Test : SSX Blur

SSX Blur - Wii

Genre : Glisse

Date de sortie : 15 mars 2007

Genre
Glisse
Date de sortie
15 mars 2007 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
Wii
Parfois appelé
SSX Next
Site officiel
Site officiel

C'est notre ami NKB qui devait être déçu de voir le petit dernier de la série SSX non pas sortir sur une console next-gen, mais sur notre petite Wii. Disponible depuis le 15 Mars 2007, SSX Blur reprend les mêmes idées et principes que les précédents SSX. Sans ajouter énormément de nouveautés, l'épisode Blur apparaît plutôt comme un condensé de la série. Comme celui-ci sort sur la Wii que celle-ci offre une toute nouvelle façon de jouer on ne s'étendra pas sur le principe même du jeu, mais plutôt de ce qu'il permet de faire.

 
 
SSX Blur est un jeu de sport extrême d'hiver. Il va vous faire bouffer de la neige...

Salut ! Je suis Manu, mono à l'Alpe d'U. Je suis prof de la Montagne et des sports extrêmements extrêmes. Je vous propose un stage tout compris de planches des neiges et de skis métaboliques. Si tu souhaites dévaler les pentes à toute vitesse entre les sapins, si tu as envie de toucher du doigt le ciel radieux des sommets, si tu te sens xXx, c'est ici que ça se passe. Mais attention ! On ne veut pas de foufous ! Car si la Montagne est ton amie, elle peut aussi te tuer ! Mais non c'est ambiance à la cool pour ce jeu de EABig. Sur des musiques de Junkie XL orientés techno et toujours aussi bonnes, SSX Blur est un jeu frais, pas si compliqué et qui procure de très bonnes sensations de glisse. Les graphismes sont agréables. Les pistes sont très variées et leur revêtement aussi. Vous enchaînerez les petites sorties de pistes histoire de bien profiter de la poudreuse, alors que les couloirs verglacés feront crisser vos carres. Les corniches, les sapins, ils ont pensé à tout. Le rendu du Soleil vous fera avancer à contre-jour et le brouillard vous dévoilera la piste qu'a quelques mètres devant vous. Mise à part le mode carrière qui vous contraindra de progresser, vous pouvez très bien aborder le jeu plus simplement et profiter de descendre les pistes sans objectif concret. Si ce n'est de vous éclater ! Dans le menu configuration, vous trouverez même le moyen de faire disparaître le HUD qui est un peu encombrant, pour n'avoir à l'écran que la Montagne et vous. Un peu comme quand on attend le dernier pisteur pour rentrer à la station, on est seul, on est bien, on respire, c'est silencieux et tellement immense.
 

La Montagne ça vous gagne !

Après avoir créé rapidement votre profil, vous accédez au menu principal qui vous propose. Un didacticiel que je recommande particulièrement où vous apprendrez à maîtriser votre planche (ou vos skis). Un mode carrière ou mode solo sur lequel il vous faudra obtenir des résultats pour débloquer toutes les pistes, toutes les figures, en gros tous les bonus. Des courses de type boardercross sur différents spots, au halfpipe sur-dimensionnés en passant par le pur plaisir de descendre, il y en a pour tous les goûts question disciplines. S'ajoute à cela le choix entre une bonne paire de ski-freeride et un snowboard. La différence entre les deux ? Exactement la même qu'en réalité. L'impression de liberté est fidèle à la série, c'est-à-dire que vous descendrez les pistes quasiment comme il vous plaira. Celles-ci sont très larges et plusieurs chemins sont possibles. Cette sensation de liberté est principalement rendue par les nombreux raccords entre les pistes. Vous avez le choix entre 12 personnages avec leurs caractéristiques respectives qui évolueront au fur et à mesure que vous débloquerez du nouveau matériel ou autres bonus. Au début seulement 5 personnages sont accessibles, comme d'habitude vous accéderez aux autres sur le mode carrière. Vous pourrez également changer leurs aspects avec des fringues issus de la collection Hiver 2007 des déjantés de la glisse. Les personnages ont 4 caractéristiques, le Boost que vous cumulez en faisant des figures. La Vitesse, qui est la vitesse maximum que peut atteindre votre joueur. Les Carres, qui vous permettront d'attaquer les virages serrés. Et le Trick, qui vous facilitera la vie pour faire des figures réalistes. Obtenez le maximum sur chacun et votre personnage sera comme over-dopé. Le pro par excellence, contrairement aux mecs qu'on voit dans les vidéos de sport extrêmes qui s'y reprennent quand même à plusieurs fois avant que ça passe... Oui je sais, je suis médisant... Le Mode multijoueurs peut se jouer à deux en écran partagé et à 4 en alternance. Comme pour tout mode multi, les courses prennent alors une autre dimension. Dimensions que vous devez bien respecter avec votre partenaire parce que les coups de Wiimote y vont bon train. Les joueurs peuvent s'envoyer des boules de neiges, faire des petits coups bas une fois à hauteur. Détail sympa, quand on se vautre le personnage devient tout blanc. On en fait des choses à la montagne et on en redemande!
 

Tu fais du Freeride depuis longtemps ?

On joue avec le couple Wiimote & Nunchuk. Plusieurs configurations sont possibles, néanmoins il vaut mieux garder celle d'origine. C'est celle qui semble la mieux addaptée pour prendre vraiment du plaisir à jouer. Le Nunchuk permet de jouer avec les carres, en l'orientant de gauche à droite le corps du personnage s'orientera de gauche à droite en virages larges. Le stick sur le Nunchuk permet lui, de jouer avec les talons du personnage c'est ce qui vous sert pour faire des virages serrés. La sensibilité du stick est modulable et pour une épreuve comme le Slalom il est préférable de le modifier, car les portes sont parfois très proches et souvent pris par la vitesse il est quasiment impossible de faire un 100 % . Cela rend difficile la progression dans le mode carrière. La Wiimote quant à elle va vous servir à faire des figures. C'est le genre de jeu où il faut vraiment attacher la dragonne! Pour effectuer des figures, il suffit de créer dans l'espace un mouvement. Ces mouvements sont indiqués dans le didacticiel et certains plus compliqués vous feront faire des Uber-Trick, des figures à forte valeur ajoutée. Quand vous faites des figures vous accumulez des points et faites monter votre niveau de Boost, il est donc important d'être concentré sur ce qu'on prévoit de faire quand un saut est possible. Atteignant le sommet d'une corniche on donne un bon coup de Nunchuk pour s'élancer et on agite la Wiimote un peu comme un pinceau pour enchaîner toutes les figures possibles. Autant vous dire qu'au début, on fait un peu n'importe quoi pourvu qu'il y ait un rendu. Petit à petit on se souvient des mouvements et on peut se la jouer devant les potes. « Tiens regardes la bosse ! J'vais t'faire un Tail-grab-critical-Japan ». Cette jouabilité risque de frustrer les joueurs qui se sont déjà fais la main sur la série. Habitués au pad, ça devient tout autre chose de faire réellement ce qu'on souhaite avec une Wiimote.
 

Article rédigé par Rickykid , le

Pour les habitués de la série cet épisode de SSX ne vous donnera pas grand intérêt, à part peut-être pour les passionnés. SSX Blur est un jeu qu'il faut avoir quand on a une Wii. Il ne serait pas indispensable s' il y avait une concurrence, mais pour le moment rien de concret à l'horizon. SSX Blur c'est un peu comme si vous habitiez à moins de 2 heures de voitures d'une station de ski et de temps en temps le WE on part se faire plaisir en haut des pistes. Peut-être certains le compareront à Tony Hawk's Downhill Jam, mais dans l'enfer des villes, faire un tour à la Montagne ça n'a toujours fait que du bien.

Points positifs

  • Sensation de liberté.
  • Ski ou Snowboard.
  • Une fois pris en main, on s’amuse.
  • L’univers de la Montagne sur la planète Wii.

Points négatifs

  • Peut être décevant pour les habitués de la série.
  • Prise en main réellement progressive !

Commentaires