Preview : Silent Hill : Book of Memories

Silent Hill : Book of Memories - PSVita

Genre : Survival-Horror

Date de sortie : 02 novembre 2012

Genre
Survival-Horror
Date de sortie
02 novembre 2012 - France
16 octobre 2012 - USA
14 février 2013 - Japon
Développé par
Wayforward Technologies
Edité par
Konami
Disponible sur
PSVita
Modes de distribution
Boutique
PEGI
 Interdit aux moins de 16 ans
 Violence

Toi qui pense que Silent Hill 2 est un chef-d’œuvre, toi qui attends avec impatience un épisode de la série sur Vita pour flipper lors de tes pauses toilettes… Books of Memories, le nouvel opus de la série sur la portable de Sony, te fera effectivement flipper… mais pas comme prévu. Book of Memories n’est pas le messie tant attendu, plutôt l’antéchrist.

 
 
Silent Hill : Book of Memories n’est pas un survival-horror, loin de là. Il faut s'imaginer que oui, il y a bien le bestiaire des Silent Hill, il y a bien ce coté un peu crade dans les niveaux, mais c'est tout. Le jeu utilise une vue de haut de trois quarts, comme un certain Diablo. Coïncidence ? Je ne pense pas. Silent Hill devient donc un jeu d’action / aventure. La prise en main est simple, deux boutons : un pour chaque bras et l’arme qui lui est équipé. Et c’est parti pour un jeu de massacre. Les ennemis tombent comme des mouches, il y a des mini-boss, des armes à foison, des stats… tout y est ! Avec, par exemple, un pistolet dans la main droite et une batte dans la main gauche, vous fracasserez littéralement tout ce qui se trouve devant vous. Le design du niveau testé lors de ce TGS était toutefois très pauvre, alors était-ce voulu pour que l’on puisse se concentrer sur le gameplay... Espérons. Car pour un jeu orienté action, le fait de devoir chercher une clé toutes les 2 minutes pour ouvrir une porte lambda était franchement rébarbatif, un coup à lâcher la Vita au bout de la dixième porte en un quart d’heure.
 
 
Pas de frissons mais beaucoup d’action, tel est la promesse de ce Silent Hill. Chaque pièce contient plusieurs ennemis et, ceux-ci ayant un comportement diffèrent selon leur type, on change souvent d’arme pour varier les plaisirs. Il y a même des vendeurs d’items dans le donjon, des fois qu'on tombe en rade de munitions. Hélas, cela ne suffit pas, on est à des années lumières des références du genre, ce Silent Hill n'est ni un Diablo, ni un Story of Thor.
 

Article rédigé par Lancelot , le

On se dit qu'on pourrait peut-être prendre son pied avec l’histoire, mais celle-ci fait le choix d'une narration uniquement par texte… Quand on connaît les capacités de la Vita, on aurait aimé des cinématiques ou au moins de jolies cut scene avec le moteur du jeu... En vain. Le multijoueur n’as malheureusement pas pu être testé lors de ce TGS mais le salut de Book of Memories viendra peut-être de là, ce type de jeu s’y prêtant généralement bien. Il est a noter que l’on devrait pouvoir y jouer jusqu'à 4. Pour résumer, ce Silent Hill semble mal parti, en essayant une nouvelle piste de gameplay et en faisant complètement l’impasse sur l'ambiance, la licence semble avoir perdu son âme et même un Pyramid Head au détour d’un couloir ne pourra vous faire flipper dans ce Book of memories.

Commentaires