Test : Deadpool : The Game

Deadpool : The Game - PS3

Genre : Beat Them All

Date de sortie : 28 juin 2013

Deadpool, c'est très probablement le héros le plus déjanté de l'univers Marvel. Adapté par de sacrés enfoirés de manière parfaitement insultante au cinéma dans « X-Men Origins : Wolverine » (et donc dans le jeu qui en a découlé), il semble qu'Activision ait enfin découvert son véritable potentiel, jusqu'à lui offrir son propre titre. Avec succès ?

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Connaissez-vous seulement Deadpool ? De son vrai nom Wade Wilson, c'est probablement le héros le plus hallucinant de l'univers Marvel. C'est un mercenaire masqué (et tant mieux puisque physiquement, il tient plus de Niki Lauda que de Tom Cruise) surpuissant et sans morale. Doté d'un pouvoir d'auto-guérison, tel Wolverine, il peut aussi se téléporter grâce à un joujou qu'il a dérobé et excelle dans le maniement des sabres, saïs, uzis 9mm, shotgun, sa principale caractéristique est d'être absolument taré. Outre son manque évident de morale, il est mentalement assez instable. Psychopathe à tendance mégalo, psychotique même, sociopathe, paranoïaque, schyzophrène... il représente fièrement la majorité des maladies à trouble mental répertoriées par l'Organisation Mondiale de la Santé jusqu'à aujourd'hui. Mais ce cocktail détonant dote aussi Wade d'un humour désopilant et d'un sens de la répartie cinglant.
 

Deadpool sur un mur, qui picore du pain dur

Et puis Deadpool, c'est aussi un personnage qui a une capacité unique puisqu'il est le seul héros à avoir conscience d'être dans une bande-dessinée. Lorsque les X-Men au cours d'une aventure lui demandent s'il sait où il est, il répond « bah, page 37 ». Sur la galette, ça ne loupe pas, Deadpool a parfaitement conscience d'être la star de son propre jeu vidéo. Il s'adresse au joueur directement derrière son écran, prend à témoin High Moon Studios (les développeurs) en permanence...On découvre d'ailleurs chez ceux-ci, habituellement cantonnés aux adaptations vidéoludiques de licences cinés, une certaine capacité à l'auto-dérision assez agréable. Ils critiquent souvent les lieux communs des gameplays en général, tout en s'y engouffrant allègrement. Un petit peu comme s'ils tentaient de vous dire « Ok, on fait pas dans l'original avec Deadpool : The Video Game , mais au moins nous on le sait ! »
 

Night of the Living Deadpool

Si du coup la narration, assurée par les voix dans la tête de Wade (schyzo, on vous le rappelle) est on ne peut plus originale, il se passe l'inverse en termes de gameplay hélas. Deadpool est doté d'armes blanches (Sabres, Saï, maillets) et d'armes à feu (flingues, shotgun, mitraillettes et blaster). Le système de combat est à base de combos classiques et les esquives sont ici assurées par la téléportation. On regrette cependant que celle-ci ne soit qu'esthétique, comprenez que le héros aurait pu faire une galipette comme dans Gears of War, cela aurait eu le même effet. Impossible ainsi de se téléporter à travers un simple petit muret ou de couper une distance ridicule que la capacité aurait dû couvrir. Dommage, cela aurait amené une certaine fraîcheur dans un gameplay qui ne parvient jamais vraiment à décoller. Même si il y a pas mal de coups au final, les ennemis (plus stupides les uns que les autres) se renouvellent relativement peu et les niveaux sont communs, vus et revus. De plus, si le héros bénéficie d'une modélisation impressionnante, avec son costume qui se déchire lorsqu'il se blesse, etc, il y a quelques défauts techniques un petit peu agaçants, comme les chutes de framerate pendant les scènes d'action un peu violentes.
 

Article rédigé par JoKeR , le

Merde, c'est marrant quand même. Le jeu est répétitif, accuse de sérieuses chutes de framerates, son gameplay est classique, mais le personnage nous arrache tellement souvent des sourires qu'on finit par se prendre d'affection pour le mercenaire taré. Du coup, même s'il est difficile de conseiller Deadpool au prix fort, comme ça là tout de suite, dites vous que si vous aimez le héros déjanté de Marvel, le titre vous en offrira une bonne tranche. Vraiment fun.

Points positifs

  • La voix off
  • Les blagues potaches
  • Sanglant
  • Sympathique défouloir
  • Les références rigolotes à l'univers Marvel
  • Un bel hommage au personnage qui rattraperait presque l'insulte de X-Men Origins

Points négatifs

  • Traductions souvent approximatives et parfois foireuses
  • Répétitif
  • Linéaire
  • Caméra parfois capricieuse
  • Fausse téléportation
  • Les chutes de framerate

A propos de l'auteur

JoKeR

JoKeR

35 ans | Rédac' Chef / Touriste.

Passez votre chemin, ce mec est un con. Avis de merde, méconnaissance générale du sujet et pleins pouvoirs sur le site, ce mec est un imposteur. Regardez, je me suis emparé de son compte pour écrire sa bio et à mon avis il ne s'en apercevra jamais ce naze.

Contacter

Commentaires