Test : Crisis Core : Final Fantasy VII

Crisis Core : Final Fantasy VII - PSP

Genre : RPG/Aventure

Date de sortie : 20 juin 2008

Genre
RPG/Aventure
Date de sortie
20 juin 2008 - France
Développé par
Square Enix
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PSP
Parfois appelé
FF VII, FF 7
Site officiel
Site officiel

Une décennie après la sortie de Final Fantasy 7, l’un des plus grands succès de Squaresoft et l’un des jeux les plus connus dans le monde du RPG, voici Final Fantasy 7 Crisis Core. Sorti sur la console portable de Sony, ce nouvel opus de la série des Final Fantasy nous propose de nous replonger dans l’univers de FF7 avec une histoire qui se déroule chronologiquement avant celle de FF7. Avis aux fans !

 
 
En nous proposant ce nouvel épisode, Square Enix avait la pression du côté des joueurs, dur dur de nous proposer un jeu à la hauteur d’un des RPG les plus connus chez le commun des mortels. Final Fantasy 7 Crisis Core a divisé les gens, personne n’arrivant à se mettre d’accord sur le fait qu’il soit un bon jeu ou non. A force de le comparer à FF7, on a réussi à lui trouver de nombreux défauts qui n’auraient pas pris autant d’ampleur s’il n’avait pas eu comme partie de son nom «Final Fantasy 7».
 

Se replonger dans l’univers de FF7 ravive de bons souvenirs

Dès le commencement du jeu, vous pourrez apprécier un décor familier, un lieu où l’histoire de Cloud et ses amis a également commencé, au moins, on sait que c’est du FF7 ! Rapidement, vous vous rendrez compte que l’histoire se déroule dans le passé et que grâce à cet opus, vous allez approfondir vos connaissances sur la Shinra et les Soldiers ainsi que celles sur Sephiroth. Vous pourrez faire tout cela en incarnant Zack, un jeune Soldier de la Shinra, dont le rêve de devenir un héro lui apporte des valeurs ainsi qu’un sens de l’humour bien présent. Tout comme le Final Fantasy 7 d’origine, les joueurs s’attacheront vite aux différents personnages présents dans cet opus. Square Enix sait nous faire rêver et nous immerger totalement dans de belles histoires.
 

Parce que l’histoire ne fait pas tout

Une première impression vous sautera rapidement aux yeux : le monde est très petit et on s’y s’en très vite à l’étroit. La possibilité de se promener un peu partout, la liberté en somme, de Final Fantasy 7 n’a pas été gardée dans cet opus. Votre mission sera bien souvent d’aller taper du monstre dans des niveaux au design très linéaire et où la liberté est quasi inexistante. Pour nombre de fans, ce premier point est une réelle déception ! En dehors de l’histoire, vous constaterez que le jeu est répétitif. A la manière d’un Monster Hunter, vous allez faire une succession de missions qui vont vous faire évoluer petit à petit. Une fois bloqué dans les missions, vous n’aurez plus qu’à continuer l’histoire principale. Pour ceux qui aiment les Diablo-Like, ce procédé est plutôt bon, cependant, les fans purs et durs de Final Fantasy se sont vu être déçus par ce style de jeu et cette répétitivité.
 

Les combats ont bien changé

Parce qu’il faut apprendre à apprécier le changement et ne pas rester sur ses acquis, Square Enix a quelque peu innové sur le système de combat. Mélange entre temps réel et tour par tour, les combats se dérouleront directement dans la zone où vous vous trouvez. Vous pourrez alors donner une succession de coups, de magie ou encore vous protéger ou esquiver les attaques ennemies. Mais où sont passées les invocations et les super attaques me direz vous ? Autre nouveauté des combats, les invocations et les super attaques seront déclenchées totalement aléatoirement grâce à une sorte de bandit manchot où des chiffres et des visages tournent, en fonction du résultat vous pourrez avoir des bonus de caractéristiques pendant un certain temps ou alors déclencher une super attaque ou une invocation. Beaucoup de hasard dans cette dernière partie, mais comme qui dirait, ça plait ou ça ne plait pas, à vous de voir !
 

Techniquement ça vaut le détour ?

Les premières minutes de jeu donneront directement le ton, les cinématiques sont complètement réussies et sont magnifiques à regarder, elles nous plongent complètement dans le jeu. Les décors de la partie scénario sont eux aussi réussis. Cependant, en ce qui concerne le level-design des missions, on aura droit à beaucoup de linéarité et peu d’originalité dans ces niveaux. Musicalement, on se fait un plaisir de réentendre les musiques de Final Fantasy 7 réadaptées pour Crisis Core de façon très réussie. Au final, Square Enix a réussi à rassembler les côtés visuel et auditif afin qu’on soit totalement immergé dans le jeu, même si on est sur une console portable.
 

Article rédigé par Icary , le

Au final, Final Fantasy 7 : Crisis Core est un bon jeu qui souffre de quelques défauts ainsi que de son nom. Les fans seront certainement déçus s’ils restent fixés sur le gameplay de Final Fantasy 7. Avec de l’ouverture d’esprit, on pourra découvrir de très bonnes choses dans ce jeu et de nombreuses heures de jeux plaisantes.

Points positifs

  • Les graphismes
  • La bande son
  • Le durée de vie

Points négatifs

  • Le level design des missions
  • La durée de vie si vous ne faite pas toutes les missions

Commentaires