arrière, exploser les vitres, perdre un pneu ou carrément une roue, arracher les portières, etc.
Ce n'est pas tout de parler des voitures, mais il faudrait savoir sur quoi on roule au moins... alors, nous avons donc 38 circuits internationaux et officiels comme le Magny Cours, Monza, Mexico, Silverstone...
 

Mode course simple

Le mode course simple,est le mode où vous pourrez vous entraîner, ou simplement faire de simples courses sans objectif précis... vous pourrez aussi réaliser des courses en multijoueur en écran splitté de 2 à 4 joueurs simultanément. Ce mode-là est classé par catégorie comme le DTM, Freestyle, etc. (comme dans Gran Turismo). Pour chaque catégorie, vous n'aurez le choix qu'entre certaines voitures, sans compter que certaines sont cachées... La seule solution de les gagner est de faire le mode carrière.
 

Le mode carrière

Le mode carrière est le plus intéressant du jeu... donc comme n'importe quelles personnes débutantes dans cette profession, vous, alias Ryan McKane, devrez commencer au bas de l'échelle et vous vous ferez une réputation au fil des victoires. Vous aurez donc à votre disposition une boite d'email (ne vous inquiétez pas, ce n'est que du virtuel, vous ne devez pas payer de communication téléphonique -ND Tomate : rofl, y'a pas encore Internet sur nos PS2 européennes). Par email, vous pourrez recevoir des offres d'emploi dans des écuries ou des défis que des concurrents vous donneront. Si vous gagnez ces défis, vous gagnerez la voiture de votre concurrent et elle sera ainsi disponible en mode Course simple.
Donc pour en revenir aux offres d'emplois, vous recevrez des emails de certaines écuries, à vous de les accepter ou de les refuser. Si vous acceptez vous devrez faire un tour d'essai où vous devrez faire le meilleur temps possible, et si c'est le cas, vous serez embauché et vous devrez courir sur des circuits en compagnie de 13 autres voitures... Votre but précis étant de gagner les 13 championnats internationaux et ainsi devenir le Champion du monde ! Mais ne croyez pas que la tâche sera facile, l'IA de vos adversaires est très élevée et ils n'hésiteront pas à vous faire sortir de la route. Au fil des courses, vous vous ferez une réputation auprès des écuries concurrentes... et si votre profil est positif, les demandes d'embauches se feront nombreuses...
Ainsi au fur et à mesure que vous évoluerez dans la compétitions, vous gagnerez de l'argent ; ne me demandez pas à quoi il servira, je suis incapable de vous le dire. Pour le fun probablement et surtout pour frimer auprès des potes (ouais, chui millardaire virtuel à Toca !)
Ce qui est regrettable dans ce nouveau volet, c'est la suppression des qualifications sur un ou deux tours juste avant la course, pourtant précédente dans les anciens volets. Ainsi, votre position en début de course sera aléatoire ! Dommage...

Et pour clore ce long paragraphe, j'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer. Dans la preview de TOCA, je vous avais affirmé que l'on pourrait modifier ses voitures en changeant plein de pièce à la Gran Turismo, ben finalement, ce n'est pas possible, ce n'était que le fruit de rumeurs qui couraient un peu partout sur le net. Excusez-moi pour ces faux espoirs...
 

Les sons

Le bruit des moteurs des voitures est d'après le communiqué de presse des enregistrements réalisés sur de véritables voitures de course, ce qui vous plongera encore plus dans l'univers du jeu. Mais ce n'est pas tout, les voix des chefs d'écuries ont été rajoutées, on se croit vraiment dans la réalité, il vous félicite, vous encourage pour la victoire, vous prévient d'un accident surgissant devant vous à quelques mètres pour pouvoir éviter l'obstacle... et ceci ne vous donne pas l'impression que les voix se répètent comme dans certains jeux, bien au contraire, elles sont très diverses...
Pour ceux qui aiment la musique en jouant, Codemasters y a intégré des morceaux des Loggy and the Stooges, Lynyrd Skynrd, All Green etc.
 

Le gameplay

L'IA de vos adversaires est plutôt réaliste, ils peuvent soit vous pousser à faire une faute et vous vautrer dans le "bac à sable" ou alors ils peuvent eux aussi se louper un virage ou avoir un accident avec un autre véhicule dans lequel vous ne serez pas impliqué...
Côté maniabilité, deux possibilités s'offrent à vous : soit les boutons, soit les sticks analogiques, c'est vous qui choisissez... La maniabilité n'est pas évidente au tout début, mais après quelques tours de piste vous aurez votre voiture parfaitement en main et vous pourrez vous permettre quelques freins à main en sortie de virage ou encore des dépassements à la corde.
 

Question beauté ?

Les graphismes ne sont quant à eux, pas si époustouflant que ça... mais ils sont quand même plutôt beaux, les véhicules sont très bien modélisés et les effets de lumière sont plutôt bien faits... On constate quelques défauts, mais c'est très convenable... La version PC quant à elle est bien plus prometteuse à ce niveau-là.
 

Article rédigé par The Gremlin , le

TOCA Race Driver est un très bon jeu de course intégrant de bonnes idées, mais Codemasters a tendance à rendre sa série un peu trop arcade et grand public à mon goût... ce qui n'enlève rien au charme du jeu, malgré tout.

Points positifs

  • Des bagnoles bien modélisés, bien différentes les unes que les autres
  • Possibilité de tout casser

Points négatifs

  • Graphismes décevants
  • Trop arcade
  • Pas de qualifications

Commentaires