Preview : Mario Kart 8

Mario Kart 8 - Wii U

Genre : Plombier moustachu sur un kart

Date de sortie : 30 mai 2014

Genre
Plombier moustachu sur un kart
Date de sortie
30 mai 2014 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
Wii U
Modes de distribution
Boutique
Nintendo eShop

Depuis la Super Nintendo, Big N sort sur chacune de ses consoles un épisode de Mario Kart. La Wii U n’échappe bien sûr pas à la règle et c’est donc un huitième épisode de la série qui débarque le 30 mai prochain chez nous sur la toute dernière machine du constructeur nippon. Pari réussi cette fois encore ?

 
 
«Tiens prends toi ma grosse banane dans la gueule. Et ma carapace verte, tu la sens dans ton cul ? Putain mais nique toi avec ta carapace bleue de merde. Bordel, c’est un complot pour m’empêcher de gagner.» De tout temps, Mario Kart a été une source de conflit pouvant briser en un claquement de doigt les amitiés les plus solides. Mario Kart, c’est un concentré de fourberie qui fait ressortir tout ce qu’il y a de plus mauvais chez l’humain. Mais putain Mario Kart, qu’est-ce que ça tabasse. Je ne compte plus le nombre d’heure que nous avons passé, moi et mes potes devant la console à nous savater la gueule à grands coups de carapaces, de bananes et d’étoiles (trip hallucinogène bonjour). C’est donc avec beaucoup d’envie que je me suis rendu chez Nintendo pour tester la nouvelle mouture des aventures automobiles du plombier moustachu. J’avais déjà eu en main le bidule lors de la Paris Games Week, mais l’expérience avait été bien trop courte (et bruyante). Cette fois, j’allais jouer pour de vrai. Et j’allais kiffer ma race.
 

J'ai déjà vu ça quelque part

Bien entendu, le titre sortant le 30 mai prochain, Big N a pris un malin plaisir à ne pas tout dévoiler. A priori, on reste tout de même sur du classique. Des Grands prix, du online, des battles, du time trial et du versus, rien de bien neuf sous le soleil du royaume champignon. Lors de cette preview, il n’a été possible que de tester, seul ou à plusieurs, quatre Grands Prix. Comme d’habitude depuis l’épisode DS, ce mode comprend aussi bien des nouveaux circuits, que des anciens. En tout, ce sont 8 coupes (moite-moite new-old) qui sont à débloquer. Globalement les nouvelles courses ne manquent pas de piquants avec pas mal d’idées intéressantes. Sans surprise, certaines sont un peu plus faibles en termes de level-design, mais se révèlent parfaites pour débuter en douceur. Fait plutôt amusant tout de même, les circuits de la coupe Fleur s’avèrent un peu moins complexes et recherchés que ceux de la coupe Champignon, qui la précède. Côté oldies, les anciennes courses ont été particulièrement bien retravaillées. Un taf qui donne l’impression de jouer à un tout autre jeu.
 

Boomerang dans ta face

Même si l’on manque encore d’informations et détails, le titre de Nintendo semble offrir pas mal de contenu. On sait d’ores et déjà qu’il y aura plus d’une vingtaine de personnages à débloquer en tout et pour tout. Parmi eux, on retrouve des personnages classiques, tels que Mario, Yoshi ou Peach, mais aussi des pilotes peu habitués à se retrouver dans Mario Kart, comme tous les Koopalings, les sbires de Bowser que l’on a pu découvrir dans Super Mario Bros 3. Pour ce qui est des items, Nintendo a introduit deux nouveaux objets plutôt cools. Le boomerang, qui peut être largué trois fois et qui revient dans les mains de son propriétaire à chaque lancer (pouvant du coup, toucher deux fois les clampin qui se trouve devant), et la fleur piranha, qui croque tout ce qui se retrouve dans les parages, à commencer par les autres concurrents. Cette dernière est diablement efficace en cas de contact inopportun. Côté karts enfin, comme pour Mario Kart Wii et Mario Kart 7, plusieurs éléments (parmi lesquels des roues, des châssis ou parachutes) devraient être déblocables.
 

Conduite vomitationnel

En ce qui concerne les sensations de jeu et bien, pas de surprise, c’est du Mario Kart. Malgré tout, l’argument marketing de ce nouvel opus concerne une spécificité de gameplay jusqu’ici inédite. En effet, Mario Kart 8 défie les lois de la gravité, ce qui permet aux karts de rouler à la verticale sur les murs ou de se retrouver la tête en bas. La plupart des circuits misent d’ailleurs sur cette nouveauté.de se retrouver sans dessus dessous. L’idée parait originale sur le papier, mais finalement assez peu convaincante dans les faits avec des difficultés pour diriger son kart et un cadrage de caméra déroutant. Attention, il n’est pas impossible que cette gêne soit en lien direct avec la nullité de votre serviteur, aussi faudra-t-il attendre la version finale du jeu pour s’en faire un avis tranché. Si MK8 introduit cette conduite antigravitationnelle, côté contrôle rien de bien neuf à se mettre sous la dent. Toutefois, même si c’est presque imperceptible, il subsiste comme l’impression que la maîtrise des virages est légèrement différente qu’à l’accoutumée. Un poil plus rigoureuse et laissant moins la place aux approximations. A dire vrai, ce n’est pas plus mal mais cela demande un tout petit temps d’adaptation.
 

OH MON DIEU UN MARIO KART HD

L’anecdote, c’est fait. Le contenu, c’est bon. Le gameplay, ok. Bon, bon, bon, il nous reste quoi. Ah oui, le fameux dernier paragraphe un peu fourre-tout. A commencer par la technique. Et bien, ma foi, c’est pas mal (en même temps, si c’était toujours aussi laid, on commencerait à se poser des questions). Si les graphismes se révèlent d’une qualité très correcte dans leur ensemble, c’est surtout en mode solo qu’ils dévoilent tous leurs charmes. C’est fluide, fin, coloré. C’est du Mario Kart en HD en somme. C’est donc un vrai plaisir de ne plus se cramer l’œil à chaque fois que l’on regarde l’écran. D’ailleurs tous ces beaux moments de course pourront être enregistrés sous forme de « Highlights moments » et partagés sur le Miiverse pour montrer votre swag à vos amis. C’est-y pas génial ?
 

Article rédigé par Le Cactus , le

Sans surprise, cette nouvelle mouture de Mario Kart est des plus réjouissantes. Mais l’expression « sans surprise » n’a jamais eu autant de sens que face à cet épisode. Certes, c’est efficace. Certes, c’est kiffant. Mais ça manque clairement de nouveautés et de choses couillues. Gageons que Nintendo en garde sous le pied pour nous en mettre plein les mirettes au moment de la sortie du jeu. En tout cas on l’espère.

Commentaires