Preview : Dead Island 2

Dead Island 2 - PS4

Genre : Déglingage de zombies

Date de sortie : En 2016

Genre
Déglingage de zombies
Date de sortie
En 2016 - France
Développé par
Yager Development
Edité par
Deep Silver
Disponible sur
PC, PS4, Xbox One
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans

Officiellement annoncé et dévoilé durant la conférence de Sony à l'aide d'un trailer pré-calculé bourré d'humour et drôlement bien réalisé, la suite de Dead Island se profile tranquillement mais sûrement.

 
 
Au cours d'une présentation privée du jeu, nous avons pu récolter quelques informations intéressantes qui devraient vous donner une petite idée de "ce qui vous attend au paradis de l'apocalypse", tels sont les mots employés par les développeurs pour décrire l'esprit et l'atmosphère de ce nouvel opus.
 

Passage de main réussi

Première surprise, le jeu est pris en charge par Yager, le talentueux studio à qui nous devons l'excellent Spec Ops : The Line, l'équipe originelle de Deep Silver étant actuellement rivée sur Dying Light. Difficile d'ailleurs d'ignorer le parallèle entre les deux projets, même si nous nous doutons bien que leurs identités respectives se distingueront au fil du temps. Si Dying Light recherche une ambiance anxiogène au sein d'un contexte relativement sérieux et sombre, Dead Island 2 prend directement le contre-pas et recherche avant tout le côté fun, décalé et exotique du genre. Au diable les îles du pacifique, bonjour Californie ! En effet, cette suite s'ancre dans notre réalité et se pose en tant que reproduction plus ou moins fidèle : Venice Beach & co s'offrent à nous, plus belles et colorées que jamais.

Sans forcément chercher à révolutionner le concept du premier volet, le titre de Yager entend bien faire bouger les choses et affiner une formule déjà véritablement efficace. Ainsi, 4 nouvelles classes seront proposées aux joueurs : le Hunter, le Berserker, le Speeder et le Bishop; chacune dotée de capacités inédites que l'on nous promet bien plus marquées qu'auparavant, des armes aux compétences, en passant par des power-ups bien distincts. De quoi renforcer l'aspect coopératif toujours aussi cher à la franchise. Au-delà de nos quatre protagonistes, des PNJ plus ou moins récurrent feront leur apparition et devraient contribuer à rendre le gameplay encore plus dynamique. C'est notamment le cas de Max et son chat, Rick, qui est d'ailleurs pour la petite anecdote le premier chat à être motion-capturé pour un jeu vidéo. Nul doute que ces deux gugus auront un rôle prédominant, au volant de leur van blindé, mais nous n'en savons point davantage pour le moment. Le multijoueurs n'est pas en reste, et autorisera des parties jusqu'à 8 participants, avec un aspect social poussé et qui vous permettra de partager de bons moments de défouraillage entre potes.
 

Apocalypse paradisiaque... ou presque

Au cœur de cette nouvelle expérience, les zombies bien entendu. Un nouveau système a été mis en place par le studio afin de faire en sorte que chaque zombie soit tout simplement unique, aussi bien dans son comportement que dans son apparence. Un point intéressant qui devrait aider à renouveler et préserver le fun inhérent à tout bon démembrement digne de ce nom, et à ce sujet, la localisation des dégâts sera améliorée, permettant ce que l'on nous présente comme du "démembrement stratégique". Comprenez par là qu'un zombie sans jambes sera toujours moins mobile que ses compères. Cela va de soi, vous aurez accès à un panel impressionnant d'outils tranchants et autres joyeusetés en tous genres afin de charcuter vos ennemis. La customisation et le crafting des armes se veut plus poussé, et selon les actions contextuelles opérées, en attaquant un ennemi de dos par exemple, les effets engendrés seront différents. Il est par ailleurs désormais possible de s'équiper d'une arme dans chaque main, de quoi varier les plaisirs...

Le décor n'est pas en reste et s'avère bien plus dynamique et interactif que ne l'était l'île du premier opus. Arracher un tuyau dépassant d'un mur et l'utiliser comme massue, tirer sur le lustre d'un hôtel et le voir écraser de la chair décomposée en contrebas, enflammer un groupe de zombies et voir le feu se répandre jusqu'à faire exploser une voiture environnante, etc. Mieux encore, les sons environnementaux ou produits par vos actions seront susceptibles d'attirer les rôdeurs. Autant d'actions possibles qui feront de cette Californie morte-vivante un bac à sable jubilatoire, à n'en pas douter. D'autant plus que les marcheurs ne seront pas la seule menace à guetter, étant donné que des raiders pourront vous attaquer à tout moment afin de vous dépouiller de vos ressources.
 

Sur une route prometteuse et ensoleillée

La présentation était issue d'un prototype alpha, daté d'un an déjà, et donc pas franchement impressionnant sur le plan visuel. Heureusement, un aperçu vidéo final nous a hautement rassuré quant à l'avancement du projet, et le jeu paraît d'ailleurs fort joli, Unreal Engine 4 oblige. Après tout, sa sortie n'est pas prévue avant le printemps 2015, mais le jeu devrait néanmoins être jouable à la PAX et à la Gamescom plus tard cette année.
 

Article rédigé par Wanda , le

D'ici là, nul doute que nous en apprendrons davantage sur cette suite qui semble bien partie pour surpasser son prédécesseur à tous les niveaux...

Commentaires