Preview : Saint Seiya : Brave Soldiers

Saint Seiya : Brave Soldiers - PS3

Genre : Baston

Date de sortie : 22 novembre 2013

Alors que de superbes jeux basés sur l’univers de Dragon Ball Z, One Piece et autres Naruto sortent régulièrement sur console, Saint Seiya, lui, reste le vilain petit canard qui a du mal à s’imposer. Apres un épisode meilleur que la moyenne sorti en mars 2012, Namco Bandai nous propose un nouvel opus que l’on espère encore meilleur.

 
 
Décidément, Saint Seiya a le vent en poupe en ce moment. Après avoir eu une multitude d'expériences ratées dans le jeu vidéo (souvenez-vous de l’épisode NES qui était dans le fond un bon épisode malheureusement injouable dans nos contrées à cause d’une traduction médiocre), l’année dernière nous avions eu droit à un épisode pas trop mauvais sous forme de Muso qui retrace l’histoire du Sanctuaire et dont le point fort était les combats contre les boss. Ça tombe bien car cette fois les développeurs ont décidé de ne garder que cet aspect pour poursuivre les aventures de nos héros contre Poséidon et Hadès.
 

Seins c’est yeah !

Ce n’est pas moins de 50 protagonistes tirés de la série qui seront jouables ! Autant vous dire que les fans ne vont plus savoir où donner de la tête entre les chevaliers d’or, de bronze ou même les sbires de Poséidon. Bien entendu, ils ne seront pas tous disponibles dès le départ et il vous faudra les débloquer au fur et à mesure de votre avancée. Il sera apparemment possible de changer leur armure, on peut donc imaginer Seiya porter l’armure d’or du Sagittaire comme c’est le cas dans le manga, ou peut être même être libre de faire nos propres (pegasasu) fantaisies. Il nous a d’ailleurs été impossible de tester le mode histoire car seul le mode Versus était disponible, on ne peut donc pas affirmer que l’aspect RPG “je fais évoluer mon héros préféré" sera toujours de la partie, ni si les challenges seront toujours présents.
 

Des graphismes à la truelle

Cet épisode ne semble pas avoir évolué d’un pet par rapport à l’opus précédent. Il y a toujours un soin apporté aux héros, mais il n’en reste pas moins dépassé par rapport aux possibilités actuelles comme on peut le voir sur le récent Jojo’s Bizarre Adventure All Star Battle qui a quand même beaucoup plus de gueule. Les décors sont quant à eux vides et laids, ce qui est dommage car la licence a suffisamment de contenu pour que les développeurs puissent faire des arènes qui en jettent.
C’est un choix d’autant plus critiquable que le jeu se passera essentiellement dans des arènes. Adieu les passages mornes et lents à la Muso et bienvenue à ce qui avait fait le point fort de l’opus précédent, les combats de boss, ce qui en définitive fait de ce Saint Seiya un jeu de combat un peu plus conventionnel.
 

Un combat d’hommes

Les commandes suivent logiquement cette évolution et se retrouvent plus adaptées à la configuration 1 Vs 1 . Adieu les coups dévastateurs qui sont là pour terrasser mille sbires d’un coup et bonjours les tatanes à coup de Cosmos et de 7e sens. On a donc le droit à des coups de base servant à faire les combos ainsi qu'à des combinaisons de touches pour faire des coups plus puissants à base de cosmos. En plus de la barre de vie, il y a donc une barre de cosmos que l’on peut remplir à l’instar de Dragon Ball Z et de son Ki. Une fois cette jauge au maximum, il est possible de sortir des attaques Big Bang qui seront l’occasion d’observer des Cut Scenes représentant les Super Attaques caractéristiques de nos héros.
Malheureusement, bien que sur le papier tout cela semble alléchant, dans la réalité l’ensemble était bien mou. Les coups sortent lentement et ne font que très peu de dégâts rendant les combats horriblement longs. Cela ne serait pas un problème si les échanges étaient dynamiques et diversifiés mais la palette de coups était finalement assez faible et la lassitude se fit vite sentir. Attention cependant, nous n'avons pu essayer le jeu que quelques minutes et nous avons passé beaucoup de temps à chercher les commandes, peut-être qu’avec de la maîtrise le jeu trouvera son rythme de croisière et deviendra plus prenant.
 

Article rédigé par Wildchoc , le

Nous avons affaire ici à un Saint Seiya qui promet un énorme contenu tant sur le nombre de personnages jouables que sur les arcs narratifs abordés. Ce jeu risque de devenir un indispensable pour les fans de la série. On espère cependant de tout notre cœur qu'il évitera le piège de l'auto-suffisance et que les développeurs peaufineront le gameplay (à défauts des graphismes) pour rendre le tout plus dynamique et équilibré.

A propos de l'auteur

Wildchoc

Wildchoc

32 ans | Tanuki lubrique

Le wildchoc sauvage est un petit animal farouche au poil soyeux. Passionné de jeux vidéo il ne sort que très peu souvent pour subvenir à ses besoins naturels tels que se nourrir et se reproduire. Il est cependant facile d'en capturer un en faisant résonner à l'extérieur de sa tanière une douce musique Chip tune. Pourquoi en attraper un ? Ils font en général de très bon coussins.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires