Test : Plants VS Zombies

Plants VS Zombies - Xbox 360

Genre : Puzzle Game

Date de sortie : 10 septembre 2010

Genre
Puzzle Game
Date de sortie
10 septembre 2010 - France
Développé par
PopCap Games
Edité par
PopCap Games
Disponible sur
PC, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Xbox Live Arcade

Vous recherchez les scènes d'action d'un Romero, la claustrophobie d'un Walking Dead ou encore les rebondissements scénaristiques d'un Resident Evil ? Le cas échéant, passez votre chemin ! Plants Vs. Zombies n'a pas été réalisé pour vous. A mi-chemin entre le plaidoyer écologique et la parodie de films de zombies, ce Tower Defense fait le choix de l'équilibre et du calibrage du gameplay pour offrir un soft de qualité. Maintenant disponible sur Xbox Live Arcade, qu'en est-il de cette conversion, gérée manette en main ?

 
 
Plants Vs. Zombies est avant tout un concept, un pari : celui du jeu casual qui n'en est pas vraiment un et qui ne scotchera pas le joueur de par ses graphismes ou son frame-rate d'excellente facture, mais plutôt de par son gameplay. Des zombies envahissent un jardin en se déplaçant de la droite vers la gauche de l'écran. Un damier est à la disposition du joueur pour le placement de plantes de variétés différentes afin de contrer cette invasion. Il s'agit donc de planter ces végétaux aux bons endroits, en fonction de leurs capacités, pour freiner l'avancée de ces zombies, eux-mêmes dotés de compétences diverses et de les éradiquer avant qu'ils n'atteignent la maison. La première fois qu'un mort-vivant atteint le pas de la porte, il est écrasé par la tondeuse à gazon, ainsi que toute la file de zombies à sa suite, laissant ainsi une seconde chance au joueur-jardinier de protéger ce passage. Et... c'est tout ! Pas de fioritures dans Plants Vs. Zombies mais surtout un gameplay aux petits oignons et un humour d'outre-tombe totalement second degré.
 

Brains... Brains...

Car faire face à des morts-vivants dansant au son du disco, portant des bouées-canard ou faisant du bobsleigh est absolument hilarant et assez inédit. Chaque type de zombie est doté de capacités spéciales, donc : le lecteur de journal se mettra à courir comme un dératé une fois sa précieuse lecture détruite, le perchiste pourra sauter certains obstacles plantés en travers de sa course, divers items protecteurs protègeront certains protagonistes (seaux, plots...). Une armée de plantes différentes est à disposition du joueur. Le jour, les fleurs de tournesol permettront de dégager des ressources supplémentaires indispensables au développement de son armée, la nuit des champignons feront office de pourvoyeurs de rayons de soleil. Car le soleil est, vous l'aurez compris, la ressource primordiale dans Plants Vs. Zombies. Il faut allouer un nombre de tournesols ou de champignons adéquat au damier afin de pouvoir planter les végétaux propices à anéantir l'armée de zombies. Parmi ces plantes, on peut dénombrer à titre d'exemple les « lanceuses de pois », simple, double ou même triple (dans trois directions différentes), les champignons lançant des bulles pouvant traverser les portes grillagées portées par les morts-vivants, les piments détruisant une ligne complète de l'armée adverse, ou d'autres plantes-outils, permettant de dévorer les pierres tombales, avancées ennemies sur le terrain. Impossible d'être exhaustif tant leur nombre (plusieurs dizaines) est important et apporte de la variété aux joutes.
 

Zombies ate my neighbors

Mis à part un gameplay typé tower defense extrêmement efficace, on pourra noter une réalisation graphiquement simple, très humoristique, et surtout lisible. Pari difficile à relever étant donné le nombre croissant de zombies et de pois apparaissant à l'écran lors des vagues finales d'attaque. Sur le plan sonore, on ne peut s'empêcher de pouffer de rire à l'écoute des divers vagissements de morts-vivants et de la musique totalement décalée. La maniabilité à la manette est tout à fait correcte, quoique beaucoup moins facile d'accès quavec une souris ou l'écran tactile de l'iPhone. On déplace le curseur d'une case du damier à l'autre à l'aide de la croix multi-directionnelle ou du stick et on passe d'un choix de plante à l'autre à l'aide des touches LB et RB.
Le mode aventure du soft reste cependant trop facile et se termine en quelques heures. Les options co-op et versus viendront ajouter quelques heures de plus, mais il faudra absolument avancer dans l'aventure pour débloquer les modes survival et time attack, garants d'une durée de vie plus que solide.
 

Article rédigé par Rhyscard , le

Plants Vs. Zombies est un bon jeu, il n'y aucun doute sur ce point, et sa conversion sur XBLA s'est faite avec brio. Pop Cap, responsable également des excellents épisodes de Bejeweled, mérite toute l'attention des joueurs à la recherche de l'ultime time-killer, du jeu qui fera passer quelques bonnes heures devant son écran, sans en mettre plein la vue. Riche en choix tactiques, demandeur en termes de réflexes, Plants Vs. Zombies remplit parfaitement son office. Il est juste dommage que le mode aventure soit si facile à terminer. Amateurs d'humour végétal d'outre-tombe, foncez sur cette version les yeux fermés.

Points positifs

  • Le tueur de temps idéal
  • Simple et riche à la fois
  • L'humour décapant

Points négatifs

  • Trop facile en mode aventure
  • La manette moins pratique qu'une souris

Commentaires