Test : Minecraft

Minecraft - Xbox 360

Genre : Construction en pixels

Date de sortie : 09 mai 2012

Genre
Construction en pixels
Date de sortie
09 mai 2012 - France
Développé par
Markus Persson
Edité par
Mojang
Disponible sur
PC, PS3, PS4, Wii U, Xbox 360, Xbox One
Modes de distribution
Xbox Live Arcade

Il fallait bien que ça arrive. A force de déchaîner les passions des joueurs PC, les possesseurs de consoles de salon étaient en droit d’attendre leur version de Minecraft. C’est désormais chose faite sur Xbox 360 pour le plus grand bonheur des apprentis crafteurs. Une mouture à la hauteur de la version originale ? C’est ce que nous allons essayer de déterminer dans ce beau test rien que pour vos yeux.

 
 
Avouons-le, il semble difficile aujourd’hui d’avoir loupé le phénomène Minecraft si l’on s’intéresse un tant soit peu aux jeux vidéo. Incontournable déjà au stade d’alpha puis de bêta sur PC, le jeu prend une nouvelle dimension depuis sa sortie officielle. Mais bon, admettons. Admettons que, vous mes chers lecteurs, n’êtes qu’une bande de reclus vivant complètement coupés du monde, ayant décidés, par le plus grand des hasards, d’allumer votre ordinateur et de cliquer sur mon test. C’est parti pour une piqure de rappel mes petits. Minecraft donc, est une pépite indépendante qui met le joueur dans la peau d’un aventurier dans un immense monde vide de toute populace. L’un des traits particuliers de Minecraft réside dans le fait qu’il n’y ait pas de réel but si ce n’est que de survivre. Bien entendu, ce n’est pas la seule caractéristiques qui fait de lui un jeu à part. En effet, tout l’environnement est composé de cubes que l’on peut récupérer afin de fabriquer (ou crafter comme on dit dans le métier) épées, armures, pioches, maisons, échelles et autres torches. Un peu de tout en somme. Bon c’est bien beau tout ça, mais on reste en terrain connu. Quid des nouveautés apportées par cette version Xbox 360 ?
 

Plus simple

Si on ne peut pas dire que Minecraft se révèle terriblement compliqué, la version PC du titre laisse toutefois le soin au joueur de chercher à découvrir les différents crafts. Il faut alors tâtonner et se creuser un peu les méninges afin de créer tout son matériel. Dans cette mouture, la tâche s’avère bien plus aisée. Le titre propose tout d’abord un tutorial très bien expliqué et complet mais aussi un sous menu artisanat qui recense tous les crafts qui peuvent être réalisés. S’il dispose des matériaux nécessaires, le joueur pourra, en deux temps trois mouvements, confectionner son matos. Pour celui qui a l’habitude de manier la souris, bien plus précise pour l’exploration des menus, ces nouveaux contrôles auront de quoi dérouter. Après un petit temps d’adaptation toutefois, les actions à la manette se font plus instinctives et finalement d’une façon plus simple qu’avec le duo clavier/souris (je sens que je vais me faire des ennemis). Cette simplicité, on la retrouve dans le mode multijoueur du titre. Véritable argument de vente du jeu sur PC, cet online permet à tous de s’essayer aux joies du travail en communauté dans un seul et même monde (je vous invite d’ailleurs à aller farfouiller sur le web pour dénicher des créations absolument spectaculaires où un travail de dingue a été abattu.) Dans cette mouture console, plus d’adresses IP, il devient possible de rejoindre un ami (s’il joue en partie public) aussi facilement que de dire craft. La limite de joueurs en partie s’avère toutefois restreinte à 8, un total bien en deçà de la capacité des serveurs PC. Il pourra passer à 4 dans le cas de sessions en local en écran splitté, grande nouveauté de cette version du titre.
 

Des sujets qui fâchent

Il fallait s’en douter, cette arrivée sur console de salon fait l’objet de quelques disparitions. La plus regrettable n’est pas à mettre sur le dos du studio du développement 4J Studios mais bien sur celui de la Xbox 360. Et oui, finies les créations originales des autres joueurs que permet le PC, les différents mods sont absents pour notre grand déplaisir. On ne pourra donc pas télécharger quelques cartes dédiées aux univers des studios Ghibli ou à Harry Potter, des maps aventure à la Zelda, des packs de textures et tout plein d’autres joyeusetés. C’est fort dommage car ces créations apportaient un véritable plus à l’expérience Minecraft, des instants de rêves éveillés devant tant de splendeurs. Et forcément, quand on voulait reproduire la même chose, cela rendait quand même moins bien. Mais l’absence de mods n’est pas la seule option à laisser un grand vide. Dans le lot des déceptions, il s’avère impossible de ne pas parler du retard du titre par rapport à la version PC. Les possesseurs de Xbox ont entre les mains la version 1.6 du jeu sortie il y a de ça un an. Ils n’ont ainsi pas accès à quelques nouveautés bien senties comme les pistons, les villages, l’expérience ou encore l’alchimie. Même si cela peut quelque peu frustrer les joueurs, qu’ils se rassurent, des mises à jour restent à venir pour le soft. L’une des prochaines MàJ ajoutera d’ailleurs « le creative mode », grand absent de cette édition Xbox, qui permet, sur la version PC, de se la jouer Dieu en créant des structures gigantesques avec des matériaux illimités. Mais ce jour viendra, ne vous en faites pas, ce jour viendra !
 

Article rédigé par Le Cactus , le

Minecraft était bon sur PC, il le reste sur Xbox 360. Malgré quelques oublis qui rendent l’expérience un poil moins exaltante, on retrouve tout ce qui fait le sel du jeu. Le titre se targue même de devenir plus accessible afin que tous puissent découvrir cet ovni vidéo-ludique. Ne boudez donc pas votre plaisir si vous ne connaissez pas le jeu d’autant que le meilleur reste à venir.

Points positifs

  • Une expérience à vivre
  • Mode multi en ligne plus accessible
  • Mode multi en local
  • Plus accessible en général

Points négatifs

  • Quelques oublis
  • Une assistance trop présente

Commentaires