Test : Sports Island 2

Sports Island 2 - Wii

Genre : Sport en famille

Date de sortie : 14 mai 2009

Genre
Sport en famille
Date de sortie
14 mai 2009 - France
Développé par
Hudson Soft
Edité par
Konami
Disponible sur
Wii

C’est dans une ambiance fort sympatoche que nous avons pu tester, par un bel après-midi ensoleillé, un jeu de Konami nommé Sports Island 2. Petits gâteaux et jus d’orange étaient au rendez-vous au boulodrome du parc Suzanne Lenglen, à Paris, où notre ami JoKeR a fait la connaissance de quelques joueurs de pétanque chevronnés, lançant les boules avec la joie d’un enfant qui aurait enfin complété une collection de jouets de paquets de céréales. Pendant ce temps, votre serviteur travaillait, lui, la Wiimote dans une main et l’appareil photo dans l’autre. Et puis comme l’ambiance était plutôt détendue, à la fin de la journée, on nous a filé le jeu, ce qui me permet aujourd’hui de vous en parler en connaissance de cause.

 
 
Sports Island 2 se place, de manière ostentatoire, en concurrent à Wii Sports et à sa suite prévue pour bientôt. On y trouve des cousins des Mii, petits bonshommes façon Playmobil répartis en équipes, avec le même éternel air niais qui donne envie de mettre des claques à un enfant. On y trouve le même type de musique agaçante et répétitive en fond sonore, et le même type de menu (fond blanc, pictogrammes, couleur dominante). Le constat est indéniable : ils n’ont pas hésité à copier Nintendo sur la forme. Mais on y trouve, et c’est finalement le plus important, la même recherche d’originalité dans le gameplay.
Un point qui fait l’intérêt du jeu, c’est de représenter des sports incongrus, qui ont peu de visibilité médiatique, entourés d’autres plus classiques. On trouve ainsi parmi les dix sports proposés, entre le tennis et le hockey sur glace, le kendo, la balle aux prisonniers ou les fléchettes. Un aspect qui présente un double intérêt : en plus de faire connaître ces sports au public (plutôt jeune) auquel ce jeu s’adresse, il permet de différencier les façons de jouer à la Wiimote pour éviter la répétition.
 

Des hauts et des bas

Malheureusement, le résultat est assez inégal. Certains jeux sont très bien réalisés, même si l’on déplore par moments une trop grande (ou trop faible, c’est selon) sensibilité de la manette à nos mouvements, mais quelques-uns sont d’un niveau assez médiocre. Par exemple, je mets un 0 doublement souligné à la natation synchronisée qui réussit l’exploit de me faire somnoler sur La Chevauchée des Walkyries. Cette épreuve aura au moins le mérite d’initier les tout petits aux jeux de rythme, s’ils ne s’en lassent pas après 10 minutes. Qu’à cela ne tienne, il y a suffisamment de jeux proposés pour que l’on oublie cette erreur. On peut par exemple prendre du bon temps sur la course en moto et l’épreuve de ski à bosses, à mon sens les deux meilleures réalisations du jeu. Quelques autres bons moments vous attendent avec le tennis, la pétanque ou le hockey sur glace, entre autres.
 

Fais comme tu le sens

Voyons maintenant, au delà de la jouabilité des différents sports proposés, les possibilités de paramétrage qui sont intégrées. Si les plus petits s’y perdront totalement, les joueurs plus âgés s’en serviront parfois pour que les parties correspondent plus à leurs attentes. C’est parfois même nécessaire, pour éviter des séquences de jeu interminables. Par exemple, au tennis, vous pouvez régler les conditions de victoire en fonction du temps que vous êtes prêt à passer dessus : 3 jeux (comme dans Wii Sports), 1 set ou carrément 3 sets pour les fous furieux qui voudraient recréer les conditions de Roland Garros dans leur salon. Mais dans ce cas, attention à la lassitude que la répétition pourrait causer, surtout si vous mettez souvent des coups dans le vide sans avoir voulu frapper. Vous pouvez également choisir quelle équipe, et quel joueur parmi ceux de cette équipe, sera le plus apte à exécuter vos ordres, un détail qui peut avoir son importance. Mieux : dans le menu Vestiaire, créez vos propres personnages et équipes, un peu à la manière de la chaîne Mii.
Notez également que le niveau de difficulté est graduel : plus vous jouez et gagnez, plus l’IA sera difficile à battre. Le jeu propose également plusieurs modes de jeu (ligue, tournoi…) qui devraient aider à prolonger l’intérêt de ses acheteurs.
Sans aller plus loin dans le décorticage de ces fonctions de paramètres, on peut déjà voir que les possibilités offertes sont plus nombreuses que dans le premier Wii Sports. Mais la véritable comparaison ne pourra se faire qu’avec Wii Sports Resort, cet été, qui proposera des épreuves différentes et vraisemblablement plus ensoleillées.
 

Rapide aperçu des épreuves

Puisqu’il serait trop long de détailler chaque épreuve, voici ma notation personnelle pour chacune d’entre elles.

Notes sur 10 aux épreuves
Course en moto : 9 - Sans défaut, avec plusieurs circuits, c'est l'idéal.
Ski à bosses : 9 - Rapide et faisant appel à nos réflexes et notre sens du rythme.
Hockey sur glace : 8 - Très bien, on peut même bousculer nos adversaires pour leur voler le palet. Mais l'IA est parfois sous-développée.
Tennis : 8 - Bien réalisé mais parfois trop sensible, et il faut frapper en avance pour renvoyer la balle.
Fléchettes : 8 - Pas facile de viser et tirer où on veut, mais dans la réalité c'est la même chose !
Pétanque : 7 - Un mélange du golf et du bowling de Wii Sports. Parfois un peu long.
Kendo : 7 - Rapide à jouer mais sans grand intérêt. Très bien réalisé cependant.
Balle aux prisonniers : 6 - Épreuve adressée aux plus jeunes, à la réalisation parfois maladroite.
Course en patins : 5 - Même principe que le ski à bosses, avec moins de mouvements, on pouvait s'en passer.
Natation synchronisée : 0 - Pour les raisons évoquées plus haut.
TOTAL : 6,7 /10

Ça nous fait quand même une bonne moyenne que ne doivent pas éclipser les quelques ratés du jeu.
 

Article rédigé par SiMouth , le

La conclusion est mitigée, on ne peut pas dire que le jeu soit indispensable, mais pour le public auquel il s’adresse il suffira à passer de bons moments. En revanche, si Wii Sports avait surpris son monde grâce à la grande originalité qu’il représentait à l’époque, aujourd’hui l’effet est moins présent et Sports Island 2 ne peut se contenter de compter dessus. La réalisation reste appréciable pour des parties occasionnelles, surtout à plusieurs et pour un prix probablement plus faible que la moyenne comme ça avait été le cas pour Sports Island, premier du nom.

Points positifs

  • Diversité des jeux et des gameplays
  • Présence de sports qui n'auront jamais leur propre jeu
  • Prix probablement faible

Points négatifs

  • Quelques épreuves dont on se serait passé
  • Réalisation parfois maladroite
  • Beaucoup d'éléments copiés de Wii Sports (faux Mii...)

Commentaires