Test : Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros

Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros - Wii

Genre : Aventure

Date de sortie : 18 janvier 2008

Genre
Aventure
Date de sortie
18 janvier 2008 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
Wii
Site officiel
Site officiel

Alors qu’on pensait être gâté pour Noël avec les nombreux cadeaux qu’on a pu se faire, surtout dans le monde du jeu vidéo, voilà que Capcom nous sort un nouveau jeu de son chapeau magique. On croit alors qu’il n’y a rien de bien particulier dans ce jeu, qu’il est après tout aussi original que les jeux des années 90, mais non, on a tort. Car Zack & Wiki est un jeu pour le moins inattendu. Une bonne surprise pour ce début d’année.

 
 
Zack est un fou furieux. Non, même pire que ça. Il est jeune. Et comme tous les jeunes, il rêve de gloire éternelle et de pouvoir. Comme un président de la république en somme. Mais ce garçon là ne rêve pas d’être un jour président. Il veut être le plus grand pirate de tous les temps. C’est pourquoi il fait partie d’un groupe de pirates nommés les Lapins de Mer, groupe dans lequel il se sent très bien. A ses côtés, Wiki. Un singe pour le moins étrange puisqu’il peut voler avec sa queue et émet des sons bizarres, au bord de l’extase.
C’est alors qu’en se dirigeant vers un trésor caché, leur avion s’écrase dans la jungle et tombent nez-à-nez avec un trésor qu’ils n’attendaient pas. Le crâne doré de Barbaros. Celui-ci prétend reprendre vie à condition qu’on le rafistole et qu’on lui trouve tous les morceaux, toute sa richesse. Celui qui réussira à le rafistoler aura droit à une visite mémorable de son navire légendaire. Non, pas le Black Pearl. Un autre, encore mieux. Et c’est avec cette idée en tête que Zack et Wiki partent à la recherche de magnifiques trésors un peu partout dans le monde. Around the world.
 

Surprise me again

En voyant Zack & Wiki comme ça, de prime abord, on n’a pas réellement l’impression que le jeu vaut quelque chose. Le nom ne nous inspire pas vraiment confiance déjà, il y a un semblant de déjà vu. Mais on a tort. On a tort parce que le gameplay de Zack et Wiki est riche, énormément riche. Le principe du jeu repose sur la résolution d’énigmes plus ou moins simples selon les niveaux, qui aboutit à un trésor, celui de Barbaros. Pour mener à bien ces énigmes, Zack peut être aidé par tous ses amis pirates qui sauront lui donner de bons conseils, notamment la mamie voyante qui, pour une coquette somme, peut sortir notre héros de l’impasse.
L’objectif du jeu consiste donc à résoudre des énigmes pour avoir accès à ces fameux coffres-forts vous permettant ainsi de vous constituer un vrai trésor de pirate. Il vous faudra vous balader un peu partout à travers le monde pour découvrir tous les trésors cachés, mais vous y parviendrez, c’est sûr. Non, parce que Zack n’est pas pirate pour rien.
Au niveau du gameplay, c’est relativement simple. La wiimote en main (pas de nunchuk donc), vous êtes prêt à pointer et cliquer un peu partout sur l’écran pour voir ce qui se cache. Et comme je l’ai dit (ouais, je me répète beaucoup aujourd’hui), c’est relativement simple, puisqu’il suffira de pointer, d’appuyer sur A et de secouer la wiimote de temps en temps pour venir à bout des énigmes. Bien sûr, entre temps, il faudra réfléchir. Et beaucoup même. Parce que si le début s’avère relativement simple (encore !), la suite risque d’être corsée pour les petits faiblards comme moi qui n’ont pas de skill et qui sont obligés de passer des nuits entières pour venir à bout de certaines énigmes pourtant à priori simples. Finalement, c’est ça Zack & Wiki. Beaucoup d’énigmes, beaucoup de cheveux arrachés pour se rendre finalement compte que c’était beaucoup plus simple que prévu.
 

Let's have fun !

Avec la souplesse et la simplicité du gameplay, le jeu est en plus très drôle. Bourré d’humour un peu partout, le jeu saura faire rigoler les petits comme les grands et plus on est grand, plus on rit. Et moi qui suis très grand, je m’esclaffe. En plus, le jeu est beau. Bon, pas de quoi décrotter un cheval mais le jeu est très plaisant à regarder et on apprécie la touche cartoon que les développeurs ont insufflé, sans doute avec amour et passion. Le tout s’anime très bien et est très dynamique et finalement, on se prend rapidement au jeu, en allant jusqu’à dessiner le logo des lapins des mers sur les bras. Ben quoi, je suis un pirate !
 

Article rédigé par NKB , le

Zack & Wiki est LA bonne surprise de ce début d’année 2008 ! Capcom a osé le faire : revisiter le jeu d'aventure en s'appropriant à merveille la Nintendo Wii. On s'agite, on cogite et on joue. Le triptyque d'un bonheur sans précédent. Un tsunami dans le cercle supposément inextensible de l'aventure intelligente.

Points positifs

  • L'ambiance
  • Les personnages
  • Le concept
  • La simplicité
  • Le style graphique
  • La narration décalée

Points négatifs

  • Pas de défauts, ou très peu Bref, j'ai rien trouvé

Commentaires