Preview : Sorcery

Sorcery - PS3

Genre : Third Person Baguette Magique

Date de sortie : 27 mai 2012

Genre
Third Person Baguette Magique
Date de sortie
27 mai 2012 - France
Développé par
Sony Computer Entertainment
Edité par
Sony Computer Entertainment
Disponible sur
Amstrad CPC, PS3, ZX Spectrum
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans
 Violence

Annoncé en même temps que le Playstation Move à l'E3 2010, Sorcery s'était fait plutôt discret depuis. A tel point qu'après plus d'un an sans nouvelle de lui, on se demandait s'il n'avait pas été un petit peu abandonné. Et puis il y a 6 mois, re-nouvelles, re-images, et puis BIM !Carrément aujourd'hui, vraie version preview dis-donc.

 
 
Dans Sorcery, vous incarnez un gentil garçon un peu niais du nom de Finn, s'avérant être apprenti magicien. Non content d'avoir à moitié détruit le laboratoire de son maître en s'essayant à la magie tout seul, il se laisse convaincre par Erline d'aller explorer un petit peu le monde des morts en l'absence d'autorité à la maison. Idée stupide pour plusieurs raisons, la première étant que le monde des morts n'est pas fait pour les apprentis, la seconde qu'elle lui a été soufflée par une chatte blanche. Notez bien que ce n'est pas le sexe ou la couleur de l'animal qui importent ici mais bien le fait de se laisser guider par un chat. Si je ne sais pas quoi faire, je vais pas regarder mon chien en me disant qu'il aura certainement une meilleure idée que moi. Sinon où va le monde ?! Bref, Ce qui devait arriver arriva, Finn s'enfonça un peu trop profondément dans le monde des morts et commis une boulette. Sans rentrer dans les détails du scénario, cette boulette lui vaut d'avoir la Reine des Cauchemars aux fesses, et j'aime autant vous dire que c'est quelqu'un que vous n'avez pas envie d'avoir comme ennemie.
 

Aussi doué que le Merlin de Kaamelott

Pas forcément sublime à regarder, Sorcery s'avère en revanche assez bien foutu dans le choix de ses contrôles. Celui-ci se joue avec le navigation controler dans une main et le motion controler dans l'autre. Vous dirigez donc votre personnage d'un côté, et de l'autre manipulez la baguette magique. Pour sortir du sempiternel railshooter, les développeurs ont eu la bonne idée de faire un gameplay plutôt libre dans les phases d'exploration (mais dont la caméra peut se repositionner derrière le personnage si l'on appuie sur un bouton), mais pas que. En effet, lors des phases de combats, Finn est en quelque sorte aimanté vers ses adversaires de telle sorte à ce que vous puissiez "strafer", c'est à dire vous déplacer de manière latérale, parfaitement automatiquement. La maniabilité connait parfois quelques couacs, mais dans l'ensemble, le tout est vraiment agréable à jouer. Finn peut faire des roulades pour éviter les projectiles ennemis ou matérialiser un bouclier pour se protéger. Ce dernier a aussi la capacité de donner des coups d'épaule très puissants pour envoyer les ennemis valdinguer ou faire s'effonder des passages secrets. La baguette magique, donc le Playstation Move, répond aussi au poil. Viser les ennemis à la manière d'Harry Potter a quelque chose de vraiment jouissif, surtout bien sûr lorsque vos sorts évoluent à mesure que vous progressez. Il faut parfois quelque peu exagérer la visée pour bien toucher ses ennemis, par exemple viser bien haut pour un ennemi assez peu sur-élevé, mais une fois saisi les mécanismes, c'est relativement simple.
 

Et 1 point pour Griffondor !

Autre détail rigolo dans le gameplay, la possibilité de faire adopter à vos sorts une direction qui n'est pas nécessairement toute droite. C'est dire qu'en donnant la forme d'un arc de cercle à vos tirs, vous pourrez dévier celui-ci et le faire toucher un personnage qui est planqué derrière un rocher par exemple, et ce sans avoir à sortir de votre cachette. Autre détail sympathique, l'utilisation des décors. S'il est plutôt anecdotique de devoir bouger de grosses pierres d'un geste de la main, il est déjà plus sympathique de faire passer ses sorts par le foyer d'un feu pour les rendre plus puissants. Les éléments semblent avoir une place importante puisqu'utiliser le feu des décors permet de détruire plus facilement un personnage de glace, etc. On se doute que par la suite, d'autres éléments seront débloquables bien évidemment. Votre héros possède aussi des capacités d'alchimie. Lors de sa progression, celui-ci ouvre des coffres (toujours d'une geste de la baguette), ramasse des items, etc. Ils permettent à terme de se fabriquer des potions, par exemple de courage (offrant l'occasion de lancer un sort surpuissant durant un temps limité) ou encore de vie puisque votre santé ne se remet pas à flot automatiquement après quelques secondes de repos. Vous apprendez donc à manipuler la marmite pour mélanger les ingédients, secouer tout cela, etc. Cette feature s'avérera peut-être ludique pour les plus petits mais risque toutefois de vite lasser les plus grands.

 

Article rédigé par JoKeR , le

Sorcery sortira le mois prochain et de ce que nous en avons vu, il s'avère très sympathique. Il a éventuellement le potentiel de convaincre quelques gamers en quête de raffraîchissment mais cible en priorité le jeune public, qui appréciera très probablement d'enfin pouvoir vivre une véritable aventure au Playstation Move.

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires