Test : Scene it ? Box-Office

Scene it ? Box-Office - Xbox 360

Genre : Adaptation du jeu de societé

Date de sortie : 14 novembre 2008

Genre
Adaptation du jeu de societé
Date de sortie
14 novembre 2008 - France
Développé par
Krome Studios
Edité par
Microsoft Games
Disponible sur
Xbox 360

Après un premier épisode mitigé, jugé trop dur par certains, peu intéressant par d’autres, Microsoft ne pouvait décemment pas rester sur cette sorte d’échec vis-à-vis de son public. Surtout à l’approche des fêtes de fin d’année, celles qui font dépenser le plus de tunes à tout le monde, celles où, en plus de se gaver de chocolats, d’huîtres, de moules, de foie gras (hummm) et de tout un tas d’autres conneries toutes plus délicieuses les unes que les autres, les gens aiment se couvrir de cadeaux. Comme il est doux, le regard de cet enfant qui jubile à l’idée de pouvoir jouer à GTA, jeu qu’il vient de déballer la larme à l’œil, la même qui coule sur la joue de ses parents qui réalisent enfin ce qu’ils viennent de faire. Mais après tout ça, il est temps de se retrouver avec toute la famille pour passer un moment convivial, pour partager quelque chose comme le veut l’esprit de cette fête. Donc appelez vos potes, aidez mamie à venir s’assoir dans le canapé avec sa loupe, allez chercher le clodo qui traîne devant votre portail et c’est parti pour une session de franche rigolade tous autour de votre écran… ou pas.

 
 
Il est vrai que cette période est le moment rêvé pour sortir un jeu de la sorte. Le jeu étant livré avec 4 buzzer, il ne pouvait en être autrement que de ne jouer qu’avec ses amis, sa famille, ses voisins ou son chien. Maintenant, nous avons encore en tête le premier opus, celui qui nous avait un peu laissé sur notre faim parce qu’il était légèrement trop pointu pour le commun des mortels. Si vous n’étiez pas un cinéphile accompli, si vous n’aviez pas vu l’intégralité de la vidéothèque de la BNF, il tournait rapidement en jeu de La roue de la fortune, à fermer les yeux et à répondre au hasard. Certes, entre potes ça peut être amusant pendant un temps, mais ça devient rapidement lassant et au final, les buzzer se voient rangés dans un tiroir jusqu’à ce que quelqu’un retombe dessus par hasard et qu’il ait la bonne idée de dire : « Oh, ça fait un bail qu’on y a pas touché à celui là ». Mais entre temps, un deuxième épisode est sorti, et voici finalement ce que nous réserve Scene it ! Box Office.
 

A vos marques, prêts, buzzez !

Le cul planté au fond du canapé, le buzzer en main prêt à être dégainé, il ne manquerait plus que le pop-corn pour qu’on se croie à une réelle séance de cinéma. Dans une ambiance tamisée, vous découvrirez tout d’abord la voix de votre commandant de bord, celle qui vous guidera tout au long du jeu et qui vous expliquera le principe de chaque épreuve avant qu’elle débute. Cette même voix qui, au bout de trois ou quatre sessions vous tapera tellement sur le système que vous n’aurez plus qu’une seule envie… couper le son (ouais, ça reste plus simple et moins coûteux que de défoncer votre installation Dolby Digital 5.1). Cependant, cette option est un peu fourbe étant donné que le jeu vous chronomètre de temps en temps lors de questionnaires de rapidité. Il vous faudra donc faire avec, tant bien que mal. Enfin, heureusement il est possible de passer les séquences de présentation.
 
 
Concernant les différentes façons de jouer, Microsoft n’a pas voulu trop innover et nous a sorti le menu présent dans la version précédente. En entrée, des questions de rapidité avec un décompte de points. En gros, plus on attend pour répondre, moins on a de points. En plat principal, le buzz et la prise de contrôle du jeu. Ce mode n’arrête pas la marche si le premier à buzzer répond juste, mais comme ce sont des questions à choix multiples, la prise de contrôle du jeu est limitée à trois secondes et le décompte des points continue pour ceux qui doivent encore répondre. Enfin, en guise de dessert nous avons le système propre aux finales. Sur une base similaire au premier décrit ci-dessus, il y a un cumul de points qui est ajouté. Il est indiqué par des marqueurs x1, x2, X3, etc.… et vous permet, donc, de doubler, tripler, quadrupler et plus encore votre score si tant est que vous répondez bien aux questions qui vous sont posées, sous peine de voir retomber le marqueur à x1 en cas de mauvaise réponse. La petite astuce réside dans le fait que, si vous ne connaissez pas une réponse, vous n’êtes pas obligé de répondre, ce qui vous évite de prendre des risques inutilement et, par exemple, une fois arrivé à un marqueur x5, de retomber bêtement à zéro.
 

Silence, moteur, Action !

D’ailleurs, en parlant de ça, et de la difficulté du premier opus un peu plus haut, il faut tout de même savoir que ce Scene it ! n’est, malgré tout, pas à conseiller ou à offrir à des enfants, voire à des adolescents lambdas. Seuls ceux étant en option cinéma pourront peut-être tenir la route. En effet, le niveau est élevé, et ce n’est pas peu dire. Tous ceux qui ont un minimum de culture générale (en terme cinématographique bien entendu) réussiront à s’en sortir un petit peu sans pour autant pouvoir répondre à toutes les questions, voire sans forcément comprendre de quoi il s’agit tout le temps. Pour les étudiants en 7ème art et tous les passionnés, ce sera un jeu d’enfant que de retrouver dans quel film a joué machin chose et en quelle année bidule à débuté sa carrière. Il ne reste plus que les boulets, ceux qui vont voir le Transporteur 3 au cinéma et qui sont fans de la Star Ac’, ils peuvent d'ores et déjà fermer les yeux et tenter le tout pour le tout en appuyant sur n’importe quel bouton, c’est le mieux qu’ils aient à faire.
 
 
Enfin, je dis ça, mais je suis peut-être un peu dur, car les thèmes et les questions sont tout de même assez larges et permettent à un grand nombre de joueurs de trouver leur place le temps de quelques questions. Même s’il leur sera impossible de répondre à toutes les questions d’une session, il y aura forcément quelques mini-jeux qui réussiront à les mettre en valeur auprès de leurs amis. Pour ce qui est des mini-jeux, ceux qui tournent les questions de façon attrayante, ceux qui sortent les questions de leur contexte : « Cadre, Questions écrites, Buzz, Réponses ». D’ailleurs, qui dit nouvel opus dit nouveau contenu, il fallait bien innover quelque part histoire de montrer que les développeurs ont tout de même bossé un temps soit peu ailleurs que sur les questions et l’implémentation des extraits vidéos. C’est ainsi que l’on découvre avec plaisir les jolis dessins que l’homme invisible nous fait sur le frigo, que l’on décrypte les énigmes égyptiennes, les charades et différents rébus et diverses activités qui sont plus ou moins bien réalisées mais qui, au final, nous font toutes bien rigoler.
 

Eh les gars, vos connaissez celle de la patate ?!

On rigole, on rigole, mais la patate, elle, ne rigole plus vraiment depuis son entrée sur le marché. Effectivement, 1345% d’inflation sur son prix depuis 2000. C’est tout de même fou quand on y pense, quand on sait que c’est la base de l’alimentation d’au moins la moitié des français. Que ce soit en frites, en purée, crues ou à l’eau, nous connaissons tous cet ingrédient incontournable. Et bien tout comme la patate, Scene it ! Box Office participe à l’inflation du marché en proposant des thèmes et des questions sur des titres d’actualité, voire même des films sortis en 2008. Vous me direz, ce n’est pas plus mal si l’on veut rester à la page et intéresser les consommateurs, mais rendez-vous compte ! Vous êtes sur le point de payer 70 euros pour quatre manettes qui ne disposent même pas de joystick ni de gâchettes et une galette qui va vous bombarder de publicités subliminales pendant tout le temps que vous jouerez pour vous dire : « va acheter ce DVD, va louer toute l’œuvre de tel réalisateur, tu vivras mieux après » et tout un tas d’autres trucs bizarres.
 
 
Maintenant, il ne tient plus qu’à vous de faire un choix. Accepterez-vous encore longtemps de vous laisser manipuler par un système et une organisation omnipotente qui n’a de cesse de vouloir nous assouvir, de vouloir régir votre quotidien, que dis-je, votre vie ?! Il faut réagir, il ne faut plus ce laisser faire, révoltons-nous tous ensemble et marchons face à l’oppresseur ! Ah, une seconde, il y a des promotions à Game, ils offrent un deuxième lot de buzzers pour l’achat d’un deuxième exemplaire du jeu… désolé, je dois vous laisser !
 

Article rédigé par Neji , le

Comme vous pouvez le voir, la consommation appelle les consommateurs, il en est ainsi depuis longtemps et il en sera ainsi pendant encore très longtemps si les générations futures ne se mettent pas à réfléchir. En attendant, ce système laisse le champ libre à tous et toutes, même à Microsoft, pour vous fournir des galettes telles que ce Scene it ! Box Office, qui sont sympa entre potes ou en famille parce que l’on rigole bien mais qui se révèlent malgré tout une épreuve relativement ardue pour le commun des mortels qui ne va au cinéma qu’une à deux fois par mois et qui passe plus de temps à jouer sur sa console qu’à l’utiliser pour se mater des bons vieux classiques bien comme il faut. Un titre sympathique mais interdit d’y jouer seul.

Points positifs

  • Des questions pertinentes qui testent réellement vos connaissances
  • De franches rigolades à plusieurs
  • Les manettes sont jolies

Points négatifs

  • Un niveau encore un peu élevé pour la moyenne
  • Un intérêt limité pour les non initiés
  • Le pop-corn n'est pas fourni avec !

Commentaires