Test : La Grande Aventure Lego - Le Jeu Vidéo

La Grande Aventure Lego - Le Jeu Vidéo - Wii U

Genre : Adaptation du film adapté des briques

Date de sortie : 19 février 2014

Genre
Adaptation du film adapté des briques
Date de sortie
19 février 2014 - France
En 2014 - USA
En 2014 - Japon
Développé par
Traveller's Tales
Edité par
Warner Bros. Interactive Entertainment Inc.
Disponible sur
3DS, PC, PS3, PS4, PSVita, Wii U, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Boutique

Il y a quelques semaines sortait au cinéma le très bon Lego La Grande Aventure : un film drôle et très réussi. Forcément, avec tous les jeux Lego développées par Traveller's Tales, il fallait s'attendre à ce que la chose soit adaptée. Disponible sur à peu près toutes les consoles disponibles, notamment les next-gen, ce Lego La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo sait-il se montrer à la hauteur de l'oeuvre dont il est adapté ?

Test effectué à partir d'une version PS4

 
 
Comme dit précédemment, Lego La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo est adapté du film du même nom : il n'est donc pas question ici de proposer un scénario différent mais bel et bien de suivre à la lettre celui du film. Le joueur suit donc les aventures d'Emmet, jeune ouvrier de Briqueburg absolument banal jusqu'au jour où il entre en possession d'un artefact mystérieux faisant de lui Le Spécial. C'est en tout cas ce que pense Vitruvius le sage, qui comprend alors que seul l'ouvrier, désormais devenu le Maître Constructeur, pourra sauver le monde de l'infâme Lord Business qui est capable de coller les figurines Lego grâce à son Kragle. Heureusement, Emmet ne se retrouvera pas tout seul dans son aventure puisqu'il sera bien vite accompagné de toute une bande de joyeux drilles, notamment Cool-tag et Benny. Bref, vous l'aurez compris, le sérieux ne règne pas sur le scénario de ce titre est c'est tant mieux, car l'intégrité du titre baigne dans un humour loufoque. Enfin ! Après quelques épisodes franchement décevant de ce côté-là, par exemple LEGO Le Seigneur des Anneaux, il est bon de retrouver un jeu Lego « comme au bon vieux temps ». Les joueurs peuvent donc retrouver avec plaisir des situations absurdes, des personnages hauts en couleurs et des dialogues complètement loufoques.
 

Everything is awesome

Mais en dehors de ce petit plaisir retrouvé, que vaut tout le reste de cet épisode ? Du bon et du moins bon. Les habitués retrouveront donc tout ce qui fait le sel d'un jeu Lego avec en premier lieu des personnages possédant des pouvoirs différents, obligeant donc de switcher assez souvent afin de pouvoir faire face à toutes les situations se présentant. Par exemple, Emmet a la capacité de démolir puis reconstruire des choses, mais également de récupérer ça et là des plans d'instruction lui servant à créer de nouveaux objets. Les développeurs ont d'ailleurs décidé à ce sujet de donner la forme de vrais notices Lego à ces plans, une petite idée sympathique. Pour sa part, Cool-tag peut sauter très haut et grimper sur les murs, là où Benny pirate les PC, Batman utilise son Batarang et Vitrivius son bâton pour débloquer des passages obstrués. Bref, tout ça est assez varié, d'autant plus que le soft compte un total de quasiment cent personnages (sachant que certains sont en plusieurs exemplaires puisque possédant des costumes différents), notamment quelques uns que l'on aurait franchement jamais cru voir dans un titre du genre, comme Abraham Lincoln. Évidemment, comme dans tous les autres opus Lego, l'intérêt de la présence d'autant de personnages est de combiner leurs aptitudes et pouvoirs afin de pouvoir terminer le titre à 100% en trouvant ou débloquant absolument tout. Car oui, si finir le titre en ligne droite est assez rapide – environ 9 heures, comme d'habitude – tout terminer occupera les joueurs quelques petites heures de plus. Heureusement, il est tout à fait possible d'être rejoint par un ami en coopération pour mener cette tâche à bien le plus rapidement possible (avec toujours ce problème d'écran splitté dynamique agaçant).
 
 
Mais malgré tout, ce LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo peine à convaincre autant que d'autres épisodes de la licence. La faute à un level-design franchement peu inspiré et ne boostant clairement pas l'imagination comme peuvent le faire les autres jeux (par exemple, certaines constructions se font automatiquement, il suffit de survoler certains éléments avec le marqueur), en plus d'être en règle générale assez courts. De plus, les items cachés sont plutôt aisés à dénicher, les missions proposées sont assez répétitives et aucun gros monde ouvert n'est proposé pour se reposer et faire autre chose entre deux niveaux (les chemins pour aller d'un niveau à l'autre sont très restreints). Le gameplay se montre pour sa part bizarrement rigide, notamment en combats, et souffre de trop nombreuses approximations. Finalement, on a plus l'impression que les développeurs se sont concentrés sur la forme pour délaisser le fond. Car oui, le jeu est vraiment très beau : les décors sont vraiment variés, le tout est très coloré, les effets sont bien fichus et la mise en scène des cinématiques (en stop motion) est globalement assez réussie. Évidemment, quelques bugs sont présents, mais c'est désormais une habitude pour les jeux Lego. Quant à l'ambiance sonore, les musiques (prises du film) sont assez prenantes et les voix (différentes de celles du film cette fois-ci) sont convaincantes.
 

Article rédigé par Shauni Chan , le

Que s'est-il passé chez Traveller's Tales, la question se pose. Avec ce LEGO La Grande Aventure – Le Jeu Vidéo, on a vraiment l'impression que les développeurs signent là leur premier titre, avec des défauts qui ont pourtant depuis longtemps été gommés au fil des épisodes, comme la répétitivité des missions, la rigidité du gameplay ou le level-design un peu pauvre. Ce n'est pas une catastrophe, puisque l'histoire est tout de même plaisante à suivre grâce à ses nombreux personnages loufoques, son humour omniprésent et le plaisir de vivre une aventure en compagnie des petites briquettes jaunes. Un Lego sympathique, mais qui n'arrive clairement pas à la hauteur des derniers opus de la licence. Dommage, d'autant plus que le film dont il est tiré est vraiment génial.

Points positifs

  • De l'humour à revendre
  • Des décors variés et colorés
  • Ambiance sonore plutôt réussie
  • Les différentes capacités des personnages à combiner

Points négatifs

  • Level-design peu convaincant
  • Gameplay trop rigide
  • Répétitif
  • Difficulté (encore) revue à la baisse

A propos de l'auteur

Shauni Chan

Shauni Chan

27 ans | Caution féminine

Détentrice d'un Baccalauréat P (pour ''platformer'') option Sonic the Hedgehog, Shauni Chan a ensuite obtenu avec brio sa licence en Nintendo, spécialisation The Legend of Zelda. Elle est devenue par la suite Docteur ès RPG japonais grâce à sa note maximale lors de l'épreuve Tales of.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires