Preview : Sengoku Basara 4

Genre : Beat'em all

Genre
Beat'em all
Date de sortie
3ème trimestre 2013 - Japon
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PS3
Modes de distribution
Boutique

Il y a quelques mois, Capcom annonçait le développement sur PS3 d’un 4e épisode de son Musou-like blindé de beaux gosses stéréotypés qui font hurler les nanas japonaises. Car au Japon, on rigole pas avec Basara : adaptations en anime, en manga, en comédie musicale (si si…)… La licence a pris énormément de poids en relativement peu de temps. Seul bémol avec ce nouvel opus : il a vraiment une sale gueule.

 
 
Fan de la série malgré ses défauts, c’est non sans plaisir que je me suis attardé sur la démo proposée sur le salon. Plusieurs personnages étaient disponibles, parmi lesquels les emblématiques Sanada Yukimura et Date Masamune, ainsi que des nouveaux venus tels que Shima Sakon, que j’ai décidé de tester. Et là, c’est le drame : les premières images le montraient clairement, mais le jeu ne présente aucune amélioration graphique par rapport au 3, qui avait été pensé pour tourner sur Wii et utilisait une version « Lite » du MT Framework, le moteur propriétaire de Capcom employé sur bon nombre de titres cette génération. Textures atroces, modèles de personnages que ne renierait pas une PS2 au meilleur de sa forme et level-design terriblement angulaire et limité : pas de doute, je suis devant Sengoku Basara 3, sur Wii. Ah non en fait.
 

A deux c'est mieux (ou pas)

Passé le choc graphique, je commence une mission d’attaque sur le château de Takeda Shingen, notre vénéré « Oyakata-sama ». Qui dit Shingen, dit forcément Sanada Yukimura et Sarutobi Sasuke en sous-boss, j’étais donc en terrain connu. L’une des nouveautés de cet épisode qui saute immédiatement aux yeux reste cependant l’ajout d’un partenaire qui nous aide en toutes circonstances dans les missions. Dans ma démo, le partenaire était Ishida Mitsunari. Le partenaire nous suit mais n’attaque pas de lui-même, il faut en fait lui indiquer une cible avec L2, qu’il ira attaquer en finissant avec un launch, pour permettre au joueur de continuer le combo. Bien qu’intéressant sur le papier, cette possibilité semble assez peu utile dans le feu de l’action au vu du risque d’interruption du sacro-saint combo qu’elle entraîne. Le partenaire permet également de réaliser une super attaque nommée sobrement « Giga Basara » (sic), qui atomise littéralement la zone alentour, anéantissant au passage à coup sûr les sous-fifres et infligeant même des dégâts très lourds aux boss. A utiliser plutôt en cas d’urgence !
 

Article rédigé par Jubern , le

Les Sengoku Basara ont la très fâcheuse habitude de bénéficier, quelques mois après leur sortie, d’une version améliorée, bien que généralement amputée de l’histoire principale. Devant le peu d’efforts déployés par Capcom sur cette suite facile, il me semble difficile de recommander cette première mouture de Sengoku Basara 4 à qui que ce soit d’autre que les grands fans de la série. Le jeu ne semble pas mauvais en soi, mais en la jouant incroyablement safe comme ici il risque de commencer à ennuyer sévèrement les fans de la première heure, qui attendent peut-être un peu plus de nouveautés.

Commentaires